maison médicale St Pierre la Cour
Coqueluche : que savoir ? - maison médicale St Pierre la Cour - Docvadis

Coqueluche : que savoir ?

Même dans notre pays où le vaccin auparavant couramment pratiqué et désormais obligatoire, la coqueluche existe toujours. Ce n’est plus seulement une « maladie infantile », elle se transmet à l’adulte.

Qu'est-ce que la coqueluche ?

La coqueluche est une infection très contagieuse due à une bactérie (Bordetella pertussis).Les quintes de toux de la coqueluche ont la caractéristique d'être longues avec, en fin de quintes, un bruit qui rappelle le « chant du coq ». Les quintes peuvent être accompagnées de sensations de blocage respiratoire ou de vomissements. La toux peut durer 3 mois.

Est-ce grave ?

La plupart du temps, la coqueluche est impressionnante, mais elle n'est pas grave, sauf dans certains cas particuliers : chez les bébés, surtout les nourrissons de moins de 3 mois, les personnes âgées ou fragiles, les femmes enceintes.

Quand les premiers signes apparaissent-ils ?

Le délai entre le moment où la personne est contaminée et le début des quintes est de trois semaines environ.

Quels examens faut-il faire ?

La consultation médicale suffit la plupart du temps, mais les examens biologiques permettent de confirmer le diagnostic.Des examens sanguins existent, mais sont utiles surtout pour la recherche et la surveillance des épidémies.

Quel est le traitement ?

Puisque c'est une maladie due à une bactérie, le traitement est antibiotique.Souvent, il n'a pas d'influence sur les quintes, mais il est principalement prescrit pour limiter la contagiosité du malade et de son entourage.Quel que soit leur âge, les personnes de l'entourage proche du malade peuvent également prendre des antibiotiques.

Puis-je protéger mes enfants avec un vaccin ?

La vaccination obligatoire est réalisée en même temps que le tétanos, la diphtérie, la polio et l'Haemophilus : DTCoq-polio-H.Une injection à 2, 4 et 11 mois.Les rappels à 6 ans et à 11-13ans. Un rappel à 25 puis 45 ans, et tous les 10 ans à partir de 65 ans. La vaccination est recommandée à l'entourage des nourrissons, si le dernier rappel coqueluche date de plus de dix ans.

Peut-on avoir la coqueluche en étant vacciné(e) ?

Les anticorps, qui sont fabriqués par l'organisme à l'issue de la coqueluche ou après vaccination contre la coqueluche, ne sont pas totalement protecteurs. C'est la raison pour laquelle on peut avoir la coqueluche même en ayant été vacciné(e). Toutefois, plus la vaccination est récente, moins les quintes seront fortes.

La coqueluche reste une maladie de l'enfant et de l'adulte. La vaccination est efficace pour limiter la propagation de la maladie et protéger les nouveaux nés qui ne sont pas encore vaccinés.

maison médicale


maison médicale, 5 rue des genêts ,
53410 St Pierre La Cour, France

Contacts

  • Fixe : 02 43 01 84 06
  • Fax : 02 43 02 17 68
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Mettez en place des astuces anti-fatigue

    Baisse de régime, tonus en berne… ne vous laissez pas abattre. La fatigue peut s’effacer avec de simples recettes, trop souvent oubliées.

    Lire la suite
  • Je souffre de troubles fonctionnels intestinaux

    Les troubles fonctionnels intestinaux sont très fréquents. Ils affectent jusqu’à 2 personnes sur 10. Il est possible de les traiter efficacement.

    Lire la suite
  • Mon enfant a de l'asthme : je comprends sa maladie

    L’asthme est une maladie due à une inflammation chronique des bronches. La respiration de votre enfant est sifflante. Il est essoufflé, il tousse en particulier la nuit et il se réveille.

    Lire la suite
  • Mon proche est-il dépressif ?

    On entend souvent parler de dépression de sorte que nous avons tous le sentiment d’avoir des proches dépressifs parce qu’ils ont le cafard ou qu’ils sont tout simplement tristes…Cette fiche a pour objectif de vous aider à déterminer si votre proche présente des signes pouvant évoquer une dépression, une maladie réelle nécessitant une prise en charge par un spécialiste.

    Lire la suite
  • Diabète et pieds

    Les pieds des diabétiques sont plus fragiles que ceux de personnes non diabétiques dans certaines circonstances. C'est pourquoi ils doivent faire l’objet d’une attention soutenue.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale