Le site du Docteur Jean-Christophe NICOLAS

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Témoin d'un arrêt cardiaque : j'applique les gestes qui sauvent - Le site du Docteur Jean-Christophe NICOLAS - Docvadis

Témoin d'un arrêt cardiaque : j'applique les gestes qui sauvent

Chaque année, 50 000 personnes décèdent d’un arrêt cardiaque. Pourtant, l’arrêt cardiaque n’est pas forcément fatal, à condition d’agir rapidement.

Comment puis-je reconnaître un arrêt cardiaque ?

La victime perd connaissance et ne réagit pas quand on lui parle.La victime n’a plus de pouls et on ne perçoit plus sa respiration : sa poitrine ne se soulève pas et on ne sent pas son souffle en approchant la joue.La victime devient très pâle ou sa peau prend une couleur bleuâtre.

Que dois-je faire si je suis témoin d’un arrêt cardiaque ?

1. Appelez le SAMU en composant le 15 :

  • Décrivez ce que vous avez vu.

  • Indiquez l’adresse de l’accident.

  • Précisez si des gestes de secours ont déjà été pratiqués.

  • Surtout, ne raccrochez pas avant qu’on ne vous le dise.

2. Pratiquez un massage cardiaque :

  • Allongez la victime et mettez-vous à genoux à côté d’elle.

  • Positionnez vos mains l’une sur l’autre au milieu du thorax.

  • Exercez des pressions fortes, en relâchant bien l’effort de vos mains entre chaque pression.

  • Faites une série de 30 pressions à un rythme régulier. Vous pouvez ensuite effectuer deux insufflations (ou bouche-à-bouche) et recommencer une série de 30 pressions.

3. Appliquez un défibrillateur automatisé externe :  

  • S’il y a un défibrillateur sur place, utilisez-le après 2 minutes de massage cardiaque, sinon poursuivez les massages cardiaques jusqu’à l’arrivée des secours.

http://www.afdiag.fr
http://www.afdiag.fr
http://www.afdiag.fr

Je n’ai aucune formation de secourisme, dois-je tout de même agir ?

Si vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque, il est de votre devoir d’agir. La première démarche : appeler le SAMU. Après avoir décrit la situation à votre interlocuteur, celui-ci pourra vous guider sur les gestes à effectuer.Les premiers gestes de secours sont des gestes simples, qui augmenteront les chances de survie de la victime.

J’aimerais m’initier aux gestes qui sauvent, à qui dois-je m’adresser ?

Plusieurs organismes dispensent des formations de secourisme gratuites partout en France.Ces formations ne durent que quelques heures et sont accessibles à toute personne de plus de 10 ans.Vous obtiendrez de plus amples informations sur ces formations auprès de la mairie de votre résidence, des pompiers ou de l’antenne locale de la Croix-Rouge.A défaut, vous pouvez contacter les sites internet dédiés au secourisme.

En présence d’une victime d’un arrêt cardiaque, le pire est de ne rien faire.Pour être plus efficace et agir avec sang-froid, des formations gratuites sont dispensées partout en France.

Maison médicale

205 rue Marcel Ackermann ,
BP 8,
84430 MONDRAGON, France

Contacts

  • Fixe : 04 90 40 95 10
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Eliminer les larves de moustiques : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les endroits où l’eau peut stagner et où les larves de moustiques pourraient se développer. Plusieurs vignettes vous rappellent que vous devez supprimer les soucoupes des pots de fleurs, vérifier le bon écoulement des eaux de pluie, couvrir les réservoirs d’eau, couvrir les piscines hors d’usage, etc.

    Lire la suite
  • Mettez en place des astuces anti-fatigue

    Baisse de régime, tonus en berne… ne vous laissez pas abattre. La fatigue peut s’effacer avec de simples recettes, trop souvent oubliées.

    Lire la suite
  • Mon proche a une maladie d’Alzheimer : comment peut-elle s'exprimer ?

    Votre proche a une maladie d’Alzheimer récemment diagnostiquée. L’expression des troubles et leur ordre d’apparition peuvent être très variables d’un malade à l’autre en fonction des zones du cerveau atteintes. Quels troubles peuvent se manifester ?

    Lire la suite
  • Le reseau-morphee.fr m’apporte des infos sur le sommeil

    Nous nous endormons chaque soir à peu près à la même heure et nous nous réveillons le lendemain également à peu près à la même heure, car notre rythme de sommeil est régulé par le cerveau qui contient de véritables horloges situées dans l’hypothalamus. Néanmoins, le sommeil doit s’adapter aux obligations que nous avons tous à subir : horaires de travail contraignants, rythme des enfants, du conjoint. Les troubles du sommeil touchent un tiers de la population. Leurs conséquences peuvent être graves sur la santé et la vie sociale.

    Lire la suite
  • Quel suivi médical est conseillé pour le surpoids de mon enfant ?

    La prise en charge du surpoids ou de l’obésité de l’enfant s’inscrit dans la durée, et nécessite un suivi régulier de l’enfant et de sa famille, afin d’évaluer les résultats et de limiter les échecs.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale