Le site du Docteur Jean-Claude MARTIN

Rhumatologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Que dois-je faire en cas de rupture du tendon d’Achille ? - Le site du Docteur Jean-Claude MARTIN - Docvadis

Que dois-je faire en cas de rupture du tendon d’Achille ?

Une vive douleur en coup de fouet au dessous du mollet, accompagnée le plus souvent d’un claquement et d’une chute, caractérise la rupture du tendon d’Achille. Vous devez alors rapidement consulter un médecin.

Qu’est-ce qu’une rupture du tendon d’Achille ?

Le tendon d’Achille unit le puissant muscle du mollet (le triceps) à l’os du talon. Bien qu’il soit très volumineux et résistant, il peut se rompre suite à une contraction brusque du muscle (démarrage brutal, saut…) au cours de la pratique de sports comme le tennis, le football, l’athlétisme, ou d’un étirement trop important du tendon lors par exemple d’une chute en avant à ski. Les ruptures concernent surtout les hommes à partir de 40 ans.

Chez les personnes âgées, le tendon est moins souple et résistant, la rupture peut survenir à l’occasion d’un simple faux pas, une « marche ratée » par exemple. Certains traitements, notamment des antibiotiques ou des infiltrations, fragilisent également le tendon d’Achille.

Quels sont les signes d’une rupture du tendon d’Achille ?

La rupture du tendon contraint à garder le pied au sol, sans pouvoir se mettre sur la pointe du pied. La zone lésée peut être gonflée et une encoche marquée, très douloureuse, peut être visible sur le trajet du tendon.

Le médecin établit son diagnostic par un examen clinique. Il vous prescrira, si nécessaire, des examens complémentaires (échographie, IRM).

Quels sont les traitements possibles ?

La rupture du tendon d’Achille nécessite, dans un premier temps, de mettre totalement au repos la zone atteinte et éventuellement, d’appliquer de la glace empaquetée dans un linge afin de réduire la douleur et l’inflammation. Consultez impérativement et très rapidement un médecin, si possible spécialisé en traumatologie, ou rejoignez les urgences.

Votre médecin peut vous proposer soit un traitement orthopédique qui consiste en une immobilisation (botte en plâtre ou résine puis botte amovible) d’au moins deux mois soit un traitement chirurgical qui suture bout à bout le tendon brisé, suivi d’une immobilisation. Vous commencerez ensuite progressivement à appuyer votre pied et pratiquer des exercices, éventuellement en portant une talonnette.

Votre médecin vous expliquera les avantages et inconvénients de chacun de ces traitements et vous indiquera l’intervention la plus adaptée selon votre âge, votre pratique sportive et, le cas échéant, vos antécédents de rupture du tendon d’Achille. Chez le sportif ou le patient jeune, la chirurgie est privilégiée.

Comment éviter la rupture du tendon d’Achille et sa récidive ?

Lors de vos activités sportives, pensez à vous échauffer, à pratiquer des étirements, à boire beaucoup d’eau et équipez-vous de bonnes chaussures. Une tendinopathie du tendon d’Achille mal soignée peut conduire à une rupture de celui-ci. Soyez donc vigilant, arrêtez votre activité sportive et consultez un médecin quand vous ressentez des douleurs au niveau du tendon. Après un accident, soyez d’autant plus vigilant. Vous pourrez suivre des séances de kinésithérapie adaptées puis reprendre progressivement la pratique d’un sport après un temps de récupération, généralement de 6 mois.

Une prise en charge tardive ou insuffisante de la rupture du tendon d’Achille entraîne généralement une réparation plus délicate et moins efficace.

CABINET DE RHUMATOLOGIE ET REEDUCATION FONCTIONELLE

1 PLACE KLEBER ,
67000 STRASBOURG, France

Contacts

  • Fixe : 03 88 32 48 78
  • Fax : 03 88 75 65 63
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

HOPITAL DE HAUTE PIERRE

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J’ai une polyarthrite rhumatoïde : pourquoi une telle fatigue ?

    La fatigue est très fréquente chez les patients qui souffrent de polyarthrite rhumatoïde. Elle s’explique notamment par l’inflammation chronique qui caractérise la maladie. Parfois très handicapante, la fatigue est exacerbée par des facteurs comme la douleur, les troubles du sommeil ou la prise de certains traitements.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur le rôle des professionnels en psychiatrie

    De nombreux professionnels interviennent dans le secteur de la psychiatrie et de la santé mentale auprès des adultes. Chacun a un rôle précis et peut apporter une aide différente à ses patients, lorsque le suivi par le médecin traitant ne suffit pas.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur le rhumatisme psoriasique

    Le rhumatisme psoriasique est une maladie qui n’est pas rare et qui touche le plus souvent à la fois la peau et les articulations. Ce qui rend son diagnostic parfois difficile.

    Lire la suite
  • Je souffre du syndrome SAPHO : que devrais-je savoir ?

    Le syndrome SAPHO est une maladie qui touche les os, les articulations et la peau, entraînant des douleurs chroniques parfois handicapantes. De par sa complexité et sa rareté, cette pathologie est souvent difficile à diagnostiquer. Il est susceptible de rentrer dans le cadre de la spondyloarthrite

    Lire la suite
  • Mon enfant a un psoriasis

    Le psoriasis est une maladie chronique de la peau d’origine multifactorielle, fréquente, qui concerne environ 2 % des personnes en France, et ce à tous les âges. Les enfants peuvent être touchés par cette maladie, quelquefois au cours des premières années de leur vie.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale