Le site du Docteur Jean SIMEONPAUL

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Que dois-je faire en cas de rupture du tendon d’Achille ? - Le site du Docteur Jean SIMEONPAUL - Docvadis

Que dois-je faire en cas de rupture du tendon d’Achille ?

Une vive douleur en coup de fouet au dessous du mollet, accompagnée le plus souvent d’un claquement et d’une chute, caractérise la rupture du tendon d’Achille. Vous devez alors rapidement consulter un médecin.

Qu’est-ce qu’une rupture du tendon d’Achille ?

Le tendon d’Achille unit le puissant muscle du mollet (le triceps) à l’os du talon. Bien qu’il soit très volumineux et résistant, il peut se rompre suite à une contraction brusque du muscle (démarrage brutal, saut…) au cours de la pratique de sports comme le tennis, le football, l’athlétisme, ou d’un étirement trop important du tendon lors par exemple d’une chute en avant à ski. Les ruptures concernent surtout les hommes à partir de 40 ans.

Chez les personnes âgées, le tendon est moins souple et résistant, la rupture peut survenir à l’occasion d’un simple faux pas, une « marche ratée » par exemple. Certains traitements, notamment des antibiotiques ou des infiltrations, fragilisent également le tendon d’Achille.

Quels sont les signes d’une rupture du tendon d’Achille ?

La rupture du tendon contraint à garder le pied au sol, sans pouvoir se mettre sur la pointe du pied. La zone lésée peut être gonflée et une encoche marquée, très douloureuse, peut être visible sur le trajet du tendon.

Le médecin établit son diagnostic par un examen clinique. Il vous prescrira, si nécessaire, des examens complémentaires (échographie, IRM).

Quels sont les traitements possibles ?

La rupture du tendon d’Achille nécessite, dans un premier temps, de mettre totalement au repos la zone atteinte et éventuellement, d’appliquer de la glace empaquetée dans un linge afin de réduire la douleur et l’inflammation. Consultez impérativement et très rapidement un médecin, si possible spécialisé en traumatologie, ou rejoignez les urgences.

Votre médecin peut vous proposer soit un traitement orthopédique qui consiste en une immobilisation (botte en plâtre ou résine puis botte amovible) d’au moins deux mois soit un traitement chirurgical qui suture bout à bout le tendon brisé, suivi d’une immobilisation. Vous commencerez ensuite progressivement à appuyer votre pied et pratiquer des exercices, éventuellement en portant une talonnette.

Votre médecin vous expliquera les avantages et inconvénients de chacun de ces traitements et vous indiquera l’intervention la plus adaptée selon votre âge, votre pratique sportive et, le cas échéant, vos antécédents de rupture du tendon d’Achille. Chez le sportif ou le patient jeune, la chirurgie est privilégiée.

Comment éviter la rupture du tendon d’Achille et sa récidive ?

Lors de vos activités sportives, pensez à vous échauffer, à pratiquer des étirements, à boire beaucoup d’eau et équipez-vous de bonnes chaussures. Une tendinopathie du tendon d’Achille mal soignée peut conduire à une rupture de celui-ci. Soyez donc vigilant, arrêtez votre activité sportive et consultez un médecin quand vous ressentez des douleurs au niveau du tendon. Après un accident, soyez d’autant plus vigilant. Vous pourrez suivre des séances de kinésithérapie adaptées puis reprendre progressivement la pratique d’un sport après un temps de récupération, généralement de 6 mois.

Une prise en charge tardive ou insuffisante de la rupture du tendon d’Achille entraîne généralement une réparation plus délicate et moins efficace.

cabinet médical

24 Cité DOTHEMARE ,
24 RUE DE BOUCHERVILLE,
97139 LES ABYMES, Guadeloupe

Contacts

  • Fixe : 0590836550
  • Fax : 0590203233
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Mon médecin me prescrit un mi-temps thérapeutique, ce que je dois savoir

    A la suite d’un arrêt maladie, votre état de santé peut nécessiter un aménagement de votre temps de travail, c’est le mi-temps thérapeutique. Pour y avoir droit, vous devez effectuer certaines démarches auprès de votre employeur et de votre caisse d’Assurance Maladie.

    Lire la suite
  • Cicatrice hypertrophique : ce que je dois savoir

    La cicatrisation de la peau fait suite à une blessure, une brûlure ou une intervention chirurgicale. Une cicatrice peut devenir boursouflée et dépasser la ligne de suture. Des solutions préventives existent pour éviter toute cicatrisation excessive, et différents traitements permettent de l'améliorer.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur les médicaments biosimilaires

    Ces dernières années des médicaments biologiques (produits à partir d’une cellule ou d’un organisme vivant ou dérivés de ceux-ci) ont été développés dans le traitement de maladies comme le cancer, les maladies inflammatoires ou autres. Comme pour tout nouveau médicament, les médicaments biologiques sont protégés de la copie pendant un certain nombre d’années par un brevet ; et à l’expiration de celui-ci, ils peuvent être fabriqués par d’autres industriels que ceux propriétaires du brevet. On parle alors de médicament biosimilaire. Votre médecin vous a prescrit un médicament biosimilaire ; vous aimeriez savoir de quoi il s’agit exactement et s’il est aussi efficace et aussi fiable que le médicament biologique de référence (ou médicament princeps).

    Lire la suite
  • Je prends des médicaments anti inflammatoires pour mes rhumatismes

    Les anti-inflammatoires sont des médicaments largement prescrits pour traiter les maladies rhumatismales. Ils sont efficaces contre la douleur et améliorent les mouvements des articulations.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale