Service des Maladies Infectieuses et Tropicales
Je connais la structure du VIH - Service des Maladies Infectieuses et Tropicales - Docvadis

Je connais la structure du VIH

C’est en 1983, après le début de l’épidémie, que ce nouveau virus a été identifié. Le VIH type 1 ou VIH-1 est le plus fréquent, un virus VIH-2 (avec un matériel génétique un peu différent) sera identifié en 1984. Le VIH est un rétrovirus, de la sous-famille des lentivirus, à l’origine de maladies à évolution lente.

Le VIH, de forme sphérique, est constitué d'une enveloppe externe dans laquelle sont insérées les glycoprotéines de surface et tapissée à l'intérieur par des protéines transmembranaires. Cette enveloppe entoure la partie centrale du virus,appelée capside. En forme de trapèze, la capside est en quelque sorte le coeur du VIH : c'est elle qui contient son génome (ou matériel génétique) et les enzymes nécessaires à sa multiplication.

La multiplication virale se produit au sein des cellules immunitaires humaines qui possèdent un récepteur CD4 à leur surface, principalement des lymphocytes.

Concernant le VIH-1, la glycoprotéine de surface gp120 a une forte affinité pour le récepteur CD4 des lymphocytes : la gp120 s'attache au CD4. Le renforcement de l'attache est réalisé grâce à un co-récepteur (soit CCR5 soit CXCR4) avec une autre partie de la gp120. Lorsque récepteur CD4 et co-récepteur sont attachés, la gp120 va se déformer pour dégager une autre glycoprotéine de surface, la gp41 qui établit alors un contact transmembranaire en forme de tube : la fusion se réalise avec le passage de la capside virale dans les lymphocytes CD4. Concernant le VIH-2, les glycoprotéines de surface sont différentes.

Comme tous les rétrovirus, le VIH est caractérisé par son mode de réplication. Son génome, constitué d'ARN simple brin, est transformé en ADN double brin grâce à une enzyme contenue dans la capside : la transcriptase inverse ou reverse. Le matériel génétique du VIH, qui est sous forme d'ARN (acide ribonucléique), est transcrit en ADN (acide désoxyribonucléique) proviral dans la cellule infectée par l'enzyme.

L'ADN proviral est intégré au sein de l'ADN de la cellule humaine, grâce à une enzyme virale, l'intégrase.

Le matériel cellulaire va ensuite être utilisé par le virus pour que l'ADN proviral donne lieu à une traduction en protéines virales, le découpage ultime étant assuré par une enzyme virale, la protéase.

Puis se produit un assemblage de nouveaux virus qui bourgeonnent à la surface de la cellule.

Structure du Virus de l'Immunodéficience Humaine, VIHStructure du Virus de l'Immunodéficience Humaine, VIH

 

Bon à savoir

Les cibles des médicaments anti-VIH actuels sont :

  • Les inhibiteurs d'entrée (anti-CCR5 ; anti-gp41).

  • Les inhibiteurs de la transcriptase inverse (nucléosidiques ou non nucléosidiques).

  • Les inhibiteurs de l'intégrase virale.

  • Les inhibiteurs de la protéase.

Hôpital Saint-Antoine


Service des Maladies Infectieuses et Tropicales (Pr Girard), 184 rue du faubourg Saint-Antoine , 75012 Paris, France

Contacts

Téléphone mobile : 01 49 28 34 35
Téléphone : 01 49 28 24 45

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je connais les 3 phases de l'évolution naturelle de l'infection au VIH

    Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) infecte des cellules chargées de la défense immunitaire de l’organisme. Ces cellules se nomment les lymphocytes CD4. En l’absence de traitement, cette infection évolue en 3 phases successives. Illustration de l’évolution naturelle sans traitement de l’infection par le VIH.

    Lire la suite
  • Le Rapport d'Experts Morlat 2013

     Ce mois d'octobre 2013 est paru le rapport Morlat 2013: recommandations du groupe d'experts français sur la prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH

    Lire la suite
  • Les traitements contre le VIH : comment ça marche ?

    Cette vidéo permet de comprendre par quels mécanismes peuvent agir les antirétroviraux mais aussi comment peuvent apparaitre des résistances. Des images de synthèses simples, des explications clairement énoncées par le Docteur Meynard pourront faciliter vos échanges avec votre médecin ou un autre membre de l’équipe médicale qui vous suit.

    Lire la suite
  • 3 films pour comprendre le VIH et le sida

    Trois films tournés dans le service (BNS Télévision - B. Seytre) sont proposés: « Ma vie avec le VIH et les traitements: témoignage de patients »;« Les traitements comment ça marche? »; « L’infection à VIH, terrain propice à des complications ». Vous pouvez cliquer sur le lien correspondant ou le recopier dans le navigateur de votre ordinateur.

    Lire la suite
  • Découvrir l'application « Risque sida »

    L'application « Risque sida » indique la marche à suivre après un rapport sexuel à risque.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale