Le site du Docteur Michel STRUYE

Autre
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Aspirine et plongée

 Aspirine et plongée

 

 

 

Aspirine et plongée

 

                Tous les plongeurs connaissent bien, comme vous, l'intérêt porté à l'aspirine dans le cadre du traitement des accidents de décompression. Toutefois il semble encore que de nombreuses confusions  subsistent autour de cette substance et  son utilisation. 

L'aspirine dont le nom scientifique est acide N-acétyl-salicylique possède en effet des vertus tout à fait spécifiques qui lui permettent de limiter la formation de caillots dans le sang à l'occasion des accidents de décompression. 

Il existe un phénomène très particulier appeléagrégation au cours duquel les bulles formées dans le sang sont entourées par des éléments sanguins tels que les plaquettes. Rappelons que les plaquettes constituent la troisième catégorie de globules contenue dans le sang au même titre que les globules rouges ou les globules blancs. D'autres substances chimiques se fixent également à la périphérie des bulles circulantes pour former une véritable coque autour de celles-ci. Il s'agit en fait d'une véritable écorce à la vie dure! C'est à ce niveau que l'aspirine revêt tout son intérêt. Bien entendu il n'est pas question de la remplacer par du paracétamol (Doliprane, Efferalgan...) qui ne possède aucune vertu anti agrégante! Même si parfois les avis sont plus ou moins partagés concernant l'utilisation de l'aspirine dans ce cadre, un consensus se dégage toutefois et préconise son utilisation. Cependant il ne faut pas perdre de vue les contre-indications éventuelles . Il convient de s'assurer par exemple de l'absence d'allergie, d'ulcère d'estomac ou de la prise d’anticoagulant. Il est évident que l'administration d'aspirine ne peut se faire sans le consentement de l'intéressé, ce qui implique que celui-ci soit  conscient. La dose utilisée ne doit pas excéder 500 milligrammes. Donner une quantité supérieure n'augmenterait pas l'efficacité du produit et pourrait bien au contraire compliquer les soins ultérieurs. Il faut noter l'heure d'administration ainsi que la quantité exacte absorbée par l'accidenté. Le délai idéal d'administration de l'aspirine est la première demi-heure après la survenue de l'accident. Toutefois plusieurs stratégies sont discutables. Il faut éviter à tout prix que différents intervenants donnent chacun à son tour de l'aspirine! 

Son utilisation est largement connue dans le traitement de maladies cardio-vasculaires générant des "caillots" sanguins.

 L'Aspirine constitue une protection très efficace en de nombreuses circonstances  grâce à cette action diteanti agrégante.

 

                              

                                                                                             Docteur Michel STRUYE

Groupe Médical de Vic-en-Bigorre

91 Avenue de Pau ,
(Rue du Stade),
65500 Vic-en-Bigorre, France

Contacts

  • Fixe : 05 62 96 81 81
  • Fax : 05 62 96 87 30
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Maison de Retraite de Vic-Bigorre

Avenue de Pau,
65500 Vic-en-Bigorre, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale