Docteur LUU Tech Khen

Médecine Générale
Conventionnement : Non conventionné
Carte Vitale Non acceptée

Chikungunya, dengue, paludisme, west nile

 Comment se protéger. Si je pars sous les tropiques, je me protège des piqûres de moustiques

Centre médical

1 RUE SAINT YON ,
RESIDENCE ALPHONSE DAUDET,
30900 NIMES, France

Contacts

  • Fixe : 04 66 36 28 56
  • Fax : 04 66 67 83 02
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je pars en mer : que devrais-je savoir sur le mal de mer ?

    Le bateau est le moyen de transport le plus susceptible de provoquer le mal des transports. Pouvant toucher un passager occasionnel comme un marin aguerri, le mal de mer, appelé naupathie, peut entraîner des symptômes bien plus importants qu’une simple nausée.

    Lire la suite
  • Eliminer les larves de moustiques : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les endroits où l’eau peut stagner et où les larves de moustiques pourraient se développer. Plusieurs vignettes vous rappellent que vous devez supprimer les soucoupes des pots de fleurs, vérifier le bon écoulement des eaux de pluie, couvrir les réservoirs d’eau, couvrir les piscines hors d’usage, etc.

    Lire la suite
  • Je sais installer correctement ma moustiquaire

    Les moustiquaires imprégnées d’insecticide vous protègent efficacement contre plusieurs maladies comme le paludisme, la leishmaniose ou la filariose qui sont transmises par des insectes vecteurs. Il est important de les utiliser correctement.

    Lire la suite
  • En voyage, je me protège des piqûres de moustiques

    De nombreuses maladies peuvent être transmises par des moustiques lors d’un séjour dans un pays étranger ou dans les départements et territoires français d’outre-mer. La lutte contre les moustiques est le meilleur moyen de prévention même s’il existe aussi des médicaments préventifs contre le paludisme et des vaccins contre la fièvre jaune ou l’encéphalite japonaise.

    Lire la suite
  • Mon enfant a-t-il un risque de devenir obèse ?

    La probabilité qu’un enfant obèse le reste à l’âge adulte varie selon les études : de 20 à 50 % pour une obésité avant la puberté, de 50 à 70 % pour une obésité débutant après la puberté. Il est recommandé de dépister tôt le surpoids voire l'obésité, pour une prise en charge précoce. Il y a des enfants qui sont plus à risque d’être obèses que d'autres.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale