Le site du Docteur Marie Laure PINEAU

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
J’ai une fibrose hépatique, que dois-je savoir ? - Le site du Docteur Marie Laure PINEAU - Docvadis

J’ai une fibrose hépatique, que dois-je savoir ?

Si vous souffrez d’une fibrose hépatique, vous devez savoir qu’elle est la conséquence d’une inflammation du foie. Il est important de la détecter rapidement afin d’évaluer sa gravité, de reconnaitre sa cause et de mettre en place un traitement adapté.

Qu’est-ce qu’une fibrose hépatique ? 

La fibrose hépatique apparaît lorsque vous souffrez d’une inflammation durable (dite aussi chronique) du foie. Dans certains cas, les lésions dues à l’inflammation cicatrisent mal et il se forme alors un tissu rigide dans le foie, c’est la fibrose. Cette rigidité perturbe l’action du foie qui n’assure plus correctement ses fonctions de répartition et stockage des nutriments, de dégradation des médicaments, des substances toxiques comme l’alcool et de production de protéines. La fibrose peut évoluer jusqu’à la cirrhose, quelle que soit sa cause qu’il faut reconnaitre et traiter. 

Quelles sont les causes et les symptômes de la fibrose hépatique ? 

Il n’existe pas de symptômes spécifiques de la fibrose. Si vous êtes atteint, les symptômes que vous ressentez sont ceux de la maladie qui est à l’origine de son développement. 

Les principales causes de la fibrose hépatique sont l’alcoolisme, les hépatites chroniques et la stéatose hépatique non alcoolique (NASH, ou « maladie du foie gras »). Ces maladies provoquent des lésions inflammatoires continues qui, à long terme, induisent une fibrose. 

Comment va évoluer la fibrose de mon foie ? 

Non traitée, la fibrose évolue en cirrhose du foie, une maladie qui endommage votre foie et l’empêche de fonctionner normalement. La cirrhose peut se compliquer de cancer ou aboutir à une défaillance hépatique qui peut conduire à une transplantation du foie 

Quels seront les examens que je devrai passer pour poser le diagnostic ? 

Votre médecin va surveiller l’apparition d’une fibrose si vous souffrez d’une maladie chronique du foie. Il contrôlera l’état de celui-ci grâce à un bilan hépatique sanguin et, si ce bilan révèle une anomalie, effectuera ou prescrira des examens complémentaires afin de confirmer la présence d’une fibrose et d’en évaluer la gravité. 

Il peut pratiquer un Fibroscan® qui est un examen non invasif évaluant le degré de dureté de votre foie grâce à des ondes électromagnétiques. Le Fibroscan®mesure l’élasticité du foie et donne une valeur en kilopascal qui permet de noter la fibrose avec une note allant de F0 à F4, plus la note est élevée et plus le degré de fibrose est important. Les notes F0 et F1 correspondent à une fibrose légère, la F2 à une fibrose modérée, la F3 à une fibrose sévère et F4 est la traduction d’une cirrhose. 

Il peut réaliser également un test sanguin (Fibrotest ou Fibromètre) qui permettra d’évaluer le degré d’inflammation (classé en 4 stades A0 àA3) et le degré de fibrose (en 5 stades F0 à F4, comme pour le Fibroscan®). 

Si le diagnostic reste imprécis après un bilan sanguin et un Fibroscan®, votre hépatologue peut en dernière intention effectuer une biopsie hépatique pour évaluer la présence de fibrose et identifier la maladie qui en est la cause si elle est encore inconnue. Il s’agit d’un examen réalisé sous anesthésie locale ou générale, au cours duquel votre médecin prélève un  morceau  millimétrique de votre foie. Votre médecin vous expliquera en quoi consiste cet examen et répondra à vos questions.

Quel traitement puis-je avoir pour cette fibrose hépatique ? 

Pour traiter votre fibrose hépatique, il faut agir sur la maladie qui est à l’origine de son développement. Ce traitement peut être de différentes natures : 

-         Des antiviraux dans le cas d’une hépatite, notamment les hépatites C pour lesquelles un traitement efficace existe pour traiter la maladie avec succès, quel que soit le stade d’évolution de la fibrose.

-         L’arrêt complet de l’alcool, si vous avez besoin d’aide, parlez-en à votre médecin ou rendez-vous sur le site www.alcool-info-service.fr. 

-         Une prise en charge diététique et une activité physique régulière afin de perdre du poids durablement pour les personnes atteintes de NASH. 

Reconnaitre une fibrose du foie et sa cause permettent par un traitement adapté de stopper son évolution et parfois de la résorber. En cas de cirrhose très évoluée ou de cancer, une transplantation du fie peut être envisagée. 

Centre de Santé Louis Pasteur

8 - 10 Avenue Coullemont ,
93600 AULNAY SOUS BOIS, France

Contacts

  • Fixe : 01 48 79 41 00
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je m'informe sur le rhumatisme psoriasique

    Le rhumatisme psoriasique est une maladie qui n’est pas rare et qui touche le plus souvent à la fois la peau et les articulations. Ce qui rend son diagnostic parfois difficile.

    Lire la suite
  • Il m’arrive de trembler : est-ce grave ?

    Les tremblements sont des mouvements involontaires, provoqués par la contraction en alternance de groupes musculaires opposés. Leurs causes sont diverses.

    Lire la suite
  • Mon Tout en 1 Hépatites : je comprends ces maladies

    L’hépatite est une inflammation du foie qui détruit ses cellules. Il existe deux catégories d’hépatites, les hépatites virales et non virales. À chaque hépatite, ses causes, ses conséquences et sa prise en charge. Ce « Tout en 1 » rassemble les principaux messages à retenir pour comprendre les hépatites, une information pour vous permettre de parler des hépatites avec votre médecin et lui poser les questions auxquelles vous pensez.

    Lire la suite
  • J’ai des vertiges

    Tout tourne autour de vous ? Il s’agit de vertiges. Ils sont probablement bénins. Quelques repères sont utiles pour comprendre leur origine, leur prise en charge et la démarche à avoir si vous en ressentez.

    Lire la suite
  • Je comprends ce qu’est un purpura thrombopénique immunologique chez l’adulte

    Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) est une maladie non cancéreuse du sang qui voit le nombre de plaquettes diminuer et le risque de saignements augmenter. C’est une maladie qui peut rester longtemps silencieuse et qui n’altère pas la qualité de vie des patients à condition de respecter certaines précautions au quotidien et d’avoir un suivi régulier.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale