Docteur Laurent Cruanes - Médecine Générale

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je concilie activité physique et vie quotidienne avec le diabète - Docteur Laurent Cruanes - Médecine Générale - Docvadis

Je concilie activité physique et vie quotidienne avec le diabète

Trente minutes d’activité physique quotidienne et modérée sont suffisantes pour vous apporter de véritables bénéfices de santé.

Apprenez ou ré-apprenez à bouger

La vie quotidienne offre de nombreuses occasions de se mettre en mouvement : marcher 10 minutes, bricoler, faire un quart d'heure de vélo, promener son chien ou partir à pied acheter une baguette de pain. Mises bout à bout, ces activités représentent l'exercice physique minimum nécessaire pour agir sur votre glycémie et votre santé en général.

Il faut inscrire progressivement le mouvement dans votre vie quotidienne, et y prendre du plaisir de façon à ce que cela dure et se répète chaque jour.

En fonction de votre cadre de vie - en centre-ville, en banlieue, à la campagne -, de votre rythme et de vos habitudes et en vous fixant de petits objectifs, vous allez identifier ce qui est faisable pour vous : remplacer un trajet en voiture par une marche à pied, tout est propice à changer l'immobilité par le mouvement.

Peut-être viendrez-vous ensuite à une pratique de loisir sportive, mais ce n'est pas une obligation. En revanche, si vous le souhaitez, et si votre bilan médical approfondi l'autorise, sachez que de nombreuses fédérations sportives commencent à développer le «sport-santé» au sein du tissu associatif local. Vous pouvez aussi opter pour une pratique sportive autonome (vélo, footing).

Apprenez à surmonter vos difficultés

Chacun d'entre nous a une idée subjective de son corps en mouvement et de l'exercice physique.

Avancer toutes sortes d'excuses pour ne pas faire d'exercice physique - je n'ai pas le temps, cela coûte cher - n'a rien d'anormal. Les mauvais souvenirs que l'on garde des cours de gymnastique à l'école ou la façon dont on parlait du sport à la maison peuvent être à l'origine de cette réticence.

Si c'est votre cas, vous pouvez vous faire aider pour comprendre ce qui vous bloque. Des professionnels de l'éducation médico-sportive sont là pour vous accompagner dans cette démarche : en discutant avec vous de votre motivation, en vous proposant de participer à des ateliers collectifs. Vous vous rendrez compte alors que vous n'êtes pas seul à ressentir ces difficultés, vous échangerez points de vue et astuces pour les surmonter.

Vous pouvez rencontrer ces professionnels dans les structures spécialisées en éducation médico-sportive telles que les maisons du diabète.

Hypoglycémie pendant et après l'effort

Le risque d'hypoglycémie varie selon l'effort (en fonction de sa durée, de son intensité), de l'apport alimentaire et du traitement. Le sucre est utilisé pendant et après l'effort, c'est à ces moments-là que les hypoglycémies peuvent survenir. Majoritairement, ce risque est faible.

Par précaution, prévoyez de quoi vous re-sucrer rapidement (boissons sucrées) en cas d'hypoglycémie. Par la suite, apprenez à modifier soit le repas précédent, soit la dose d'insuline pour éviter que l'hypoglycémie ne se reproduise.

Si vous envisagez une activité intense (grande randonnée ...) ou si vous ressentez souvent des hypoglycémies à l'effort, vous pouvez prendre une collation supplémentaire (si le repas est éloigné) ou un repas riche en sucres lents (pâtes, céréales, légumineuses) + légumes par exemple) avant et/ou après l'effort.

Centre Médical de Terrain Fleury

16 Rue Hubert Delisle , 97430 Le Tampon, Réunion

Contacts

Téléphone : 0262 597704
Fax : 0262 597704

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Comment je dois m'alimenter pour contrôler mon diabète

    Votre alimentation doit vous permettre d’éviter de prendre du poids et d’atteindre un taux de sucre normal dans le sang. Il ne s’agit pas de tout changer d’un coup, mais d’intégrer progressivement des modifications. Quelques règles simples vous permettront d’y arriver facilement, sans renoncer au plaisir.

    Lire la suite
  • Diabétique, je m'informe sur les signes et les conséquences d'une hypoglycémie

    L’hypoglycémie n’est pas une maladie, mais un manque de sucre dans le sang. Elle est fréquente chez les diabétiques traités par insuline ou par certains médicaments. Il ne faut ni la dramatiser ni la négliger.

    Lire la suite
  • Je comprends mon taux d'HbA1c

    Le taux d’HbA1c, c’est le témoin de l’équilibre du diabète. Ce dosage sanguin fondamental, réalisé avec une simple prise de sang (non à jeun), reflète l’équilibre global de votre diabète au cours des 2 ou 3 derniers mois. Il permet d’ajuster votre traitement si besoin.

    Lire la suite
  • Pourquoi ma glycémie à jeun est plus élevée que ma glycémie après les repas?

    La surveillance du diabète repose sur le dosage du taux de sucre dans le sang (ou glycémie). Celui-ci est réalisé soit à jeun, soit deux heures après le repas.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale