Le site du Docteur Jean Bardol

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
J'ai un enfant séropositif : ce que je dois savoir - Le site du Docteur Jean Bardol - Docvadis

J'ai un enfant séropositif : ce que je dois savoir

Donner un traitement au long cours à son enfant et lui imposer de le suivre est souvent difficile. Comme chez l’adulte, des prises régulières et aux bonnes doses garantissent l’efficacité du traitement et évitent l’apparition de virus résistants.

Quand mon enfant devra-t-il démarrer un traitement ?

Quand le médecin l’auradécidé. Le début du traitement n’est pas fonction de l’âge de votre enfant. Il correspond généralement au seuil de 15 % de CD4, même en l’absence de tout symptôme.Il est important d’informer votre enfant qu’il a une maladie. L’annonce précise de sa séropositivité sera faite en fonction de son âge et de sa maturité.Parlez de vos soucis à votre médecin ou au psychologue de l’équipe. Tous ont l’habitude d’aider les parents dans ces moments d’annonce.

Comment le traitement de mon enfant va-t-il être mis en œuvre ?

Plusieurs consultations sont organisées au début du traitement pour évaluer la capacité que vous avez à donner tout le traitement et la façon dont votre enfant le tolère. Ses médicaments peuvent être donnés en une ou deux prises par jour, ce qui permet d’éviter la période où il est à l’école.Il est ensuite reçu en consultation pédiatrique de façon plus espacée (tous les 3 ou 4 mois). Une prise de sang est alors faite pour vérifier l’efficacité du traitement.Une adaptation des doses se fera au fur et à mesure que votre enfant grandira.Attention, ne modifiez pas le traitement et ne l’interrompez pas sans avis de son médecin.

Mon enfant pourra-t-il être accueilli en milieu scolaire ?

Il n’y a aucune raison pour que votre enfant ne puisse pas être accueilli en milieu scolaire.C’est à vous, parents, de décider d’informer ou non le médecin scolaire ou un membre de l’équipe pédagogique de sa séropositivité.

Mon enfant pourra-t-il vivre comme les autres enfants ?

Oui. Si son traitement est bien adapté, votre enfant ne sera pas différent des autres enfants, ni en termes de croissance ni en termes d’activité.Si vous ressentez des difficultés, parlez-en avec les soignants.

Il pourra pratiquerun sport avec ses camarades. Cependant, s'il lui arrivait de se blesser  au cours de la pratique d'un sport, parce qu'il fait une chute de vélo par exemple et qu'une une blessure saigne, vous devez éviter d'être en contact direct avec cette plaie. Le risque réel d’exposition au VIH devra être apprécié par un médecin hospitalier spécialisé. En cas de doute, rendez-vous aux urgences les plus proches et prenez conseil. Toutefois la présence de sang sur une peau non lésée est peu à risque, a fortiori si la charge virale est indétectable. Ce risque est cependant très rare.

Pourra-t-il être vacciné ?

Le calendrier vaccinal est semblable à celui de tout autre enfant, y compris le pneumocoque, l’hémophilus B, l’hépatite B. Seul le BCG est contre-indiqué, et les vaccins vivants (varicelle, fièvre jaune) feront l’objet d’une décision au cas par cas.

Les effets secondaires du traitement chez l’enfant semblent moins fréquents et moins sévères que chez l’adulte. Un bon équilibre nutritionnel est par contre indispensable. Demandez des conseils diététiques aux soignants.

C.H de Saint Jean D'Angely


Maternité/CPP, 18 Avenue du Port ,
17400 Saint Jean D'Angely, France

Contacts

  • Fixe : 05 46 59 50 18
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Cabinet Médical du Dr Bardol

3 Rue Régnaud ,
17400 Saint Jean D'Angely, France

Contacts

  • Fixe : 05 46 59 00 86
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Mon enfant est autiste, je m'informe sur sa scolarisation.

    La scolarisation des enfants autistes est très souvent conseillée, car toujours bénéfique pour l'évolution des troubles liés à l'autisme. Cependant, la forme que prendra cette scolarisation sera très différente selon la sévérité du handicap de votre enfant.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur le rôle des professionnels en anesthésie

    Avant, pendant et après une intervention chirurgicale, de nombreux professionnels de santé s’assurent que votre anesthésie soit la plus efficace et sûre possible. Chacun a un rôle précis et apporte une aide différente tout au long de l'hospitalisation.

    Lire la suite
  • Maison du diabète : J'apprends à mieux vivre avec mon diabète

    Dans cette vidéo vous découvrez les activités que peuvent proposer les Maisons du diabète. En complément de l'action des médecins, celles-ci prodiguent une éducation thérapeutique pour bien vivre son diabète, en modifiant son comportement au quotidien.

    Lire la suite
  • Mon enfant est atteint de TDAH : que puis-je faire ?

    Le Trouble du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité, ou TDAH, est un trouble psychiatrique caractérisé par des problèmes d’inattention, d’impulsivité et d’hyperactivité. La nature même de ces symptômes rend la vie quotidienne souvent dure à gérer pour les parents d’enfants atteints de ce trouble.

    Lire la suite
  • A quoi servent les soins palliatifs ?

    La démarche palliative place le malade au cœur d’un dispositif qui fait intervenir différents acteurs et professionnels de santé. Ils vont prendre en compte et soulager ses souffrances pour améliorer la qualité de sa fin de vie. Cette démarche a aussi pour but d’accompagner et de soutenir l’entourage du patient.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale