Maison médicale des SITTELLES
J'ai un goitre, je comprends ce que c'est - Maison médicale des SITTELLES - Docvadis

J'ai un goitre, je comprends ce que c'est

Certaines affections de la thyroïde affectent sa taille et/ou sa forme. L’augmentation du volume de la thyroïde est communément appelée goitre. Rare dans les pays industrialisés, le goitre est encore très fréquent dans de nombreux pays en développement.

Qu’est-ce qu’un goitre ?

Le terme de goitre désigne une augmentation du volume de la thyroïde, qui peut affecter l’ensemble de la glande (on parle alors de goitre diffus) ou seulement des zones limitées (on parle alors de goitre nodulaire). Le goitre diffus est fréquent dans les régions carencées en iode.Le goitre peut s’accompagner de troubles du fonctionnement de la thyroïde (hypo ou hyperthyroïdie) ou être isolé (goitre simple sans trouble de la sécrétion thyroïdienne, fréquent chez la femme et influencé par les épisodes de la vie génitale).Parfois, la thyroïde peut être douloureuse ou sensible.

Position du goitre à la base du cou

Position du goitre à la base du cou

A quoi est dû mon goitre ?

La cause la plus fréquente du goitre est une carence alimentaire en iode. La consommation régulière de crucifères comme le chou, le chou-fleur, les radis, les navets, ainsi que le soja peuvent également favoriser la survenue d’un goitre.La grossesse et certaines maladies inflammatoires ou immunitaires peuvent aussi entraîner un goitre.

Comment va évoluer mon goitre ?

Souvent, le volume du goitre reste modéré. Il ne pose alors aucun problème. Parfois, le goitre augmente et diminue de volume lors de stress ou d’émotions, ou au cours d’épisodes de la vie génitale (règles, grossesse).S’il devient volumineux (ce qui est rare), il peut comprimer les organes de voisinage et entraîner un changement de la voix qui devient rauque, des troubles de la respiration ou de la déglutition.Dans certains cas, il peut s’accompagner de modifications de la sécrétion hormonale (hypo ou hyperthyroïdie).

Quel est le traitement du goitre ?

Le traitement de votre goitre dépend de sa nature et de son évolution. En l’absence de signes cliniques, il est rarement nécessaire d’instaurer un traitement.Dansle cas d’une carence en iode, le traitement consiste en une cure d’iodure de potassium pour réduire le volume du goitre. Certains médecins proposent un traitement par hormones thyroïdiennes pour mettre la glande thyroïde au repos.L’ablation chirurgicale de la glande n’est proposée que pour certains goitres volumineux ou dont les nodules ont tendance à grossir.

Un goitre doit bénéficier d’un premier bilan et doit être surveillé régulièrement.

SCM des SITTELLES

2bis Rue Théophile FENAL ,
54540 BADONVILLER, France

Contacts

  • Fixe : 03 83 42 12 09
  • Fax : 03 83 42 13 56
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J'ai du diabète et de l'hypertension artérielle

    L’hypertension et le diabète sont deux maladies qui augmentent le risque d’accidents cardiovasculaires. Lorsqu’elles sont associées, le risque augmente de façon synergique et il faut les traiter l’une et l’autre.

    Lire la suite
  • Il m’arrive de trembler : est-ce grave ?

    Les tremblements sont des mouvements involontaires, provoqués par la contraction en alternance de groupes musculaires opposés. Leurs causes sont diverses.

    Lire la suite
  • Mon enfant est migraineux : je reconnais les signes

    La migraine chez l’enfant est plus fréquente qu’on ne le pense. C’est une affection handicapante pour les activités scolaires et sportives. Comme l’enfant a des migraines différentes de celle de l’adulte, il est plus difficile d’en faire le diagnostic. Voici les signes qui peuvent vous indiquer que votre enfant souffre de migraines.

    Lire la suite
  • J’ai des vertiges

    Tout tourne autour de vous ? Il s’agit de vertiges. Ils sont probablement bénins. Quelques repères sont utiles pour comprendre leur origine, leur prise en charge et la démarche à avoir si vous en ressentez.

    Lire la suite
  • Je comprends ce qu’est un purpura thrombopénique immunologique chez l’adulte

    Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) est une maladie non cancéreuse du sang qui voit le nombre de plaquettes diminuer et le risque de saignements augmenter. C’est une maladie qui peut rester longtemps silencieuse et qui n’altère pas la qualité de vie des patients à condition de respecter certaines précautions au quotidien et d’avoir un suivi régulier.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale