Maison médicale des SITTELLES
Diabétique, je dors mal, que faire ? - Maison médicale des SITTELLES - Docvadis

Diabétique, je dors mal, que faire ?

Les troubles du sommeil comme l’apnée du sommeil, l’insomnie, l’hypersomnie ou le syndrome des jambes sans repos, peuvent être des conséquences de votre diabète ou avoir des effets sur lui.

Que se passe-t-il dans mon corps pendant mon sommeil ? 

Lorsque vous dormez, votre organisme est en phase de récupération. Récupération physique, mentale, mais aussi métabolique. Durant le sommeil votre corps élimine les toxines, reconstitue ses réserves énergétiques et équilibre la production d’hormones comme par exemple l’insuline qui régule le taux de glucose dans le sang ou encore la leptine qui est responsable de l’installation de la satiété et qui est sécrétée par le tissu adipeux. 

Quels sont les principaux troubles qui peuvent perturber les nuits d’une personne diabétique ? 

Une nuit de sommeil permettant une bonne récupération dure en moyenne 8 heures. Si vous dormez régulièrement plus de 10 heures ou moins de 5 heures, cela peut révéler un problème de sommeil. 

Les principaux troubles du sommeil sont les suivants :

·         L’hypersomnie, c'est-à-dire des nuits longues de plus de 10 heures avec une somnolence dans la journée.

·         L’insomnie, c'est-à-dire un sommeil trop court. Elle se caractérise par des difficultés à s’endormir, un sommeil de mauvaise qualité et des réveils multiples dans la nuit ou tôt le matin.

·         Le syndrome des jambes sans repos, c'est-à-dire des sensations de picotement ou de fourmillement dans les jambes vous obligeant à vous lever lorsque vous êtes allongé.

·         L’apnée du sommeil qui se caractérise par des arrêts répétés de la respiration durant le sommeil. Généralement vous ne ressentez pas ces arrêts respiratoires, mais certains signes peuvent vous alerter : impression de ne pas avoir assez dormi dès le réveil, fatigue inexpliquée et somnolence dans la journée, problèmes de concentration, ronflements bruyants, sentiment d’étouffement pendant votre sommeil, réveils nocturnes pour uriner… Si vous ressentez l’un de ces symptômes parlez-en à votre médecin. 

Comment mon sommeil influence-t-il ma glycémie ? 

Des études ont montré que si vous dormez mal ou peu votre production d’insuline diminue de moitié et son efficacité, d’environ 30 %. Cela provoque une perturbation de la régulation de la glycémie et favorise l’apparition ou l’aggravation du diabète. 

Si vous avez un sommeil de mauvaise qualité, le taux de leptine, hormone qui entraîne la satiété et augmente la dépense énergétique, va diminuer dans votre sang. En même temps, le taux de ghréline, hormone sécrétée par l’estomac qui stimule l’appétit et réduit la dépense énergétique, va augmenter. Cela provoque une augmentation de la faim et développe une prédisposition à manger des aliments sucrés. 

Votre dette de sommeil vous incite donc à manger plus sucré et fragilise la dégradation du glucose dans votre organisme, ce qui peut aggraver votre diabète. 

Comment mon diabète agit-il sur mon sommeil ? 

Inversement, le diabète peut être à l’origine des perturbations de votre sommeil. Certains symptômes de votre maladie provoquent des insomnies comme les hypoglycémies nocturnes et la polyurie, envie fréquente d’uriner dont souffrent certains patients, entraînant des réveils soudains. 

De même, des atteintes musculaires ou nerveuses liées au diabète peuvent être à l’origine de douleurs ou du syndrome des jambes sans repos qui vous oblige à bouger vos jambes régulièrement, afin de diminuer une sensation désagréable de picotement ou de fourmillement dans les mollets. 

Votre diabète peut être à l’origine d’apnées du sommeil lors desquelles votre respiration se coupe de façon répétée. Ces apnées du sommeil passent inaperçues, mais leurs symptômes sont une fatigue en journée et des difficultés à se concentrer. Si vous ressentez ces symptômes, parlez-en avec votre médecin qui vous dira s’il est nécessaire de rechercher une apnée du sommeil. 

Enfin, la rétinopathie diabétique, qui altère la rétine chez certains patients, peut gêner la vision de la lumière et perturber le rythme circadien, horloge biologique organisée sur 24 heures selon une alternance entre une phase de veille, le jour, et une phase de sommeil, la nuit. Si votre perception de la lumière est perturbée, le rythme circadien l’est également, ce qui peut entraîner des troubles du sommeil. 

Comment puis-je retrouver un sommeil apaisé ? 

Pour éviter les insomnies, il est important de manger avant de se coucher afin de prévenir les hypoglycémies nocturnes. Cependant, évitez les repas trop riches (viandes rouges, fritures, plats épicés…) et la consommation d’alcool qui augmentent la température de votre corps et retardent l’endormissement. 

Prenez vos repas à heures régulières, évitez de consommer des boissons excitantes en fin d’après-midi (café, thé, boissons à base d’agrumes et sodas) et pratiquez une activité physique régulière dans la journée (marche, bricolage, ménage, jardinage ou sport), en évitant les activités trop intenses en fin de journée. 

Ne vous endormez pas devant la télévision. Cela entame votre capital de sommeil quotidien. Les minutes de sommeil consommées devant la télé ne sont pas récupérées lorsque, plus tard, vous serez couché. 

Enfin, vous pouvez utiliser des méthodes de relaxation basées sur la respiration, la méditation ou l’autohypnose afin de vous placer dans un état favorable à l’endormissement.  

Pour traiter les apnées du sommeil, vous devrez en premier lieu éliminer les causes aggravantes en respectant quelques règles hygiéno-diététiques : perte de poids si nécessaire, arrêt de l’alcool et suppression des somnifères. Dans le cas d’apnées sévères, un traitement spécifique sera mis en place par votre médecin. Vous devrez alors porter un  masque qui souffle de l’air sous pression pour empêcher vos voies aériennes de se refermer durant votre sommeil.

Si vous souffrez de troubles du sommeil parlez-en avec votre médecin. Il vous conseillera pour y remédier et pourra vous orienter vers un centre du sommeil proche de votre domicile si besoin.

SCM des SITTELLES

2bis Rue Théophile FENAL ,
54540 BADONVILLER, France

Contacts

  • Fixe : 03 83 42 12 09
  • Fax : 03 83 42 13 56
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J'ai du diabète et de l'hypertension artérielle

    L’hypertension et le diabète sont deux maladies qui augmentent le risque d’accidents cardiovasculaires. Lorsqu’elles sont associées, le risque augmente de façon synergique et il faut les traiter l’une et l’autre.

    Lire la suite
  • Il m’arrive de trembler : est-ce grave ?

    Les tremblements sont des mouvements involontaires, provoqués par la contraction en alternance de groupes musculaires opposés. Leurs causes sont diverses.

    Lire la suite
  • Mon enfant est migraineux : je reconnais les signes

    La migraine chez l’enfant est plus fréquente qu’on ne le pense. C’est une affection handicapante pour les activités scolaires et sportives. Comme l’enfant a des migraines différentes de celle de l’adulte, il est plus difficile d’en faire le diagnostic. Voici les signes qui peuvent vous indiquer que votre enfant souffre de migraines.

    Lire la suite
  • J’ai des vertiges

    Tout tourne autour de vous ? Il s’agit de vertiges. Ils sont probablement bénins. Quelques repères sont utiles pour comprendre leur origine, leur prise en charge et la démarche à avoir si vous en ressentez.

    Lire la suite
  • Je comprends ce qu’est un purpura thrombopénique immunologique chez l’adulte

    Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) est une maladie non cancéreuse du sang qui voit le nombre de plaquettes diminuer et le risque de saignements augmenter. C’est une maladie qui peut rester longtemps silencieuse et qui n’altère pas la qualité de vie des patients à condition de respecter certaines précautions au quotidien et d’avoir un suivi régulier.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale