Le site du Docteur Michel SIGAUD

Rhumatologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite, quel est mon risque d'accident cardiovasculaire ? - Le site du Docteur Michel SIGAUD - Docvadis

Polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite, quel est mon risque d'accident cardiovasculaire ?

Les rhumatismes inflammatoires et certains de leurs traitements augmentent le risque de complications cardiovasculaires, notamment d'infarctus du myocarde. Ce risque est élevé et sa prise en charge est essentielle au cours de votre suivi médical.

Comment expliquer l'impact de ma polyarthrite rhumatoïde ou de ma spondylarthrite au niveau cardiovasculaire ?

Les accidents vasculaires sont liés à une atteinte progressive des artères, l'artériosclérose, qui aboutit au fil du temps à l'obstruction des vaisseaux sanguins.L'artériosclérose s'accompagne très souvent de dépôts de graisses sur la paroi interne des artères. Ces plaques, essentiellement constituées de cholestérol, sont nommées « plaques d'athérome ». On parle alors d'athérosclérose.Si l'obstruction est complète, le sang ne circule plus et l'organe desservi par l'artère n'est plus alimenté en oxygène. La plaque d'athérome peut également se rompre, ce qui entraîne la constitution d'un caillot qui risque de boucher l'artère. Au niveau des artères coronaires, qui nourrissent le cœur, l'obstruction entraîne un infarctus du myocarde ou « crise cardiaque ». Au niveau des carotides et des artères qui alimentent le cerveau, c'est l'accident vasculaire cérébral (AVC) ou « attaque cérébrale ».La polyarthrite rhumatoïde et sans doute la spondylarthrite, qui sont des rhumatismes inflammatoires, augmentent le risque d'accidents cardiovasculaires. Il semble que l'inflammation généralisée favorise l'altération du fonctionnement de la paroi des vaisseaux sanguins.D'autre part, certains traitements souvent prescrits pour traiter les rhumatismes inflammatoires (anti-inflammatoires non stéroïdiens et corticoïdes à dose élevée) peuvent augmenter votre risque cardiovasculaire.

Est-il possible d'évaluer mon risque d'accident cardiovasculaire ?

Les maladies inflammatoires chroniques constituent par elles-mêmes un facteur de risque cardiovasculaire surtout si votre maladie est ancienne, sévère et non stabilisée.A cela s'ajoutent, éventuellement, d'autres facteurs de risque :

  • l'âge,

  • le tabagisme,

  • le surpoids,

  • l'excès de cholestérol,

  • l'hypertension artérielle,

  • le diabète,

  • les antécédents familiaux d'accidents cardiovasculaires, etc.

Des outils médicaux très précis calculent votre risque personnel et permettent de mettre en place une prise en charge personnalisée.

Que puis-je faire pour réduire mon risque d'accident cardiovasculaire ?

Les accidents cardiovasculaires ne sont pas une fatalité.Il est possible d'agir, avec l'aide de votre médecin, sur les facteurs de risques identifiés dits « corrigeables » :

  • Arrêtez de fumer.

  • Luttez contre la sédentarité et le surpoids en pratiquant davantage d'activités physiques et en modifiant vos habitudes alimentaires.

  • Si votre taux de cholestérol sanguin est élevé, vous pouvez modifier votre alimentation, faire du sport et éventuellement bénéficier de traitements qui diminuent le taux de cholestérol.

  • En cas de maladie associée (hypertension artérielle, diabète…), un traitement adapté limite le risque d'accident grave.

  • Enfin, grâce aux traitements de fond de la polyarthrite rhumatoïde et de la spondylarthrite, les réactions inflammatoires sont mieux maîtrisées et le risque cardiovasculaire peut diminuer.

Autrefois, la polyarthrite rhumatoïde réduisait l'espérance de vie des malades de plusieurs années, principalement du fait d'accidents cardiovasculaires. Aujourd'hui, il est heureusement possible de prévenir ou du moins de retarder ces accidents par des changements de mode de vie et la prise de traitements adaptés pour contrôler les réactions inflammatoires.

Centre de consultations Nantes-Atlantique


Cabinet de Rhumatologie, 3 Rue des Merisiers,
44800 Saint-Herblain, France

Contacts

  • : Fixe 02 40 35 04 04
  • : Fax 02 28 26 79 59
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Clinique Brétéché

3 rue de la Béraudière / 1 rue Henri Lasne,
Pratique exclusive de l'ostéodensitométrie, le jeudi après-midi de 14h à 18h,
44000 Nantes, France

Contacts

  • : Pour une prise de rendez-vous: appeler le 02 40 35 04 04 et bien spécifier "pour ostéodensitométrie"
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J'aménage ma maison pour éviter les chutes

    Un grand nombre de chutes pourrait être évité en aménageant mieux votre domicile et en prenant quelques précautions. Tour d’horizon des conseils anti-chute(s).

    Lire la suite
  • J’arrête de fumer pour ma santé : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les bénéfices liés à l’arrêt du tabac sur votre santé. Vaincre la dépendance au tabac améliore la santé au quotidien. Les bénéfices sont rapides et nombreux. Plus vous vous éloignez de votre dernière cigarette, plus vous augmentez vos chances de retrouver les fonctions normales de certains organes. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Je fais des exercices physiques lors d’un long trajet en avion

    Cette fiche à imprimer vous accompagnera dans vos longs trajets en avion en vous indiquant dix exercices simples à faire depuis votre siège. En plus de détendre et soulager les muscles ankylosés, ces exercices, notamment ceux faisant travailler les jambes, facilitent la circulation sanguine et limitent ainsi le risque de phlébite.

    Lire la suite
  • Je bouge pour ma santé : des schémas pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement des activités physiques à faire au quotidien pour rester en bonne santé. Organisez votre emploi du temps pour pratiquer une activité, soit durant quelques heures un jour de la semaine, soit une demi-heure par jour, et faites une marche rapide ou du vélo par exemple. Commencez, même doucement, mais bougez ! Votre médecin pourra les commenter avec vous.

    Lire la suite
  • J’évite la tendinite d’Achille : les bons conseils

    Le surmenage physique, comme la pratique d’activités sportives intensives (course à pied, danse, etc.), peut vous provoquer une tendinopathie d’Achille. Elle correspond le plus souvent à des micro-déchirures et, plus rarement, à une inflammation du tendon d’Achille. Pour s’en prévenir, voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale