Le site du Docteur Laurent BATTIN

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je vais passer une scintigraphie ventilation/perfusion - Le site du Docteur Laurent BATTIN - Docvadis

Je vais passer une scintigraphie ventilation/perfusion

La scintigraphie pulmonaire, parfois appelée scintiscan pulmonaire, est un examen d’imagerie médicale qui utilise des substances (faiblement) radioactives pour explorer deux fonctions essentielles des poumons : la respiration (la ventilation) et la circulation du sang dans les vaisseaux pulmonaires (perfusion).

Qu’est-ce qu’une scintigraphie ventilation/perfusion ? 

Le principe de la scintigraphie pulmonaire est d’utiliser des marqueurs faiblement radioactifs et sans danger pour suivre le cheminement de l’air inspiré et expiré et le cheminement du sang dans vos poumons.

La scintigraphie de ventilation consiste à visualiser la respiration dans vos deux poumons. Pour cela on vous fera respirer un gaz radioactif totalement inoffensif (xénon, krypton ou technétium) qui se fixe sur l’air que vous inspirez et que l’on retrouvera dans l’air que vous expirez. Cet examen permet d’analyser comment se font les échanges gazeux entre le gaz carbonique et l’oxygène dans vos poumons. 

La scintigraphie de perfusion consiste à visualiser la circulation du sang dans les vaisseaux de vos poumons. Pour cela, on vous injectera du Technétium 99 M, une substance légèrement radioactive et sans danger, dans une veine du bras. La progression du sang dans vos poumons est suivie et enregistrée grâce à une caméra spéciale appelée caméra à scintillation ou gamma-caméra.  Lorsque le poumon est normalement perfusé, les microparticules radioactives se répartissent de façon homogène dans les deux poumons. Lorsqu'une artère est obstruée par un caillot, les particules n'y pénètrent pas et ne sont pas détectées par la gamma-caméra.

Cet examen permet donc de mettre en évidence une éventuelle obstruction des vaisseaux pulmonaires. 

Comment me préparer avant l’examen ?

Un bilan sanguin et une radiographie des poumons sont réalisés avant l’examen. Pour les patients asthmatiques, le médecin pourra administrer un broncho-dilatateur avant l’examen.

Aucune préparation particulière n’est nécessaire.

Que dois-je apporter le jour de l’examen ?

Vous devez apporter :

·        votre carte vitale et attestation de mutuelle,

·        une pièce d’identité,

·        L’ordonnance et/ou la lettre de votre médecin qui a prescrit la scintigraphie

·        les résultats de votre bilan sanguin,

·        votre radiographie pulmonaire ainsi que vos examens d’imagerie pulmonaire antérieurs si vous en avez.

Quelles précautions dois-je prendre avant l’examen ?

Vous devez signaler si vous avez des allergies et prévenir l’équipe médicale si vous êtes enceinte ou susceptible de l’être. 

Comment se déroule l’examen ?

Avant de débuter l’examen, on vous demandera de retirer tout objet métallique (chaînes, bijoux, alliance…).

Puis vous serez couché sur le dos sur la table d’examen.

Dans un premier temps, pour réaliser la scintigraphie de ventilation, on vous demandera de respirer tranquillement un gaz faiblement radioactif. C’est indolore et sans aucun danger. Vous n’avez pas à bloquer votre respiration, mais au contraire vous devez respirer normalement comme habituellement. Une gamma-caméra enregistrera les images en tournant autour de vous pendant quelques minutes, sans vous toucher. Si une zone pulmonaire n’est pas ventilée, la caméra visualise l’absence de fixation du traceur radioactif.

Dans un deuxième temps, pour réaliser la scintigraphie de perfusion, on vous injectera dans une veine du bras une substance légèrement radioactive et sans danger. Après l’injection, la gamma-caméra tourne autour de vous et capte les images de perfusion sanguine. Elle enregistre la progression de votre sang contenant la substance radioactive dans les vaisseaux de vos poumons.  

Il vous suffira de rester immobile une quinzaine de minutes pendant que la caméra prend les images.

Combien de temps dure l’examen ?

L’examen est indolore et dure environ une heure. La prise d’images dure 15 à 30 minutes. 

L’examen présente-t-il des risques ?

Non, cet examen ne présente pas de risque.

Vous informerez l’équipe de soins d’une grossesse, de la possibilité d’une grossesse ou d’un allaitement en cours.

De même, vous devez signaler une éventuelle allergie, afin que le médecin s’assure qu’il n’y a pas de contre-indication à l’injection des produits radioactifs. 

Y a-t-il des précautions à prendre après l’examen ?

Après l’examen, vous devez éviter pendant quelques heures le contact rapproché avec les enfants et les femmes enceintes. L’allaitement doit être suspendu pendant 24 heures après l’injection.

Vous devrez également boire beaucoup d’eau pour faciliter l’élimination du produit.

Vous pourrez reprendre vos activités dès le lendemain de l’examen.

Où dois-je m’adresser si je dois faire cet examen ? 

L’examen est réalisé par un radiologue entraîné ou spécialisé en médecine nucléaire, en général dans un hôpital ou clinique équipés. Le médecin qui vous a prescrit cet examen vous aura indiqué le service de médecine nucléaire auquel vous adresser.

Et les résultats ?

Les résultats seront communiqués à votre médecin. S’ils vous sont remis, rangez-les bien ; classez-les ; n’oubliez pas de les apporter lors de la prochaine consultation.

Centre Médical de Coursan

1 Chemin des Seignes ,
11110 COURSAN, France

Contacts

  • Fixe : 04 68 33 67 87
  • Fax : 04 68 33 91 25
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je vois comment se déroule un électromyogramme (EMG)

    Cette vidéo vous montre comment se déroule un électromyogramme. Cet examen permet d’étudier l’activité électrique des nerfs et des muscles au niveau des bras et des jambes. Le Dr Haïel Alchaar vous explique son principe et le réalise avec une patiente.

    Lire la suite
  • Je comprends la place du laboratoire d’anatomie pathologique

    Cette vidéo vous fait découvrir l’importance du rôle des médecins anatomopathologistes dans la prise en charge du cancer. Leur rôle est multiple. Ils analysent la tumeur enlevée par le chirurgien ou des prélèvements réalisés. Ils apportent ainsi de précieuses informations sur la nature de la lésion, son type et sa taille qui guideront les choix de traitements.

    Lire la suite
  • Biopsie de la prostate : ce que je dois savoir

    La biopsie de la prostate est effectuée par un spécialiste. Elle permet de prélever des fragments de prostate pour en évaluer l’éventuelle nature cancéreuse.

    Lire la suite
  • Je vais passer une IRM

    L’IRM est un examen permettant d’avoir une vision très détaillée de certaines parties du corps et de déterminer précisément les caractéristiques d’un organe, voire d’une tumeur.

    Lire la suite
  • Je vais passer un cathétérisme cardiaque droit

    Le cathétérisme cardiaque droit permet de mesurer de manière précise les pressions à l’intérieur de l’oreillette et du ventricule droits et des artères pulmonaires. Cet examen permet de distinguer les hypertensions pulmonaires d’origine cardiaque gauche et celles dues à des altérations des artères pulmonaires (épaississements, obstructions) qui augmentent leur résistance à la circulation du sang. Il permet aussi d’évaluer la sévérité de l’hypertension pulmonaire et de suivre l’efficacité des éventuels traitements mis en place. Aucun autre examen non-invasif ne peut le remplacer à l’heure actuelle.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale