Le site du Docteur Mahjoub ABDEDDAIM

Rhumatologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je vais être opéré d’une hernie discale cervicale - Le site du Docteur Mahjoub ABDEDDAIM - Docvadis

Je vais être opéré d’une hernie discale cervicale

Vous allez être opéré d’une hernie discale cervicale. Il s’agit d’une intervention programmée courante dont nous vous exposons ici les principes.

Que dois-je faire à la maison avant l’intervention ?

Avant l’intervention, il faut vous assurer que vous avez bien arrêté tout traitement qui pourrait gêner la chirurgie, notamment les anticoagulants, selon les consignes du chirurgien et de l’anesthésiste.

Comment me préparer avant l’intervention ?

Vous serez hospitalisé la veille de l’opération,si celle-ci se déroule le matin. La préparation consiste en la vérification de votre dossier (identité, carte vitale, examens sanguins, imagerie)

Vous prendrez  une douche bétadinée éventuellement la veille, et le matin de l’opération. Si cette dernière se déroule le matin, vous serez à jeun depuis la veille au soir. De même il faudra arrêter le tabac 6h avant l’opération.

Le jour même vous serez accompagné au bloc opératoire par un brancardier.

Quelle équipe médicale va me prendre en charge ? Quand et à qui puis-je poser mes questions ?

Vous serez pris en charge par l’infirmièr(e) qui complétera votre dossier lors de votre entrée à l’hôpital.

Elle vous indiquera votre chambre.

 

 Un(e) aide-soignant(e) vous assistera pour les soins et servira votre repas.

 

L’anesthésiste qui vous endormira le lendemain viendra vérifier avec vous que tout est en ordre.

Enfin, généralement, votre chirurgien passera vous voir pour s’assurer que vous êtes prêt pour l’intervention.

 

En Hôpital Universitaire, des internes et étudiants hospitaliers vous prendront en charge sur le plan médical. Dans d’autres structures il peut y avoir des médecins de salle. 

 

Chaque membre de l’équipe est un interlocuteur à qui vous pourrez poser les questions qui pourraient encore vous préoccuper ou recueillir des précisions sur l’intervention et ses suites.

J’ai passé des examens, dois-je les apporter ?

L’IRM est le meilleur examen pour mettre en évidence un conflit disco-radiculaire ou une souffrance médullaire. Il est possible, en fonction de votre pathologie, que l’on vous ait prescrit également un scanner et des radiographies. Il est important de rapporter tous ces examens la veille de l’opération.

En quoi consiste la consultation pré-anesthésique ?

La consultation anesthésique a lieu au minimum 48h avant l’intervention. L’anesthésiste fera le point sur votre dossier médical, vos antécédents et votre condition actuelle en vue de l’opération. Il répondra à vos questions sur les risques et le déroulement. Si nécessaire il vous donnera des consignes en vue de l’arrêt transitoire de médicament pouvant être dangereux lors de la chirurgie, comme les anticoagulants.

De quelle anesthésie devrais-je bénéficier ?

La chirurgie pour hernie discale cervicale se fait sous anesthésie générale.

Combien de temps l’intervention dure-t-elle en général ?

Cette opération dure entre 1 et 2h.

Est-ce que la chirurgie ambulatoire est possible ?

La plupart du temps, cette opération nécessite une courte hospitalisation.

Comment se déroule l’intervention ?

Une incision de quelques centimètres horizontale ou verticale, est réalisée dans le cou. L’espace discal est repéré sous contrôle radioscopique. On atteint le rachis par sa partie antérieure à l’aide d’écarteurs spécifiques. Le disque intervertébral est incisé et retiré à l’aide de curettes et de pinces à disques dédiées. On utilise souvent le microscope. Votre chirurgien décidera de la technique précise qu’il utilisera en fonction de votre morphologie, de ses habitudes et de ses constatations pendant l’opération. De même il décidera de poser une cage ou une prothèse pour remplacer le disque. La fermeture s’effectue selon les différents plans musculaires et cutanés. La fermeture de la peau est au choix du chirurgien : fils résorbables, non résorbables ou agrafes qu’il faudra retirer quelques jours plus tard.

 

Où se situe mon problème ? : Explications anatomiques 

 

Partie du corps concernée

La hernie discale est une pathologie du disque intervertébral, c’est à dire située entre deux vertèbres. Les vertèbres sont des os au nombre de 24, qui s’articulent entre elles pour former la colonne vertébrale ou rachis. Les 7 premières, au niveau de la nuque, forment le rachis cervical et s’articulent avec le crâne. La colonne vertébrale est essentielle dans le maintien de notre posture debout, elle contient la moelle épinière et les racines des nerfs qui commandent les muscles.

Pratiquer un sport vous est  recommandé. Les bénéfices sont nombreux pour votre santé et votre bien-être. Choisissez un sport qui vous plaise afin de le pratiquer régulièrement !

Quel est le problème ?

Au niveau cervical, la colonne contient les nerfs des membres supérieurs, mais aussi les nerfs descendants vers les membres inférieurs et les sphincters. C’est pourquoi une compression par une hernie peut entrainer des douleurs à type de décharges électriques dans le bras, un déficit moteur des membres supérieurs mais aussi des troubles de la marche, des troubles urinaires ou des faiblesses des membres inférieurs.

 

Le disque se situe à l’articulation entre 2 vertèbres. Il est particulièrement sollicité au niveau cervical par la mobilité du cou, et les activités traumatiques. Il peut se dessécher, s’écraser et se fissurer. Dans ce cas, une partie de son noyau mou peut sortir de l’espace discal, déborder, et créer une hernie.

Quelles en sont les conséquences ?

Cette hernie peut être soit dans le canal, et comprimer globalement plusieursracines, soit coincer un nerf à l’endroit où il sort de la colonne, dans un petit espace appelé foramen. Dans ce cas, le nerf comprimé crée une douleur irradiante appelée névralgie cervico-brachiale.

Pratiquer un sport vous est  recommandé. Les bénéfices sont nombreux pour votre santé et votre bien-être. Choisissez un sport qui vous plaise afin de le pratiquer régulièrement !

 

Quels sont les différents traitements ?

Le traitement d’une hernie discale cervicale est tout d’abord, sauf cas d’urgence exceptionnel, conservateur. Il repose donc sur un traitement médical par anti-inflammatoires, anti douleurs et décontracturants.

 

Si celui-ci n’est pas efficace, on propose en fonction de l’intensité des symptômes une chirurgie de la hernie discale

Pourquoi faut-il opérer ?

Lorsque le traitement médical est inefficace et que la douleur persiste, si le patient s’aggrave avec paralysie progressive, ou rarement en urgence si le déficit est brutal.

Et au réveil, où serai-je ?

Après l’opération vous serez en salle de surveillance post-interventionnelle ou salle de réveil. L’objectif est de s’assurer de la reprise de vos fonctions après l’anesthésie générale. Sauf problème majeur, vous remonterez rapidement dans votre chambre d’hospitalisation.

Vais-je avoir mal ?

Le plus souvent la douleur de névralgie est très rapidement soulagée. Des douleurs post-opératoires au niveau du cou peuvent persister jusqu’à 2 à 3 jours après l’opération. Des antalgiques de différentes intensités vous seront donnés en fonction de votre propre ressenti de la douleur. Si vous avez mal, parlez-en avec le médecinqui donnera aussi des consignes pour les infirmières de nuit.

Que puis-je attendre de l’intervention ?

Le but de l’opération est de soulager la douleur et d’éviter une aggravation d’un déficit préexistant, et parfois d’améliorer la force musculaire et les troubles de la marche.

Quels sont les risques ?

Les risques liés à la chirurgie de la hernie discale existent mais sont faibles.

Comme pour toute intervention chirurgicale, il peut y avoir des complications liées à l’anesthésie générale et qui dépendent de l’état du patient et des pathologies associées qu’il présente.

 

Lors de la dissection, le chirurgien travaille près des gros vaisseaux du cou et de l’œsophage et des nerfs commandant les cordes vocales. Il peut y avoir une gêne à l’alimentation passagère lors des premiers jours post-opératoire. Plus rarement, il peut y avoir une modification transitoire  de la voix. Très exceptionnellement, il peut y avoir une plaie d’un gros vaisseau ou de l’œsophage. Il s’agit de complications graves qui nécessitent une prolongation ou une reprise chirurgicale.

 

Dans les heures qui suivent l’intervention, un hématome peut se constituer dans le foyer opératoire et entrainer des douleurs et une gêne respiratoire. Il faut alors ré-intervenir pour évacuer l’hématome.

 

Il existe également un risque d’infection, soit superficielle au niveau de la cicatrice, qui peut être traitée avec des soins locaux, soit plus profonde et entrainer une ré-intervention.

 

Comment serai-je suivi après l’intervention ?

Quels seront les soins nécessaires ?

Il faudra protéger la zone opérée. Le pansement sera refait dans les premiers jours après l’opération, avec des soins au niveau de la cicatrice par l’infirmièr(e). Les fils non résorbables ou les agrafes seront retirés en moyenne une semaine après l’intervention, par un(e) infirmièr(e) à domicile.

Aurai-je une cicatrice ?

Vous aurez une cicatrice de quelques centimètres dans le cou. La cicatrice devra nécessiter une attention particulière dans les premiers jours pour éviter l’infection, et dans les semaines qui suivent pour une parfaite cicatrisation : pas de bains prolongés, et une protection totale du soleil.

Combien de temps vais-je rester couché?

Généralement, le premier lever se fait le lendemain (voire le jour même) de l’opération, à l’aide du personnel soignant (infirmiers, kinésithérapeutes).

Quel sera mon délai de rétablissement ?

Si le problème était uniquement douloureux, la fonction normale revient très vite vous pourrez vous servir de vos membres et déambuler comme auparavant dès le lendemain. S’il y avait un déficit moteur, une faiblesse des membres inférieurs, la reprise de la fonction peut prendre quelques semaines et nécessiter des séances de kinésithérapie.

Pourrai-je conduire, faut-il me faire raccompagner ?

Vous ne pourrez pas conduire immédiatement, quelqu’un devra vous accompagner pour la sortie. La reprise de la conduite automobile, tout comme le sport, sera déterminée par votre chirurgien.

Quand est-ce que je peux rentrer chez moi ?

La sortie se fait en moyenne 3 à 5 jours après l’opération. La période de convalescence consiste en un repos relatif, avec reprise progressive des activités. L’arrêt de travail est en général de 3 à 5 semaines.

Est-ce que je vais être immobilisé ?

Il n’y a pas d’immobilisation stricte nécessaire. En revanche votre chirurgien pourra vous demandez de porter une minerve pendant la période de convalescence.

Quelle sera ma mobilité après l’opération ?

Les positions debout et assise sont autorisées. Il faut proscrire le port de charges lourdes, et les trajets longs en voiture ou en train.

Aurai-je un arrêt de travail ?

Un arrêt de travail de quelques semaines est généralement prescrit. La durée de convalescence dépend de votre profession et de votre rétablissement post-opératoire.

Quand reverrai-je le chirurgien ?

Vous reverrez votre chirurgien lors de la visite de contrôle quelques semaines après l’intervention. Il jugera avec vous de son efficacité et de la reprise du sport et des activités.

 

 

Avertissement : Cette fiche a été rédigée par un chirurgien spécialiste de ce type d’opération. Cependant, selon la gravité des pathologies et votre profil, certains éléments peuvent être amenés à être modifiés par votre chirurgien. Dans tous les cas c’est à son avis qu’il convient de se référer.

Pôle médical Dr Neismann

88 Rue de l'Abbé Breuil,
24200 Sarlat-la-Canéda, France

Contacts

  • Fixe : 0553572127
  • Fax : 0553576689
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Cabinet de rhumatologie Abdeddaim Galand


Polyclinique, 18 Boulevard du Professeur Albert Calmette,
24100 Bergerac, France

Contacts

  • Fixe : 05 53 57 21 27
  • Fax : 05 53 57 66 89
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Centre Hospitalier de Bergerac


Consultation douleur, 9 Boulevard du Professeur Albert Calmette,
24100 Bergerac, France

Contacts

  • Fixe : 05 53 63 88 88
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale