Docteur Jean Claude RIBAUT

Endocrinologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Mon diabète peut il limiter mes conditions d'accès aux professions de la route ? - Docteur Jean Claude RIBAUT - Docvadis

Mon diabète peut il limiter mes conditions d'accès aux professions de la route ?

Le diabète limite les conditions d’accès à certaines professions de transports routiers. Les permis du groupe Véhicule lourd pour les personnes diabétiques sont soumis à condition et inaccessibles aux personnes insulino-dépendantes.

Quelles sont les professions concernées ?

Les permis du groupe 2 ou groupe Véhicule lourd sont les suivants : C-D-E(C) et E(D).La réglementation s’applique également aux permis du groupe 1 Véhicule léger dans le cas de transports publics de personnes (Article R.221-10 du Code de la route) : taxis, ambulances, véhicules de transport en commun, voitures d’auto-école, véhicules affectés à des opérations de ramassage scolaire.

Une visite médicale est obligatoire pour tous les candidats à ces permis. A cette occasion, vous devez déclarer votre diabète au médecin expert.

Mon diabète est-il compatible avec une profession de transport ?

Un arrêté, paru au « Journal officiel » du 14 septembre 2010, s’appuie sur une directive européenne d’août 2009 concernant l’attribution et le renouvellement du permis de conduire du groupe lourd.

Dans tous les cas, vous devrez vous soumettre à un examen médical par un médecin agréé ou un médecin membre de la commission médicale du permis de conduire. Le médecin et la commission tiendront compte de l’état de votre diabète et vous demanderont de remplir une déclaration sur vos antécédents médicaux et vos traitements. La décision sera prise par l’autorité préfectorale.

Dans quels cas pourrai-je avoir un permis ?

Deux situations sont prises en compte :

  • Vous ne prenez ni insuline ni médicaments pouvant provoquer des hypoglycémies. La situation est la même que pour des permis du groupe Véhicule léger : une visite médicale tous les 5 ans est requise.

  • Vous avez un diabète traité par insuline ou par des médicaments pouvant provoquer des hypoglycémies.

Dans ce cas, l’obtention ou le renouvellement de votre permis sera soumis aux conditions suivantes :

    • Vous n’avez eu aucune hypoglycémie sévère au cours des douze derniers mois.

    • Vous identifiez correctement les symptômes liés à l’hypoglycémie.

    • Vous faites preuve d’une maîtrise de la maladie en contrôlant régulièrement votre glycémie, au moins deux fois par jour et avant de conduire.

    • Votre médecin est assuré que vous comprenez le risque d’une hypoglycémie et que vous connaissez bien votre maladie.

    • Vous n’avez pas d’autres complications liées à votre diabète, qui puissent vous empêcher de conduire.

Quoi qu’il en soit, la délivrance du permis reste soumise à l'avis d'une autorité médicale compétente et à des examens médicaux réguliers, réalisés à des intervalles n'excédant pas trois ans.

Avant chaque examen, vous aurez à présenter un certificat ophtalmologique qui viendra en complément de la visite médicale.

Quels sont les changements intervenus dans l’arrêté de septembre 2010 ?

Cet arrêté, paru au « Journal officiel » du 14 septembre 2010, apporte des modifications significatives dans la délivrance ou le renouvellement du permis de conduire pour les personnes atteintes de diabète. En effet, les textes précédents interdisaient strictement la conduite des véhicules lourds aux personnes traitées par insuline.

Si vous avez obtenu le permis de conduire professionnel avant de devenir diabétique, que vous soyez ou non insulino-dépendant, ce permis ne pourra être maintenu sans un examen médical et l’avis d’une commission préfectorale de délivrance du permis de conduire.Dans tous les cas, vous devrez en informer votre employeur ou votre médecin du travail pour éviter d’être en infraction avec la législation.

Cabinet médical du Dr RIBAUT

13 place Gabriel PERI ,
30100 ALES, France

Contacts

  • Fixe : 0466527733
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je comprends l'importance du suivi médical après chirurgie de l'obésité

    La chirurgie de l’obésité s’inscrit dans une démarche globale. Vous avez commencé une prise en charge et une préparation avant l’intervention. Vous allez bénéficier d’un suivi régulier par la même équipe pluridisciplinaire en liaison avec votre médecin traitant.

    Lire la suite
  • Diabétique, puis-je obtenir un prêt bancaire ?

    L’accès au crédit à la consommation, au crédit immobilier ou au crédit professionnel est généralement conditionné par la souscription à une assurance contre les risques d’invalidité et de décès. Celle-là est difficile à obtenir pour les personnes qui présentent, selon l’expression consacrée, un « risque aggravé de santé ». La récente convention AERAS a permis de faire évoluer les relations entre les malades et les sociétés d’assurances.

    Lire la suite
  • Comment doit se comporter la famille pour aider un enfant en surpoids ?

    La prise en charge d’un surpoids ou de l'obésité de l’enfant nécessite un changement des habitudes de toute la famille tant pour l’alimentation que l’activité physique. Cette prise en charge prend aussi en compte la lutte contre la sédentarité, l’équilibre des rythmes de vie, dont le sommeil, et les aspects psychologiques et socio-économiques. Il est indispensable que les parents et l’enfant soient impliqués dans ces interventions.

    Lire la suite
  • Quel suivi médical est conseillé pour le surpoids de mon enfant ?

    La prise en charge du surpoids ou de l’obésité de l’enfant s’inscrit dans la durée, et nécessite un suivi régulier de l’enfant et de sa famille, afin d’évaluer les résultats et de limiter les échecs.

    Lire la suite
  • J'envisage une grossesse après une chirurgie de l’obésité

    Une grossesse est tout à fait possible après une chirurgie. Mais il est nécessaire de l’éviter dans les premiers mois après l’intervention, de la préparer et d’être suivie de façon spécifique pendant la grossesse et l’allaitement.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale