Le site du Docteur Magali FRAYSSINHES

Cardiologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
A plus de 65 ans je souffre d’obésité, ce que je dois savoir - Le site du Docteur Magali FRAYSSINHES - Docvadis

A plus de 65 ans je souffre d’obésité, ce que je dois savoir

Chez les personnes de plus de 65 ans, en plus de favoriser des maladies comme le diabète de type 2, l’hypertension ou encore des maladies cardiovasculaires et respiratoires, l’obésité contribue à la perte d’autonomie.

Quand parle-t-on d’obésité ? 

L’obésité est un excès de masse grasse ayant un effet néfaste pour la santé. Le surpoids est évalué grâce à l’indice de masse corporelle (IMC) qui prend en compte votre poids et votre taille. L’IMC est égal à votre poids en kilogramme divisé par le carré de votre taille. Entre 25 et 30 on parle de surpoids, entre 30 et 40 on parle d’obésité, au-delà de 40 on parle d’obésité massive.

On sait cependant que la répartition de la graisse est un élément aussi important que la quantité de graisse. Même si votre IMC est normal, un excès de graisse au niveau de votre ventre peut avoir de graves effets sur votre santé : diabète de type 2, hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires… Prenez un mètre de couturière et placez-le au niveau de votre nombril. Si votre tour de taille dépasse 88 cm pour une femme et 102 cm pour un homme, on parle d’obésité abdominale.

A plus de 65 ans, qu’est-ce que je risque ? 

Chez les séniors, comme chez les plus jeunes, l’obésité a de graves conséquences sur la santé. Les principales maladies liées à l’obésité sont :

-          le diabète de type 2

-          l’hypertension artérielle,

-          les maladies cardiovasculaires,

-          le syndrome d’apnée du sommeil,

-          l’arthrose dégénérative,

-          les maladies respiratoires. 

En avançant en âge, quel que soit votre poids, vous perdez de la masse musculaire et vous prenez de la masse grasse. Si vous êtes en surpoids, les conséquences de la perte de masse musculaire sont accrues et cela va progressivement réduire votre autonomie, chaque effort musculaire étant plus difficile. Votre capacité respiratoire  est diminuée et votre cœur se fatigue plus vite. Obésité et fonte musculaire vous exposent également à des chutes plus fréquentes et rend la tâche difficile à votre entourage.

Comment serai-je pris en charge ? 

Votre médecin adaptera votre prise en charge en fonction de votre état de santé, de votre degré d’autonomie, de vos capacités à pratiquer une activité physique et de vos habitudes alimentaires. La perte de poids excessive n’est pas conseillée chez les séniors. Elle favorise la fonte musculaire voire la dénutrition. De plus, après l’arrêt d’un régime trop sévère votre organisme est exposé à une reprise de poids supérieure à sa valeur initiale. 

Un régime alimentaire équilibré légèrement hypocalorique et des conseils pour apprendre à bien manger seront un point de départ. L’apport en protéines est souvent négligé par les séniors alors qu’il est indispensable. Si vous n’aimez pas beaucoup la viande, vous pouvez manger du poisson et des produits laitiers qui sont très faciles à consommer, même si vous avez des problèmes de mastication. Votre médecin vous proposera ensuite une activité physique, adaptée à vos capacités, à pratiquer régulièrement : marche, jardinage, ménage, bricolage, gym douce, aquagym… Cela vous permettra de perdre du poids et d’agir contre la fonte musculaire afin de retrouver une bonne qualité de vie.

Pratiquer une activité physique régulière, même modérée, vous permet de rester en forme et préserve votre santé. Demandez conseil à votre médecin si vous souhaitez être accompagné, il vous aidera à trouver ce qui sera le mieux adapté pour vous.

Cabinet de cardiologie du Barry

6 rue Jean Lestrade ,
31600 MURET, France

Contacts

  • Fixe : 05 61 56 13 48
  • Fax : 05 61 56 13 87
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Clinique Pasteur


Test d'effort, 45 avenue de Lombez ,
31300 Toulouse, France

Contacts

  • Fixe : 05 61 56 13 48
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je comprends le lien entre hypertension artérielle et insuffisance rénale

    Les maladies du rein peuvent entraîner une hypertension artérielle et, inversement, l’hypertension artérielle augmente les risques de maladie rénale.

    Lire la suite
  • En cas de malaise vagal, que dois je faire ?

    Un malaise vagal correspond à un ralentissement excessif du rythme cardiaque. Ce ralentissement provoque souvent une chute de la tension artérielle pouvant se traduire par différents symptômes (malaise, sueurs, pâleur) jusqu’à la perte de connaissance.

    Lire la suite
  • Randonnée en haute montagne : ce que je dois savoir

    Les expéditions au-dessus de 2500 mètres d’altitude vous exposent au mal aigu des montagnes, une pathologie liée aux baisses de pression atmosphérique et d’oxygène disponible en altitude. La règle à respecter est « ne pas monter trop vite, trop haut ».

    Lire la suite
  • Découvrir l'application « Staying Alive »

    L'application « Staying Alive » a pour but de démocratiser l'utilisation des défibrillateurs et d’indiquer la localisation des appareils les plus proches en cas d'accident.

    Lire la suite
  • Mon taux de cholestérol idéal : des schémas pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement comment déterminer votre taux de cholestérol idéal. L’objectif principal de votre prise en charge médicale est de faire diminuer le mauvais cholestérol (LDL-c) en dessous d’une valeur seuil bien précise. En complétant la grille ci-dessous, vous allez avoir une idée de votre niveau de risque cardiovasculaire personnel. A partir du résultat, vous pourrez alors trouver le taux de LDL-cholestérol à atteindre en fonction de votre nombre de facteurs de risque. Votre médecin pourra les commenter avec vous.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale