Le site du Docteur laurent bordigoni

Chirurgie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
pose de DVI  - Le site du Docteur laurent bordigoni - Docvadis

pose de DVI

explications sur la pose de DVI ( port a cath) document validé par Dr Bordigoni

 

MISE EN PLACE D'UN DISPOSITIF VEINEUX IMPLANTABLE (DVI)

 

 

 

Vous devez poursuivre un traitement nécessitant des perfusions longues ou répétées. Pour cela il faut placer un petit tuyau ou cathéter dans une veine. Plutôt que de devoir vous piquer et placer un nouveau cathéter pour chaque perfusion votre médecin conseille la mise en place d'un dispositif veineux implantable (D.V.I.).( parfois appelé Port-a-cath : qui est une marque de DVI) Le dispositif veineux implantable est constitué d'un cathéter que l'on place dans une grosse veine du thorax et d'un boîtier sur lequel  l'infirmière pourra brancher la perfusion chaque fois que cela est nécessaire. Le boîtier est placé sous la peau, pour se brancher il suffit donc de piquer la peau sans avoir à chercher une veine. Cela est particulièrement pratique si vos veines sont petites ou fragiles et si les médicaments que l'on doit vous administrer en perfusion sont agressifs pour les veines. Ceci est souvent le cas des produits de chimiothérapie anticancéreuse. La mise en place d'un D.V.I.  Se fait au bloc opératoire sous anesthésie locale ou sous anesthésie locale associée à une perfusion d’anesthésique intraveineux. L'incision de 4 à 5 cm se situe au niveau de l'épaule, en général à droite. ( ou du coté opposé en cas de cancer du sein). Vous serez hospitalisé en ambulatoire, c'est à dire que vous rentrerez dans la matinée et sortirez dans l'après-midi. L'horaire d'entrée vous sera précisé la veille de votre hospitalisation en fonction du planning des hospitalisations et du bloc opératoire.

 

 

 

Préparation :

 

L'intervention dure environ 30 minutes. Il est nécessaire d’être à jeun si l’on ne fait pas qu’une anesthésie locale, en fonction des consignes qui vous auront été données par l’anesthésiste. Vous devez prendre vos traitements habituels saufs les médicaments modifiant la coagulation sanguine "médicament pour fluidifier le sang" qui doivent en principe être arrêtés quelques jours avant l'intervention (Sintron, Previscan, Plavix, Aspegic) ou 24 heures avant l'intervention (anticoagulant injectables, Cebutid).

 

Après l'intervention :

 

Une ordonnance vous sera remise pour faire refaire le pansement par une infirmière à domicile. Les points seront enlevés par votre infirmière une semaine après l'intervention. Vous pouvez prendre une douche le lendemain de l'ablation des fils et du pansement. Le D.V.I.  est utilisable dès qu'il est posé. Il peut rester en place plusieurs mois et être utilisé aussi souvent que nécessaire. Il sera enlevé (sous anesthésie locale) lorsque votre traitement sera terminé et que votre médecin estimera que vous n'en avez plus besoin. Si nécessaire le D.V.I.  peut servir à faire des prises de sang. Après la pose vous pouvez ressentir une gêne ou une légère douleur sur la cicatrice. Une ordonnance d'antalgiques (type Doliprane) vous sera remise, si vous prenez déjà d'autres médicaments contre la douleur ou si vous avez des allergies à certains médicaments signalez le. Une radiographie du thorax sera faite après la pose pour vérifier la bonne position du cathéter et dépister une éventuelle complication. Il est déconseillé de conduire le jour de la pose. Faites-vous accompagner ou prévoyez un transport en VSL (le bon de transport vous sera fait par le bureau des entrées).

 

Avantages et inconvénients :

 

Le principal avantage du D.I.V. est de rendre beaucoup plus simple et donc moins douloureuse la pose des perfusions. Il est quasiment indispensable pour certains traitements. Le positionnement du cathéter dans une grosse veine du thorax préserve les veines des mains et des bras et permet une meilleure dilution des médicaments qui vous sont administrés. La survenue d'une complication  est toujours possible mais cela est rare et en général sans gravité.

 

Pendant la pose peuvent survenir :

 

- des troubles passagers du rythme cardiaque

 

- un hématome par ponction d'une artère voisine

 

- un pneumothorax par ponction de la plèvre. Cette dernière complication peut dans certains cas obliger à la mise en place d'un drain thoracique et à vous garder en observation à la clinique.

 

Ultérieurement, d'autres complications peuvent être liées à la présence du cathéter dans la veine :

 

- l'infection du cathéter peut parfois obliger à l'enlever. La prévention de l'infection repose sur des règles d'asepsie rigoureuses lors de toute manipulation.

 

- la thrombose (obstruction du cathéter ou de la veine par un caillot de sang) peut amener à la prescription d'un traitement anticoagulant ou à l'ablation du cathéter.

 

- la rupture ou la désinsertion du cathéter sont exceptionnelles.

 

 

 

Le fait d'être porteur d'un D.V.I. ne doit rien changer à vos activités habituelles (sauf pour les sports violents et peut-être pour épauler un fusil de chasse).

 

Hopital privé Toulon-Hyeres Saint jean

1 avenue Georges Bizet , 83000 Toulon, France

Contacts

Téléphone : 04 94 16 32 87
Fax : 04 94 16 32 88

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale