Pôle de Santé de CASTELJALOUX
Je m’informe sur les utilisations médicales du laser - Pôle de Santé de CASTELJALOUX - Docvadis

Je m’informe sur les utilisations médicales du laser

Plusieurs catégories de laser sont disponibles en dermatologie. Cette source de lumière à visée médicale est utilisée pour traiter différentes lésions de la peau. Le bon usage de ces techniques est essentiel.

Qu’est-ce qu’un laser et comment cela fonctionne ?

Le principe du laser est d’utiliser la lumière comme source d’énergie de manière précise et concentrée. Le rayon lumineux émis par l’appareil est soit visible, soit totalement invisible pour l’œil humain.Le rayon lumineux émis ne comporte qu’une seule longueur d’onde. Cette énergie délivrée permet de couper, détruire, ou modifier les structures de la peau que l’on souhaite traiter. Le champ d’applications potentielles est donc large.

Existe-t-il différents types de laser ?

Il existe différents types de lasers que l’on peut classer par famille technologique.

A titre d’exemple, cinq types de lasers sont utilisés, principalement en dermatologie, pour des situations à chaque fois très précises :

  • Les lasers excimer qui peuvent être comparés aux techniques de photothérapie : ils permettent de traiter uniquement la peau atteinte et d’épargner la peau saine adjacente.

  • Les lasers à colorant pulsé pour traiter les lésions vasculaires.

  • Les lasers CO2 et Erbium qui sont particulièrement utiles pour le resurfaçage ou la destruction des verrues.

  • Les lasers dits épilatoires notamment Nd YAG 1064 nm ou Alexandrite pour les lésions des follicules qui contiennent les poils.

  • Les lasers Q switched ou lasers déclenchés pour traiter les détatouages, les taches pigmentaires.

Au total, chaque type de laser a une utilisation dédiée selon l’objectif du traitement et le dermatologue utilisateur de ces techniques dispose en général de plusieurs types de laser.

Dans quelles situations a-t-on recours au laser ?

Un certain nombre d’utilisations ont pu être identifiées comme par exemple le traitement des rougeurs, la prise en charge de la couperose, le traitement des angiomes, l’épilation en particulier à viséemédicale (hyperpilosité anormale), la prise en charge des rides….

La liste des utilisations potentielles s‘allonge régulièrement au vu des travaux et publications scientifiques dans ce domaine.

En dermatologie, des indications médicales ont été identifiées : certaines formes rebelles et localisées (plaques) de psoriasis où l’on utilise en général un laser excimer ou à colorant pulsé par exemple. Quelques études ont montré que le laser peut être efficace dans les plaques de psoriasis anciennes limitées sur les coudes et les genoux. Ces résultats doivent cependant être confirmés.De plus, bien qu'efficace dans les zones limitées, le rapport coût-efficacité reste très élevé. Il vaut mieux privilégier le traitement local.

Pour la prise en charge du vitiligo (taches blanches) dans ses formes peu étendues au niveau du visage, du cou ou du tronc, le laser excimer peut être efficace. Cependant, en moyenne, seules 20 à 30 % des plaques traitées parviennent à un résultat esthétiquement satisfaisant et il est difficile d’évaluer la stabilité des résultats obtenus.

Le laser peut améliorer transitoirement l’acné modérée.Il peut également être utilisé pour le traitement des verrues ou des infections virales localisées au niveau de la région génitale.

Selon le type d’atteinte de certaines maladies dermatologiques, le recours au laser doit être évalué par votre dermatologue.

Y a-t-il des précautions au préalable ?

Un bilan préalable voire un traitement médicamenteux associé sont quelquefois nécessaires avant le traitement par laser d’une pilosité excessive du visage.

En cas d’urticaire ou de peau sensible aux ultraviolets, le recours au laser pour une épilation est à éviter absolument.

De même, l’efficacité sur les taches d’hyperpigmentation est plus qu’incertaine.Enfin, sachez que des utilisations inadaptées du lasersont clairement identifiées par les professionnels de santé.

Comment cela se passe en pratique ?

Le recours à ces techniques est un acte médical qui nécessite une consultation préalable pour en identifier la légitimité, c’est-à-dire :

  • Son indication médicale.

  • Le programme de soins envisagé.

  • Son déroulement.

  • Le bénéfice attendu.

  • Les risques éventuels.

  • Les coûts prévus.

Après accord entre vous et votre dermatologue, la ou les séances proprement dites sont effectuées dans un cabinet médical avec une protection indispensable de vos yeux et de ceux du dermatologue.

Après la séance, vous pouvez reprendre une activité normale.Une rougeur, voire un gonflement de la zone traitée, peut exister durant quelques jours puis disparaître.Lors du traitement de zones étendues, l’application d’une crème hydratante ou cicatrisante permet un retour à la normale plus rapide.Dans tous les cas, il est essentiel de ne pas vous exposer au soleil après les séances.

Quels sont les risques éventuels ?

Le risque principal est la brûlure de la peau superficielle ou profonde, mais elle reste rare.La douleur est prévenue par l’application de froid ou de crèmes anesthésiantes.Des troubles de la pigmentation (éclaircissement ou zones traitées plus sombres) sont néanmoins possibles, le plus souvent réversibles, car ils s’atténuent au cours du temps.

Est-ce toujours efficace ?

Le résultat est en général obtenu de manière progressive. Lorsque 3 ou 4 séances n’ont provoqué aucun changement visible au niveau de la lésion traitée, il estjudicieux de faire le point et de réévaluer votre situation avec votre dermatologue.

Quel est le coût d’un traitement par laser ?

Le coût est variable selon le nombre de séances et la surface à traiter. Parlez-en au préalable avec votre dermatologue.

Est-ce remboursé par la sécurité sociale ?

Le remboursement par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) des traitements par laser en dermatologie est réservé aux indications médicales.

Ainsi, le traitement des angiomes plans ou des taches café au lait chez les enfants est pris en charge.Par contre, les utilisations à visée esthétique, une épilation de confort, le traitement des rides voire de la cellulite, l’effacement des tatouages, ne sont pas remboursées par la CPAM.

Les techniques de traitements au laser ont un certain nombre d’indications médicales et font partie du champ de compétences des dermatologues. Il existe d'ailleurs un "Groupe Laser" au sein de la Société Française de Dermatologie, chargé de promouvoir les bonnes pratiques des lasers au bénéfice des patients.

MSP de CASTELJALOUX

14 A Rue des abeilles,
47700 CASTELJALOUX, France

Contacts

  • : 05.53.93.03.68
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Témoignage d’Ismehène : elle relativise face à son psoriasis

    Ismehène a développé un psoriasis à l’âge de 28 ans, alors qu’elle était enceinte de son premier enfant. Elle a d’abord changé sa façon de s’habiller pour cacher sa maladie, puis elle a décidé de faire face pour la combattre. Voici son témoignage.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur le rhumatisme psoriasique

    Le rhumatisme psoriasique est une maladie qui n’est pas rare et qui touche le plus souvent à la fois la peau et les articulations. Ce qui rend son diagnostic parfois difficile.

    Lire la suite
  • Mon enfant a un psoriasis

    Le psoriasis est une maladie chronique de la peau d’origine multifactorielle, fréquente, qui concerne environ 2 % des personnes en France, et ce à tous les âges. Les enfants peuvent être touchés par cette maladie, quelquefois au cours des premières années de leur vie.

    Lire la suite
  • Pour que le psoriasis ne gâche pas notre vie

    Cette vidéo raconte le vécu de deux personnes ayant un psoriasis. Non contagieuse, cette maladie est pourtant difficile à vivre. Affronter le regard des autres, se couvrir, se priver de sorties, éviter la plage … Epreuve certes, mais formidables messages d'espoir que ces témoignages. Comme Ismehène et Yan, ne vous laissez pas aller : luttez, relativisez !

    Lire la suite
  • Je m’informe sur l’impact au quotidien de mon psoriasis

    La maladie psoriasique affecte tous les domaines de l’existence : la vie relationnelle, familiale, sexuelle, sociale et professionnelle. La prise en compte de l’impact du psoriasis sur la qualité de vie, est un élément fondamental dans la prise en charge des patients.

    Lire la suite

Urgences et premiers soins

Je souhaite contacter les urgences. Qui dois je appeler ? Pour quoi ?

Le SAMU (15) : Réponse en direct.
Urgences Médicales. Blessés par accident. Malaise dans un lieu public. Accident du travail

Les POMPIERS (18) : Réponse en direct.
Incendie. Accident de la route. Accident domestique, c'est-à-dire survenant à la maison. Explosion. Intoxication au Gaz ou toxiques. Noyade.

La SECURITE (17) : Réponse en direct.
Accident de la route.

L'URGENCE (112) : Service centralisateur.

Numéro européen à utiliser de préférence depuis un téléphone mobile.
Votre appel sera dirigé vers un des services de secours le plus proche.

Découvrez tous nos conseils

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale