Docteur LUU Tech Khen

Médecine Générale
Conventionnement : Non conventionné
Carte Vitale Non acceptée
Dois-je prendre des compléments alimentaires ? - Docteur LUU Tech Khen - Docvadis

Dois-je prendre des compléments alimentaires ?

Les compléments alimentaires sont des sources concentrées de micronutriments, qui regroupent les vitamines, les minéraux et les oligoéléments. Ils n’apportent pas de calories mais sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme en facilitant les réactions énergétiques. Est-il nécessaire d’en consommer en dehors de notre assiette ?

Des micronutriments, pour quels bénéfices ?

La couverture de nos besoins en micronutriments permet d’éviter des maladies secondaires liées au déficit de l’un d’entre eux. On peut citer par exemple :

  • la carence en vitamine B1 et le Beri-Beri, retrouvé autrefois en Extrême-Orient, suite à une alimentation à base de riz décortiqué ;

  • la carence en vitamine C et le scorbut, fréquent chez les marins au XVIe siècle ;

  • l’insuffisance en fer et l’anémie ;

  • l’impact du déficit en iode sur le développement psychomoteur de l’enfant et sur la survenue d’une hypothyroïdie.

Par ailleurs, les micronutriments contribuent à lutter contre le développement de nombreuses maladies : diabète, maladies cardiovasculaires, troubles de la mémoire et dégénérescence maculaire liée à l’âge (partie centrale de la rétine).

Des micronutriments, pour qui ?

Si la carence en micronutriments doit être évitée, une consommation excessive peut être tout aussi nocive. En effet, un certain nombre de travaux scientifiques suggère que la prise régulière de certains compléments alimentaires pourrait avoir des effets contraires aux effets attendus.

Par exemple, l’analyse d’un bon nombre d’études portant sur une supplémentation non alimentaire en vitamines A et E a montré une légère augmentation de la mortalité chez les patients concernés. Un excès supplémentation peut donc avoir un effet pro-oxydant, c’est-à-dire qu’il favorise l’apparition des radicaux libres qui accélèrent le vieillissement des cellules.

La supplémentation de l’alimentation en micronutriments doit donc être ciblée à l’intention des personnes déficitaires ou à risque de présenter un déficit lié à leur état de santé ou leur situation médicale temporaire :

  • la future maman avant le début de grossesse pour prévenir des anomalies neurologiques de son bébé ;

  • les personnes ayant subi une chirurgie de l’obésité ;

  • les personnesqui suivent des régimes alimentaires très restrictifs ;

  • les personnes âgées ayant une alimentation déséquilibrée, nourries artificiellement par sonde

Des micronutriments oui…mais lesquels ?

La meilleure source de nutriments est l’alimentation, du fait de la qualité nutritionnelle des aliments consommés. Ainsi, il est clairement prouvé que manger des fruits et des légumes est associé à un moindre risque de maladies cardiovasculaires.

Les micronutriments diversifiés et naturels issus de notre alimentation sont par ailleurs mieux absorbés par l’organisme.

En dehors de situations spécifiques, il convient d’assurer un apport en nutriments par une alimentation suffisamment diversifiée et riche notamment en fruits et légumes. La prise répétée et sur le long-terme de complément nutritionnels peut comporter des risques pour votre santé. N’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Centre médical

1 RUE SAINT YON ,
RESIDENCE ALPHONSE DAUDET,
30900 NIMES, France

Contacts

  • Fixe : 04 66 36 28 56
  • Fax : 04 66 67 83 02
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Les œufs

     Tout sur l’œuf

    Lire la suite
  • L'ESSENTIEL SUR LES PROTÉINES ET LES ACIDES AMINÉS

     Les protéines, présentes à la fois dans les produits alimentaires d’origine végétale et animale, sont une composante indispensable de l’alimentation : leur rôle nutritionnel est de fournir des acides aminés, de l’azote et de l’énergie. Parmi les 20 acides aminés constitutifs des protéines, neuf sont considérés comme indispensables chez l’Homme (histidine, isoleucine, leucine, lysine, acides aminés soufrés –méthionine et cystéine–, acides aminés aromatiques –phénylalanine et tyrosine–, tryptophane, valine) : ils doivent être fournis en quantité adéquate par l’alimentation car l’organisme ne peut les synthétiser à une vitesse suffisante. La synthèse des protéines et des différents composés azotés de l’organisme constitue la part quantitativement la plus importante de l’utilisation des protéines alimentaires.

    Lire la suite
  • La viande

     CIV Centre d'Information des Viandes

    Lire la suite
  • Mon régime amaigrissant

     Ce régime est conseillé dans la mesure où votre IMC est supérieur à 25, il n'est pas carencé ni en vitamines, ni en sels minéraux, ni en oligoéléments. Il est recommandé de consulter un médecin pour écarter une pathologie sous ad-cente. En principe en associant ce régime à l'acupuncture la perte de poids est de 500gr/semaine

    Lire la suite
  • Nature et saveur des aliments en Médecine Traditionnelle Chinoise

     Un aliment peut être caractérisé par l'une des quatre propriétés ou natures suivantes : - Froide : crabe, pastèque, poire. - Fraîche : banane, miel, navet. - Chaude : gingembre, moutarde, mouton. - Tiède : lait, poulet, raisin. Un aliment dépourvu de l'une de ces quatre propriétés est neutre : amande douce, carotte, bouillon de riz. Un aliment peut être caractérisé par le goût ou la saveur - Acide correspondant au Foie : citron, coing, vinaigre - Amer correspondant au Cœur : amande amère, café, germe de lotus - Sucré correspondant au Rate : banane, kaki, châtaigne d'eau - Piquant correspondant au Poumon : ail, moutarde Salé correspondant au Rein : sel, seiche

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale