Le site du Docteur Michel STRUYE

Autre
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Cancer de l’estomac : je comprends le choix des traitements - Le site du Docteur Michel STRUYE - Docvadis

Cancer de l’estomac : je comprends le choix des traitements

Le traitement d’un cancer gastrique est adapté à chaque cas particulier et est défini de manière concertée entre spécialistes. Il peut comprendre une chirurgie, une chimiothérapie et une radiothérapie.

Vais-je être opéré ?

L’ablation de l’estomac (gastrectomie) est le traitement de référence du cancer gastrique et le seul envisagé lorsque le cancer est diagnostiqué à un stade précoce. Selon la localisation de la tumeur, le chirurgien retirera tout ou une partie seulement de l’estomac. Il rétablira ensuite la continuité du tube digestif. L’ablation de l’estomac est souvent complétée par celle des ganglions proches de la tumeur (on parle de curage ganglionnaire).

La gastrectomie est réalisée sous anesthésie générale. Un anesthésiste prendra connaissance de vos antécédents médicaux et chirurgicaux et vous informera préalablement des risques lors d’une consultation pré-anesthésique. L’intervention nécessite une hospitalisation d’une dizaine de jours en moyenne. Vous ne pourrez pas vous alimenter dans les jours qui suivent l’opération et votre réalimentation sera progressive.

Des complications postopératoires peuvent survenir (hémorragies dans la cavité abdominale ou dans le tube digestif, infections pulmonaires, phlébites …).

Consultez en urgence si vous ressentez des douleurs ou êtes fiévreux dans les jours qui suivent l’opération.

Gastrectomie partielle :

 

Gastrectomie totale :

 

Lorsqu’elle la tumeur est petite, elle peut être retirée à l’aide d’un long tube flexible appelé endoscope. Cette technique limite généralement la durée de convalescence et les complications.

L'IRM n'est pas douloureuse. L'équipe médicale restera en contact avec vous pendant la durée de l'examen et vous donnera les consignes à suivre.
L'IRM n'est pas douloureuse. L'équipe médicale restera en contact avec vous pendant la durée de l'examen et vous donnera les consignes à suivre.

Quels sont les autres traitements possibles?

Plusieurs autres traitements sont possibleset peuvent être associés à la chirurgie :

  • La chimiothérapie : la chimiothérapie utilise des médicaments qui visent toutes les cellules cancéreuses. Elle peut être réalisée avant la chirurgie, notamment pour diminuer la taille de la tumeur, ou après celle-ci pour détruire les cellules qui n’auraient pas été enlevées lors de la chirurgie. Elle est proposée comme seul traitement lorsque le cancer n’est pas opérable, lors d’une récidive ou en présence de métastases éloignées de l’estomac.

  • La radiothérapie ou la radiochimiothérapie : la radiothérapie utilise des rayons qui détruisent localement les cellules cancéreuses. La radiochimiothérapie associe une chimiothérapie à la radiothérapie. Ces thérapies sont proposées au cas par cas pour préparer ou compléter l’intervention chirurgicale.

  • Les thérapies ciblées : certaines thérapies ciblées peuvent être envisagées si votre cancer est avancé et présente des métastases, et si l'analyse de votre tumeur révèle la présence de certaines caractéristiques, notamment une surexpression à la surface des cellules cancéreuses d’une protéine appelée HER2.

Qui choisit mon traitement ?

Le choix de la prise en charge se fait lors d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) qui réunit de nombreux spécialistes : le médecin qui vous suit, des gastroentérologues, oncologues digestifs, radiothérapeuthes, anatomopathologistes, chirurgiens, médecins nucléaires et les professionnels de santé potentiellement impliqués dans votre future prise en charge.

Les médecins réunis suivent les recommandations des référentiels de bonne pratique établis par l’ensemble de la communauté médicale.

Votre médecin vous présentera ensuite le traitement choisi, au cours d’une consultation d’annonce. Il vous expliquera les alternatives et les effets secondaires possibles afin que vous puissiez donner votre accord en pleine connaissance de cause. N’hésitez pas à lui poser des questions. Il pourra également vous proposer une consultation paramédicale qui vous permettra de rencontrer des infirmières spécialisées. Elles vous aideront à comprendre le projet thérapeutique et répondront à vos questions.

Enfin, un document qui consigne votre programme personnalisé de soins (PPS) sera établi et vous sera remis.

Quels critères déterminent le choix du traitement ?

La prise en charge médicale dépend du stade de votre cancer. La classification internationale TNM est souvent utilisée. Elle détermine les stades selon la taille de la tumeur et l’invasion des tissus (T), l’atteinte des ganglions lymphatiques (N) et la propagation du cancer à un autre organe du corps comme le foie ou les poumons (M). Les médecins évaluent également la faisabilité des différentes options thérapeutiques à partir des résultats du bilan dit préthérapeutique qui apprécie votre état de santé général, votre état nutritionnel et vos paramètres biologiques.

Comment le traitement est-il évalué ?

Des bilans généralement pratiqués tous les deux à trois mois évalueront l’efficacité du traitement choisi et son impact sur votre organisme, notamment sur vos cellules sanguines et sur le fonctionnement de votre rein et de votre foie. Votre médecin vous prescrira un bilan sanguin ainsi qu’un contrôle par imagerie (échographie, radiographie, scanner…). Il peut également effectuer un suivi de molécules libérées par les cellules cancéreuses appelées marqueurs tumoraux (ACE ou CA 19.9). Si nécessaire, il modifiera le traitement.

La consommation de tabac ou d’alcool a un impact sur l’efficacité et les effets secondaires des traitements. Le médecin vous proposera, si nécessaire, une consultation d’aide au sevrage tabagique et alcoolique avant d’entreprendre les traitements.

Groupe Médical de Vic-en-Bigorre

91 Avenue de Pau ,
(Rue du Stade),
65500 Vic-en-Bigorre, France

Contacts

  • Fixe : 05 62 96 81 81
  • Fax : 05 62 96 87 30
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Maison de Retraite de Vic-Bigorre

Avenue de Pau,
65500 Vic-en-Bigorre, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Comment bien utiliser une chambre d'inhalation ?

    La plupart des médicaments qui soulagent l’asthme sont très efficaces lorsqu’ils sont inhalés, car le produit atteint directement les bronches. Mais certaines personnes ont des difficultés à utiliser des aérosols ou inhalateurs-doseurs.

    Lire la suite
  • Je réduis mes ballonnements : un schéma pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement comment réduire vos ballonnements. Les ballonnements abdominaux correspondent à une sensation de gonflement de l’abdomen dû à une accumulation de gaz dans votre tube digestif. Vous pouvez limiter leur apparition, ou les réduire, en diminuant votre consommation d’aliments qui produisent beaucoup de gaz en fermentant. Il est également très important d’avoir une activité physique régulière. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Je vais bénéficier d'une reconstruction mammaire

    Vous avez dû subir ou vous allez devoir subir une ablation du sein. Une reconstruction mammaire vous est proposée.

    Lire la suite
  • On va me poser un stent

    Le stent est un petit dispositif introduit dans une artère lorsqu’elle est bouchée, afin de la maintenir ouverte et parfaitement irriguée par le sang. Il est mis en place lors d’une intervention appelée « angioplastie ».

    Lire la suite
  • Je vais avoir un pacemaker

    Un pacemaker est un appareil électronique capable d’analyser le fonctionnement du cœur et de le stimuler quand c’est nécessaire. Connaissez les précautions à prendre au quotidien.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale