Maison médicale des SITTELLES
Je souffre d'une tendinite au coude, je comprends pourquoi - Maison médicale des SITTELLES - Docvadis

Je souffre d'une tendinite au coude, je comprends pourquoi

L’épicondylite est une tendinite touchant le coude. Très fréquente, elle est douloureuse, parfois invalidante. L’infiltration reste le traitement de choix en attendant la réparation.

Je souffre d’une tendinite au coude, qu’est-ce que c’est ?

Le « tennis-elbow », autrement appelé épicondylite ou tendinopathie des épicondyliens, est une lésion dutendon assurant la fixation de certains muscles de l’avant-bras sur l’extrémité de l’humérus (l’os du bras). Le point d’attache de ce tendon se fait sur une petite bosse située sur la face externe du coude appelée épicondyle.C’est cette zone d’insertion (enthèse) qui est douloureuse car enflammée.Ces lésions provoquent une douleur caractéristique en regard de l’épicondyle, plus intense lorsque l’on palpe la zone, ou que l’on serre le poing avec le bras tendu...

A quoi est due ma tendinite ?

Cette lésion est liée à une sollicitation excessive de l’avant-bras. La douleur apparaît après la pratique plus intensive qu’à l’accoutumée d’un sport brutal pour le coude (tennis, squash, volley, basket, hand-ball, golf, water-polo…), d’un loisir (bricolage, jardinage) ou, très souvent, dans un cadre professionnel (mouvements répétés, port de charges lourdes à bout de bras...).

Comment évoluent la douleur et la gêne ?

Normalement, l’épicondylite se résout d’elle-même, mais sur une période parfois très longue (un à deux ans), le temps que l’os et le tendon abîmés se reforment.

Quels sont les traitements du tennis-elbow ?

En premier lieu, il est nécessaire d’éviter les mouvements douloureux et, si possible, les situations qui ont entraîné le déclenchement de la tendinite : sports violents pour le coude, efforts intenses ou répétitifs... Cette période de ménagement devra durer plusieurs semaines.Les médicaments antidouleur et anti-inflammatoires par voie orale n’ont qu’une efficacité relative.Les techniques par ondes de choc sont également utilisées, elles provoquent des massages profonds et ciblés sur l’insertion douloureuse.

Je vais avoir une infiltration, pourquoi ?

Pour calmer la douleur, le traitement le plus efficace est l’infiltration decorticoïdes directement au niveau de la lésion. Celle-ci peut être douloureuse dans les 48 h qui suivent. Cette réaction est normale. La prise d’un antidouleur ou l’application d’une poche de glace permet de passer ce cap. Attention, si l’infiltration calme la douleur, elle ne répare pas le tendon. Le repos reste obligatoire. Le bénéfice de l’infiltration est sensible après deux ou trois semaines. 2 ou 3 infiltrations peuvent être nécessaires pour atteindre une véritable rémission. La rééducation peut apporter une aide complémentaire.

Si je dois être opéré(e), pourquoi ?

Dans de rares cas, si les traitements habituels sont insuffisamment efficaces et si le handicap est important, une intervention chirurgicale peut se révéler nécessaire. Il existe différentes techniques réalisées sous anesthésie générale, donnant de bons résultats.

La tendinite du coude (tennis-elbow) est une affection très courante. La rémission nécessite de ne pas trop solliciter l’articulation touchée pendant une période assez longue, afin de permettre à l’attache du tendon sur l’os de se consolider.

SCM des SITTELLES

2bis Rue Théophile FENAL ,
54540 BADONVILLER, France

Contacts

  • Fixe : 03 83 42 12 09
  • Fax : 03 83 42 13 56
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J'ai du diabète et de l'hypertension artérielle

    L’hypertension et le diabète sont deux maladies qui augmentent le risque d’accidents cardiovasculaires. Lorsqu’elles sont associées, le risque augmente de façon synergique et il faut les traiter l’une et l’autre.

    Lire la suite
  • Il m’arrive de trembler : est-ce grave ?

    Les tremblements sont des mouvements involontaires, provoqués par la contraction en alternance de groupes musculaires opposés. Leurs causes sont diverses.

    Lire la suite
  • Mon enfant est migraineux : je reconnais les signes

    La migraine chez l’enfant est plus fréquente qu’on ne le pense. C’est une affection handicapante pour les activités scolaires et sportives. Comme l’enfant a des migraines différentes de celle de l’adulte, il est plus difficile d’en faire le diagnostic. Voici les signes qui peuvent vous indiquer que votre enfant souffre de migraines.

    Lire la suite
  • J’ai des vertiges

    Tout tourne autour de vous ? Il s’agit de vertiges. Ils sont probablement bénins. Quelques repères sont utiles pour comprendre leur origine, leur prise en charge et la démarche à avoir si vous en ressentez.

    Lire la suite
  • Je comprends ce qu’est un purpura thrombopénique immunologique chez l’adulte

    Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) est une maladie non cancéreuse du sang qui voit le nombre de plaquettes diminuer et le risque de saignements augmenter. C’est une maladie qui peut rester longtemps silencieuse et qui n’altère pas la qualité de vie des patients à condition de respecter certaines précautions au quotidien et d’avoir un suivi régulier.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale