Le site du Docteur Jean-Pierre GREDIN

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
La plongée en apnée me tente, ce que je dois savoir. - Le site du Docteur Jean-Pierre GREDIN - Docvadis

La plongée en apnée me tente, ce que je dois savoir.

La plongée en apnée est une discipline sportive qui séduit de plus en plus de pratiquants. Pour évoluer dans les meilleures conditions et éviter les accidents, il est nécessaire de connaître les bases de ce sport.

Quelles sont les disciplines de la plongée en apnée ? 

Il existe différentes façons de pratiquer l’apnée, libre ou en compétition.

La plongée en piscine regroupe essentiellement trois disciplines : 

·        L’apnée statique consiste à retenir sa respiration le plus longtemps possible sans faire de mouvement.

·        L’apnée dynamique consiste à parcourir à l’horizontale la plus longue distance possible, avec ou sans palme, en retenant sa respiration.

·        L’apnée vitesse-endurance consiste à parcourir une distance fixe le plus rapidement possible en alternant des phases de nage en apnée et des phases de récupération en bout de ligne d’eau. 

Vous pouvez également plonger en apnée en milieux naturels (mer, lac, gravière) : 

·        L’apnée de compétition consiste à descendre le plus profond possible, avec ou sans palme, en s’aidant ou non de poids pour la descente et de câbles ou de mécanismes spéciaux pour la remontée. 

·        L’apnée de loisir est pratiquée lors de plongées en palmes, masque et tuba (PMT). La plongée PMT est une discipline très répandue car elle permet d’observer le milieu dans lequel on évolue. Elle alterne les phases de respiration à l’aide du tuba et les phases d’apnée. Elle peut être pratiquée en club afin d’apprendre à respirer et nager avec un tuba et à le vider après une plongée. 

Quelles sont les règles de base pour plonger en apnée ? 

La plongée en apnée peut être considérée comme un sport à risques, mais ce n’est pas un sport dangereux si les règles de sécurité de base sont respectées. 

·        Ne plongez jamais seul. L’apnée se pratique en binôme : pendant que le premier nageur est immergé, le second le suit et reste attentif afin d’intervenir en cas de problème.

·        Ne faites pas d’hyperventilation en respirant vite et profondément avant de plonger. En effet, cette pratique est dangereuse et peut conduire à une syncope (perte de connaissance) qui est d’autant plus grave qu’elle survient dans l’eau.

·        Reportez votre plongée si vous vous sentez fatigué ou si vous êtes malade.

·        Evoluez par paliers, sans forcer vos capacités. Assurez-vous d’être à l’aise à un niveau (profondeur, temps d’apnée) avant de passer au suivant.

·        Cessez votre descente immédiatement et remontez à la surface si vous ressentez une douleur au niveau des oreilles afin d’éviter les risques de barotraumatisme des oreilles, c'est-à-dire une déformation ou une rupture du tympan due à la pression de l’eau exercée dans les cavités de l’oreille. 

Si vous souhaitez vous initier à l’apnée sportive, rapprochez-vous d’un club agréé. Vous serez encadré par des moniteurs aguerris qui vous apprendront les règles de la pratique et les règles de sécurité de l’apnée et vous accompagneront au cours de votre progression. 

Dois-je passer une visite médicale ? 

L’apnée sportive nécessite de faire une visite médicale, soit avec votre médecin traitant, soit avec un médecin spécialiste des sports subaquatiques. Un certificat de non-contre indication est demandé pour la délivrance de la première licence de plongée en apnée car certaines maladies sont incompatibles avec la pratique de ce sport. La liste des contre-indications et un certificat médical type sont disponibles aux adresses suivantes : 

·        Certificat médical : http://medical.ffessm.fr/wp-content/uploads/CMPN.Certif-modifi.retour-copie.pdf

·        Contre-indications : http://medical.ffessm.fr/wp-content/uploads/RI_medical_annexe3_3.pdf 

Mon enfant peut-il faire de la plongée en apnée ? 

Il n’existe pas de contre-indication médicale liée à l’âge pour la pratique de l’apnée. Toutefois, la plupart des clubs n’acceptent les enfants qu’à partir de 8 ans. Pour l’apnée en profondeur, des limites d’évolution sont mises en place et détaillées par la Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous-marins : l’enfant peut descendre jusqu’à une profondeur égale à la moitié de son âge. Par exemple un enfant de 8 ans peut descendre à 4 mètres de profondeur maximum.  

La pratique de l’apnée apprend à votre enfant à bien respirer et à s’apaiser en focalisant son attention. Cela favorise également l’éveil, la coordination des mouvements et le développement psychomoteur de l’enfant.

Si vous remarquez des signes d’alerte chez un plongeur ou si vous êtes inquiet pour vous-même, contactez les secours en composant le 112. Si vous ressentez des douleurs au niveau des oreilles dans les jours qui suivent votre plongée, consultez rapidement un ORL, surtout si elles s’accompagnent de bourdonnements, d’une surdité ou de vertiges.

Cabinet médical Sayat

4 bis route d'argnat ,
63530 Sayat, France

Contacts

  • Fixe : 04 73 62 36 23
  • Fax : 04 73 62 36 25
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je pratique la plongée sous-marine : ce que je dois savoir

    La plongée sous-marine avec un scaphandre est une activité classée à « environnement spécifique ». Pour la pratiquer dans les meilleures conditions, il est nécessaire d’en connaître les risques, de respecter les règles de sécurité et d’apprendre à déceler les signes d’alerte d’un accident.

    Lire la suite
  • Je vais pratiquer une activité physique : quelles chaussures choisir ?

    Je vais pratiquer une activité physique : quelles chaussures choisir ? Course, randonnée, tennis ou football : ne négligez pas vos chaussures ! Que vous soyez sportif confirmé ou occasionnel, chaque activité nécessite des chaussures spécifiques, adaptées au type de terrain et aux mouvements exercés durant la pratique sportive afin de limiter le risque de blessure.

    Lire la suite
  • Je réduis ma consommation d’alcool : les bons conseils

    L’alcool consommé en excès met votre vie en danger, pouvant être responsable de pathologies, de dommages sociaux et d’accidents de la route. De nombreuses solutions existent pour vous accompagner et vous aider à réduire ou arrêter votre consommation d'alcool. Dans un premier temps, vous pouvez limiter les risques et les dommages liés à votre consommation en la diminuant. Votre médecin vous informera des stratégies possibles. Voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite
  • J'ai du cholestérol : qu'est-ce que c'est ?

    Le cholestérol est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, en quantité modérée et sous la forme de "bon" cholestérol. En excès, le "mauvais" cholestérol peut entraîner des maladies cardio-vasculaires graves.

    Lire la suite
  • Me faire tatouer, oui...en limitant les risques

    Cette vidéo vous explique que le tatouage n'est pas un geste anodin s'il n'est pas fait dans des conditions strictes d'hygiène. Le Dr Denis Ouzan décrit les risques infectieux encourus et un tatoueur montre ce qu'il faut faire et ne pas faire. Si vous avez fait un tatouage dans des conditions limites, pensez à vous faire dépister : parlez en avec votre médecin ou rendez vous dans un centre de dépistage, un Cegidd.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale