Le site du Docteur Laurent GIROD

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
J'ai bénéficié d'une greffe, je protège tout particulièrement ma peau - Le site du Docteur Laurent GIROD - Docvadis

J'ai bénéficié d'une greffe, je protège tout particulièrement ma peau

Pour éviter les complications cutanées après une greffe d’organe, il est important de surveiller régulièrement votre peau et d’adopter quelques règles de vie « protectrices ». L’objectif est, essentiellement, de réduire les risques d’apparition de cancers cutanés.

Quels sont les risques ?

Les principales complications dermatologiques chez les transplantés sont les carcinomes (tumeurs cancéreuses de la peau) et les infections cutanées.

Pourquoi y a-t-il des risques ?

L'espérance de vie des transplantés d'organe est en évolution constante grâce au développement de traitements anti-rejet par les immunosuppresseurs.
Ces traitements efficaces préviennent les risques de rejet de l'organe greffé, mais réduisent les capacités de défense de l'organisme et peuvent favoriser l'apparition d'infections et de lésions cutanées.

Comment prévenir ces affections ?

L'exposition solaire est l'une des principales causes de développement de cancer cutané chez les transplantés.
La peau doit faire l'objet de soins particuliers.

  • L'exposition solaire, à cause des UV (rayons existant naturellement dans la lumière solaire), est fortement déconseillée.

  • Malgré les crèmes de protection solaire, il est fondamental de mettre des vêtements lors de sorties au soleil (jardinage, promenades, sports, etc.).

  • Evitez autant que possible les heures les plus exposées (entre 11 h et 16 h). Les rayons solaires sont dangereux même par ciel couvert.

  • Les produits solaires doivent être appliqués sur le visage, les mains et sur toutes les parties du corps non protégées par lesvêtements. Ils doivent avoir un coefficient de protection très élevé contre les UVA et les UVB (coefficient UVB supérieur à 30). L'application doit être renouvelée plusieurs fois par jour.

  • Certaines régions sont plus exposées compte tenu de la réverbération (mer, montagne).

  • Ne prenez jamais de séances de bronzage en cabine.

  • Examinez régulièrement votre peau. Tout changement d'aspect de votre peau ou toute affection, même un simple bouton, une croûte ou une plaie qui ne guérit pas, doit être signalé à votre médecin ou à votre dermatologue.

  • Des examens cutanés doivent être faits régulièrement par un dermatologue.

Comprenez le lien entre complications cutanées et greffe d'organe, l'importance du suivi dermatologique et d'une bonne protection de votre peau contre les méfaits du soleil.Comprenez le lien entre complications cutanées et greffe d'organe, l'importance du suivi dermatologique et d'une bonne protection de votre peau contre les méfaits du soleil.

Quelle doit être la fréquence des examens cutanés ?

Votre médecin ou l'équipe médicale vous informera du rythme des consultations dermatologiques à respecter.
D'une manière générale, le suivi est conseillé au moins une fois par an et plus souvent en cas de lésions préexistantes ou de risques décelés.

Quelles sont les affections possibles ?

Les cancers cutanés (carcinomes) sont les plus importants. Ils représentent jusqu'à 90 % des cancers après transplantation.
Des stades précancéreux sont fréquents, mais faciles à traiter s'ils sont pris en charge précocement.

  • Les kératoses sont les plus fréquentes. Ce sont des taches rosées ou brunes, à la surface croûteuse, plus dures que le reste de la peau, sur des parties exposées à la lumière.

  • Les verrues sont des infections à papillomavirus (HPV) qui peuvent se développer sur la peau et les muqueuses et évoluer en cancer.

Y a-t-il certains types de peau plus exposés ?

Le risque de développement d'un cancer cutané augmente avec le temps : plus le temps passe après la greffe, plus le risque de faire un cancer cutané apparaît.
Toutes les personnes ayant eu une transplantation sont exposées aux affections dermatologiques, mais certaines sont plus à risque.

  • Antécédents d'expositions importantes au soleil.

  • Travail extérieur.

  • Antécédents de cancers cutanés.

  • Taches de rousseur.

  • Peau claire ayant facilement des coups de soleil.

  • Yeux clairs.

  • Cheveux blonds ou roux.

Les infections cutanées et les cancers de la peau chez les personnes transplantées sont des risques majeurs dus aux traitements anti-rejet.
Ils peuvent être évités dans la plupart des cas s’ils sont détectés rapidement.
Les UV sont les principaux responsables de ces lésions. Il est impératif de respecter certaines règles de vie, de protéger votre peau de l’exposition solaire, de surveiller et faire surveiller régulièrement votre peau par un dermatologue.

Cabinet de Médecine Générale

10 rue de la Brème ,
3ème étage,
67000 Strasbourg - Robertsau, France

Contacts

  • Fixe : 03 88 31 06 52
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je comprends le lien entre hypertension artérielle et insuffisance rénale

    Les maladies du rein peuvent entraîner une hypertension artérielle et, inversement, l’hypertension artérielle augmente les risques de maladie rénale.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur l’impact au quotidien de mon psoriasis

    La maladie psoriasique affecte tous les domaines de l’existence : la vie relationnelle, familiale, sexuelle, sociale et professionnelle. La prise en compte de l’impact du psoriasis sur la qualité de vie, est un élément fondamental dans la prise en charge des patients.

    Lire la suite
  • Diabète et pieds

    Les pieds des diabétiques sont plus fragiles que ceux de personnes non diabétiques dans certaines circonstances. C'est pourquoi ils doivent faire l’objet d’une attention soutenue.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite
  • Enceinte, puis-je prendre n’importe quel médicament ?

    Pendant la grossesse la prise de certains médicaments peut être dangereuse pour l’enfant à naître. C’est pourquoi si vous êtes enceinte ou projetez de l’être, vous ne devez prendre aucun médicament sans l’avis d’un professionnel de santé. Pour renforcer l’information auprès des femmes et la rendre plus visible, un pictogramme « Femmes enceintes » est désormais apposé sur les boîtes de médicaments concernés par cette mesure. Voici quelques conseils pour bénéficier au mieux de cette nouvelle réglementation.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale