Le site du Docteur Laurence ARIA

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Gale : traitement et

Gale : traitement et "nettoyage de printemps" pour toute ma famille

La gale est une affection cutanée contagieuse. Elle se traite bien. Certains gestes permettent de se débarrasser de tout risque de recontamination.

Qu'est-ce que la gale ?

C'est une maladie très contagieuse de la peau due à un parasite nommé le sarcopte.

La femelle du sarcopte vit dans l'épiderme et y creuse des galeries dans lesquelles elle pond des oeufs. Deux ou trois semaines plus tard, ceux-ci donnent naissance à une nouvelle génération de sarcoptes adultes.

Est-ce contagieux ?

Oui.

La transmission se fait par un contact "peau à peau", prolongé et/ou intime d'un individu contaminé à un autre. Elle se fait également de façon indirecte par le linge ou par de la literie (matelas, couette...).

 

Les ganglions axillaires sont situés sous l'aisselle.

 

Quelles sont les manifestations ?

Après une incubation de 30 jours, une démangeaison intense (prurit) se manifeste, surtout la nuit.

Elle réveille celui qui en souffre.

Les zones touchées sont caractéristiques et les démangeaisons siègent dans les plis cutanés, entre les doigts, au niveau des aisselles, sur la face antérieure des poignets, sur les chevilles, au niveau des seins, des organes génitaux.

La gale étant contagieuse, l'ensemble des personnes vivant sous le même toit décriront les mêmes signes.

Quel est le traitement ?

Il sera adapté selon que la gale est commune ou profuse.

Dans le cas de gale commune, il faut traiter tous les membres de votre famille vivant sous votre toit, voire les personnes avec lesquelles vous êtes en contact. On recherche ce que l'on appelle les sujets-contacts. 

Chacun sera traité localement et éventuellement par voie orale mais surtout simultanément.

Vous repecterez bien les prescriptions de votre médecin ou de votre dermatologue.

 

Il faut dans le même temps décontaminer le linge. Les vêtements portés depuis une semaine doivent être lavés, si possible en machine à 60 degrés.

Une désinfection de l’environnement n'est pas indiquée dans le cas de gale commune.

 

48 heures après le traitement, la contagion n'est plus à craindre.   Mais le prurit peut persister encore quelques jours à plusieurs semaines.

Si le traitement n'est pas bien réalisé, il faudra le renouveler jusqu'à éradication complète du parasite.

Dans les collectivités, les décisions seront différentes et prises par le médecin traitant, le responsable de l’établissement et les autorités sanitaires.

Un nettoyage de « printemps » sera nécessaire : lavage du linge, des vêtements, voire des draps.

Vous penserez à bien vous laver les mains à chaque fois.

Et point important : traitement pour vous et pour tous vos proches ! Votre médecin vous aidera à les identifier.

Cabinet médical

6 Rue de la Chapelle ,
67120 DUPPIGHEIM, France

Contacts

  • Fixe : 03 88 50 88 94
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Eliminer les larves de moustiques : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les endroits où l’eau peut stagner et où les larves de moustiques pourraient se développer. Plusieurs vignettes vous rappellent que vous devez supprimer les soucoupes des pots de fleurs, vérifier le bon écoulement des eaux de pluie, couvrir les réservoirs d’eau, couvrir les piscines hors d’usage, etc.

    Lire la suite
  • Je souffre d'acné et je prends soin de ma peau

    L’acné est une maladie de la peau provoquée par un dérèglement des follicules pilo-sébacés présents sur le visage, le thorax et le dos. Affection chronique, l’acné évolue par poussées.

    Lire la suite
  • Comment puis-je gérer mon décalage horaire ?

    Le syndrome du décalage horaire ou « jet lag » est bien connu des voyageurs et est particulièrement handicapant pour les personnes voyageant régulièrement à titre professionnel. Aucun médicament miracle n’est actuellement disponible, mais le suivi des recommandations permet d’en limiter les effets.

    Lire la suite
  • Glande lacrymale : un schéma pour comprendre

    Ce schéma visualise et localise la glande lacrymale sur cette vue de l’œil. Votre ophtalmologiste pourra le commenter avec vous. Il vous permettra de mieux comprendre les explications qu’il vous donnera selon le problème que vous présentez.

    Lire la suite
  • Mon enfant a de l'asthme : que dire à l'école ?

    Environ 10 à 15 % des enfants scolarisés sont asthmatiques. Or, tout enfant souffrant d’asthme doit pouvoir mener une scolarité normale. Pour cela, il est possible de mettre en place un Projet d’accueil individualisé.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale