MAISON SANTE PLURIDISCIPLINAIRE BLERIOT SANGATTE
Mon médecin me prescrit un mi-temps thérapeutique, ce que je dois savoir - MAISON SANTE PLURIDISCIPLINAIRE BLERIOT SANGATTE - Docvadis

Mon médecin me prescrit un mi-temps thérapeutique, ce que je dois savoir

A la suite d’un arrêt maladie, votre état de santé peut nécessiter un aménagement de votre temps de travail, c’est le mi-temps thérapeutique. Pour y avoir droit, vous devez effectuer certaines démarches auprès de votre employeur et de votre caisse d’Assurance Maladie.

Qu’est-ce que le mi-temps thérapeutique ? 

Le mi-temps thérapeutique est un aménagement de votre temps de travail prescrit par votre médecin si votre état de santé ne vous permet pas de reprendre votre activité à plein temps après un arrêt de travail, mais qu’un temps partiel, dont le médecin définit le pourcentage du temps complet, pourrait favoriser votre guérison. 

Le mi-temps thérapeutique peut également vous permettre de  suivre une rééducation ou de bénéficier d’une adaptation professionnelle pour que votre emploi soit compatible avec votre état de santé, dans le cadre d’une affection de longue durée par exemple. 

Il ne peut être établi qu’à la suite d’un arrêt de travail, mais pas obligatoirement juste après celui-ci. 

Quelles démarches dois-je entreprendre ? 

Lorsque votre médecin vous prescrit un mi-temps thérapeutique, il définit le pourcentage d’activité compatible avec votre état de santé et vous remet un certificat médical. Les volets 1 et 2 sont à envoyer à votre caisse d’Assurance Maladie, le volet numéro 3 est à transmettre à votre employeur. 

Pourquoi suis-je convoqué à une visite médicale par mon employeur ? 

Votre employeur doit vous convoquer à une visite médicale afin qu’un médecin du travail émette un avis sur votre état de santé. Celui-ci devra déterminer si vous êtes effectivement apte à reprendre votre activité dans le cadre d’un mi-temps thérapeutique. 

Il transmet son avis à la caisse d’Assurance Maladie qui mettra en place le versement de vos indemnités journalières après examen de votre dossier par un médecin conseil. 

Vais-je percevoir la totalité de mon salaire ? 

Votre employeur doit transmettre une attestation de salaire à votre caisse d’Assurance Maladie chaque mois,  pendant toute la durée de votre mi-temps thérapeutique. L’attestation doit mentionner votre salaire de base à temps complet et le montant réel perçu durant votre temps partiel.  

Vos indemnités journalières seront calculées en fonction de ces informations pour couvrir la perte de vos revenus. Elles sont limitées à une période maximale de trois ans, sauf si votre mi-temps thérapeutique concerne une affection de longue durée. Dans ce cas, une quatrième année peut être acceptée.

Votre employeur doit établir un avenant à votre contrat de travail pour la durée de votre mi-temps thérapeutique. Il y précisera vos horaires durant cette période ainsi que votre rémunération.

Cabinet Médical

83 Allée Gabriel FAURE,
62231 Blériot-Plage, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Déclaration d’une maladie professionnelle, ce que je dois savoir

    Si vous souffrez d’une maladie dans le cadre de l’exercice de votre fonction, il s’agit peut-être d’une maladie professionnelle. Quelles sont les conditions d’obtention de ce statut ? Quels sont vos droits ?

    Lire la suite
  • Reprendre mon travail après un cancer : ce que je dois savoir

    Pour se dérouler dans les meilleures conditions, la reprise de votre travail doit être préparée en coordination avec votre oncologue, votre médecin généraliste, le médecin conseil de la Sécurité Sociale et le médecin du travail.

    Lire la suite
  • Déclarer un accident du travail ou de trajet : ce que je dois savoir

    Si vous êtes victime d’un accident sur votre lieu de travail ou votre trajet, vous devez déclarer l’incident à votre employeur et votre caisse d’Assurance Maladie afin d’être pris en charge pour un accident du travail ou un accident de trajet. Quels sont vos droits, vos démarches ?

    Lire la suite
  • Je m’informe sur le burnout

    Un surcroît de travail ou à l’inverse l’impression de ne plus rien avoir à faire, des conditions de travail exigeantes sur le plan émotionnel, des conflits, sont autant de situations qui peuvent conduire à un « burnout » ou syndrome d’épuisement professionnel. Un malaise physique et psychique s’installe alors progressivement. Le burnout doit être reconnu et pris en charge.

    Lire la suite
  • Je souffre d’un burnout, que dois-je faire ?

    Le burnout ou syndrome d’épuisement professionnel qui toucherait 10 à 12% des travailleurs doit être pris au sérieux et bénéficier d’une prise en charge adaptée. La personne qui en souffre ne doit pas hésiter à en parler sans attendre à son médecin du travail et à son médecin traitant. Une prise en charge coordonnée entre les différents professionnels de santé concernés permettra une reprise du travail dans les meilleures conditions possibles.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale