Le site du Docteur Michel STRUYE

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Le stress du plongeur à l'aéroport.

 Le stress du plongeur à l'aéroport.

Le stress du plongeur à l'aéroport.

 

Un voyage de plongée est toujours en soi une petite aventure. Son organisation  implique toujours certaines inconnues avec parfois à la clé des mésaventures susceptibles de perturber le bon déroulement du voyage. Parmi les différentes situations de stress auxquelles seront confronté notre plongeur, la première est incontestablement le passage de l'aéroport ! C’est à l’embarquement que ça se complique quelques fois !

Ces quelques réflexions sont le fruit d'une observation récente qui n'ont rien à voir avec de la science-fiction. Au moment où nous écrivons ces quelques lignes le prix des carburants aéronautiques s'avère très élevé. Les compagnies aériennes ont reçu des directives susceptibles de limiter le poids de charge des avions au décollage afin de réduire au maximum la consommation de kérosène. Or le plongeur par définition est un individu qui non seulement s'habille, se rase et se chausse mais aussi transporte avec lui une charge de matériel sans lequel il ne pourrait en effet donner libre cours à sa passion favorite, but de son voyage. Même l'équipement de plongée le plus léger est suffisamment lourd et encombrant pour pénaliser dès le départ celui qui s'adonne à ce sport. Selon les compagnies le poids autorisé en soute est variable ainsi que celui du bagage cabine. Actuellement 23 kilos sont autorisés pour le bagage principal sur les lignes d'Air France avec un maximum de 12 kilos en bagage à main. Mais il faut savoir que certains charters acceptent beaucoup moins et que la pesée des bagages à main devient très fréquente. Au-delà du seuil autorisé il faut payer un supplément bagage selon la compagnie ou le personnel au sol. Il est donc prudent avant de partir d'interroger l'agence de Voyages, ou mieux la compagnie aérienne, sur le poids autorisé à l'embarquemen t. A titre indicatif, actuellement c’est la tolérance zéro chez Air France.

D'autre part l'encombrement du bagage est également pris en considération et les gros sacs peuvent faire partie des bagages « hors gabarit » qui seront enregistrés à un comptoir spécial souvent situé à quelque distance du comptoir principal.

Pour éviter ce stress il convient donc d'organiser son voyage avec beaucoup de rigueur et d'éliminer tout ce qui est inutile dans le domaine vestimentaire et du matériel proprement dit. En général il est conseillé de garder avec soi les détenteurs, les ordinateurs et autre phare de plongée. Certains fabricants, notamment Scubapro, ont réalisé des alliages légers permettant de voyager avec des détenteurs beaucoup moins lourds. Ne pas oublier que les ordinateurs doivent voyager en cabine afin d'éviter les variations de pression trop importantes susceptibles de les endommager.

En ce qui concerne les phares notre expérience est très nuancée. Ayant suivi les conseils du voyagiste nous avons conservé avec nous les phares pourtant munis d'un dispositif spécial pour le voyage en avion et rendant la batterie totalement indépendante. À la vue du phare le personnel de sécurité de l'aéroport de Roissy n'a rien voulu savoir et manifestement, ignorant des dernières technologies, nous a demandé d'enlever les ampoules, ou pire pour certains, de laisser le phare à Paris ! Certaines ampoules n'ont malheureusement pas survécu à cette manœuvre et voilà des phares qui ont fait le voyage pour rien, rendus inutilisables dès le départ. Par contre les plongeurs qui n'avaient pas suivi les conseils du voyagiste en mettant leur phare  dans le bagage de soute n'ont rencontré aucune difficulté ! Il paraissait pourtant plus logique de suivre les consignes et de les garder avec soi. Même les batteries déchargées n’ont eu guère plus de succès. Nous nous retrouvons confrontés à une méconnaissance totale du matériel de plongée de la pa rt des agents de sécurité. Cela doit nous faire reconsidérer l'organisation de nos bagages mais peut-être aussi provoquer l'interrogation du voyagiste et du personnel de sécurité concernant ce sujet. Personnellement nous avons opté pour le choix futur de mettre  le phare dans le bagage principal, batteries déchargées et système de verrouillage de sécurité enclenché ! Il semble en effet logique de prendre toutes les mesures de sécurité susceptibles d'éviter un feu de soute. Par contre nous savons aussi qu’un voyage de plongée sans source lumineuse est considérablement triste, voire amputé de ses plus belles visions sous marines. Bien entendu il ne s'agit pas ici d’un conseil officiel mais de simples réflexions personnelles n'ayant aucune valeur juridique. Tout plongeur susceptible de voyager doit s'efforcer de considérer le poids des matériels acquis sans sacrifier bien entendu à la qualité et à la solidité. Il n'est pas rare actuellement d'assister à des scènes regrettables au moment de l'embarquement entre personnel de sécurité et plongeurs ! Si aucune tolérance n'est admise au niveau des plongeurs on peut craindre que l'intérêt du voyage plongée ne soit remis en cause. D'autre part on ne peut demander à ceux-ci de financer de façon excessive des suppléments bagage. Gérer le stress du départ implique une conduite préventive adaptée à ces situations nouvelles compte tenu de la rigueur actuelle en matière d'économie d’énergie. La plupart du temps le vestiaire du plongeur se réduit à quelques chemises, shorts, tee-shirts et autre casquette sans compter sur une éventuelle djellaba que l'on peut acheter localement. Ne laissez pas votre voyage être gâché par une mauvaise préparation et anticipez les réactions parfois illogiques et ignorantes de ceux qui sont en charge de la sécurité et qui sans doute partagent un stress tout aussi important que le votre… et croient bien faire ! En tout cas ne délestez pas vos bagages du poids de votre pharmacie !

Bon bagage et bon voyage…sans stress !

Maison de Retraite de Vic-Bigorre

Avenue de Pau,
65500 Vic-en-Bigorre, France

Contacts

  • : 0562968181
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Maison de Santé

11 Place de Verdun,
65500 Vic-en-Bigorre, France

Contacts

  • Fixe : 05 62 96 81 81

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale