Le site du Docteur Marie Laure PINEAU

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Le point sur ma consommation d'alcool - Le site du Docteur Marie Laure PINEAU - Docvadis

Le point sur ma consommation d'alcool

Les problèmes d’alcool concernent habituellement des personnes qui ont une grande tolérance et qui ne sont pas souvent ivres. Tant qu’on ne souffre pas de l’alcool, on n’a pas conscience de prendre des risques.

Quels sont les effets de l'alcool sur mon organisme?

Au-delà de 2 verres par jour en moyenne pour les femmes et de 3 verres pour les hommes, les risques de cancers, de maladies cardiovasculaires, de cirrhoses du foie, de maladies du système nerveux et de troubles psychiques risquent d'augmenter.

Le cerveau Les réflexes sont ralentis, la pensée embrumée. L'alcool peut entraîner une forme de démence et la perte de contrôle de soi.

Le foie Il met en moyenne une heure à éliminer 10 grammes d'alcool. L'alcoolisme augmente les risques d'hépatite et de cirrhose.

L'estomac Les brûlures de l'estomac sont fréquentes et la menace d'un cancer du tube digestif est importante.

L'appareil cardiovasculaire L'alcoolisme provoque une hypertension artérielle, une fragilité capillaire depuis la couperose sur le visage jusqu'à l'accident vasculaire cérébral.

 

 

La chirurgie réfractive est un traitement qui peut corriger la myopie, l'hypermétropie ou l’astigmatisme. Elle peut aussi être proposée en cas de presbytie. L'intervention sera discutée au cas par cas avec l'ophtalmologiste qui seul jugera de son bien fondé.

Où en suis-je avec l'alcool ?

Relevez votre consommation hebdomadaire d'alcool.

 

Une unité

Vin un ballon

Porto ou vin cuit (6cl) apéritif

Champagne une coupe

Bière (25 cl) un demi

Whisky (3 cl) Apéritif anisé (3 cl)

 

Au-delà de 14 unités pour une femme ou 21 pour un homme, il serait urgent de changer d'habitude.

Pourquoi ai-je besoin de l'alcool ?

Pour vous détendre.

Par plaisir.

Parce que vous en avez besoin pour vous sentir bien.

Pour prendre de l'assurance.

Par habitude.

Pour vous remonter le moral.

Par besoin physique.

Notez vos réponses, elles vous aideront à faire le point sur votre relation avec l'alcool afin de pouvoir réagir le plus efficacement possible.

Comment puis-je me faire aider ?

La dépendance à l'alcool est une maladie.

Vous avez besoin d'aide pour changer votre rapport à l'alcool.

Il est indispensable d'en parler en consultation et/ou de vous adresser à des associations comme celle des Alcooliques anonymes.

Une semaine

Essayez de ne pas boire pendant une semaine. Si vous n'avez aucun mal à le faire, vous n'êtes pas dépendant(e). En revanche, si vous n'y êtes pas parvenu (e) ou que cela vous a demandé un véritable effort, parlez-en lors de votre prochaine consultation.

Centre de Santé Louis Pasteur

8 - 10 Avenue Coullemont ,
93600 AULNAY SOUS BOIS, France

Contacts

  • Fixe : 01 48 79 41 00
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je prends des poppers : que devrais-je savoir ?

    Vendu dans des petites bouteilles en verre, le poppers est la substance la plus couramment expérimentée dans la population adulte après l’alcool, le tabac et le cannabis. Consommé dans un cadre festif ou pour agrémenter sa sexualité, il peut avoir des répercussions négatives tant sur la santé que sur les performances sexuelles.

    Lire la suite
  • Drogue, toxicomanie : je me fais aider

    Depuis plus de dix ans, l’association FIRST (loi 1901), représentée par ses membres, professionnels et spécialistes du domaine de la toxicomanie et du SIDA, est engagée dans la promotion, la mise en place et le soutien de politiques innovantes concourant à la réduction des risques en matière de toxicomanie au niveau national et international.

    Lire la suite
  • Je consomme des amphétamines : que devrais-je savoir ?

    Les amphétamines appelées aussi speed, amphèt, cristal, ice, yaba ou encore meth sont des produits de synthèse vendus sous forme de poudre, de capsules ou de comprimés. Leur consommation induit des risques et peut conduire à une dépendance.

    Lire la suite
  • Je consomme de la kétamine : que devrais-je savoir ?

    La kétamine, appelée parfois kétalar, K, kéta, spécial K, etc., est le plus souvent vendue sous forme de poudre, pour être sniffée. Les effets varient d’un consommateur à l’autre, mais s’avèrent toujours particulièrement violents et potentiellement dangereux.

    Lire la suite
  • Quelle méthode pour arrêter de fumer ?

    Arrêter de fumer demande de la motivation et une méthode adaptée. Substituts nicotiniques, consultation anti-tabac, prescriptions médicales, cigarette électronique, méthodes alternatives. Tour d’horizon de l’arsenal anti-tabac.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale