Service de Médecine Interne, Maladies Infectieuses
Je sais comment se déroule une consultation gynécologique - Service de Médecine Interne, Maladies Infectieuses - Docvadis

Je sais comment se déroule une consultation gynécologique

La première consultation gynécologique est souvent redoutée par les jeunes filles. La lecture de ce document vous permettra d’être plus détendue et rassurée le jour de cette consultation.

Pour quelles raisons dois-je passer une consultation gynécologique ?

Il n’y a pas d’âge précis pour prévoir une première consultation gynécologique.
Vous pouvez prendre rendez-vous pour une consultation gynécologique, si vous vous interrogez sur votre cycle, sur la sexualité, sur la contraception ou les IST (infections sexuellement transmissibles).

Celle-ci peut être réalisée par un gynécologue, une sage-femme ou votre médecin généraliste.

Il est également nécessaire de consulter votre médecin si vous constatez une anomalie comme des règles irrégulières, ou une douleur comme des brûlures en urinant, ou tout autre signe qui vous paraît anormal.

Comment dois-je me préparer à la visite ?

Préparez soigneusement toutes les questions que vous souhaitez lui poser, éventuellement par écrit pour ne pas en oublier. Prenez rendez-vous en dehors des dates de vos règles. Portez des vêtements faciles à enlever. Inutile de vous épiler, faites simplement une toilette soigneuse.

Vais-je obligatoirement subir un examen gynécologique ?

Lors de la première visite, le professionnel de santé  ne pratique pas systématiquement d’examen gynécologique. Il s’agit avant tout d’un entretien au cours duquel il vous demandera depuis combien de temps vous êtes réglée, la date de vos dernières règles, si vos cycles sont réguliers. Mais aussi si vous avez déjà eu des rapports sexuels, si vous utilisez une contraception, si vous avez des problèmes médicaux particuliers, et toute autre question qui pourra lui être utile pour vous aider.
Le professionnel de santé vous parlera de la vaccination contre le cancer du col de l’utérus et de son dépistage par frottis.

Comment se déroule un examen gynécologique ?

C’est un examen indolore et rapide.
Vous êtes installée en position gynécologique, les genoux fléchis et les pieds dans des étriers face au médecin.
Le professionnel de santé examine d’abord vos organes génitaux externes pour vérifier qu’il n’y a pas d’inflammation.
Si vous avez déjà eu un rapport sexuel, il introduit un spéculum, instrument qui permet d’écarter les parois du vagin afin d’examiner le col de l’utérus.
Il peut alors pratiquer un frottis de dépistage : il prélève des cellules par frottement à l’aide d’un écouvillon ou d’une spatule spécialement adaptés et les adressera à un laboratoire d'analyses.
Après l’inspection du col de l’utérus, le médecin retire le spéculum et procède à un toucher vaginal. Il palpe ainsi vos organes génitaux internes, afin de s’assurer de leur élasticité et de l’absence de douleurs.
L’examen est suivi ou précédé de la palpation de vos seins : le médecin s’assure de l’absence de grosseur suspecte.

Puis-je être certaine que ce que je vais dire sera confidentiel ?

Le professionnel de santé est tenu au secret médical. Tout ce que vous lui direz ne sortira donc pas de son cabinet. Vous pouvez donc lui confier tout ce qui vous préoccupe et lui poser des questions concernant notamment votre sexualité.

Que fait le gynécologue en plus de mon médecin traitant ?

Votre médecin traitant ou votre sage-femme peut vous adresser au gynécologue pour compléter son diagnostic ou obtenir son avis, car c’est un spécialiste des problèmes gynécologiques.

Le gynécologue, le médecin traitant ou la sage-femme peuvent assurer votre suivi gynécologique. N’hésitez pas à consulter.

Centre Hospitalier de Marne-la-Vallée


Service Médecine Interne - Maladies Infectieuses, 2 - 4 Cours de la Gondoire ,
RD 231,
77600 JOSSIGNY, France

Contacts

  • Fixe : 01 61 10 61 10
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J'envisage une IVG, interruption volontaire de grossesse

    L’interruption volontaire de grossesse (IVG) est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse (soit 14 semaines après le début des dernières règles). Les mineures ont accès à l’IVG dans le respect de certaines règles.

    Lire la suite
  • Notre médecin nous conseille un bilan pour infertilité : quels examens chez la femme ?

    Vous avez consulté votre médecin généraliste ou votre gynécologue et vous avez convenu ensemble qu’un bilan d’infertilité était nécessaire. Votre médecin vous a conseillé de vous adresser à un centre spécialisé, dans un hôpital ou une clinique. Vous vous interrogez à juste titre sur ce que va comporter ce premier bilan qui concerne aussi bien l’homme que la femme. Nous vous présentons ici les examens qui concernent le couple et plus spécifiquement la femme.

    Lire la suite
  • Hépatite C et grossesse : que devons-nous savoir ?

    Dans un couple, lorsque l’un des deux partenaires est suivi pour une hépatite C, le projet parental doit être programmé et discuté avec le personnel médical pour éviter tout risque de complication. Le dépistage de l’hépatite C a été récemment recommandé de façon systématique chez toutes les femmes en début de grossesse.

    Lire la suite
  • Prévention du cancer du col de l'utérus chez les jeunes filles : ce qu'il faut savoir

    Ces informations sur la vaccination anti-HPV dans le cadre de la prévention du cancer du col de l’utérus vous concernent particulièrement si vous êtes une jeune fille de 11 ans à 19 inclus. Si vous êtes parent d’une jeune fille concernée, lisez les informations avant de lui transmettre le document. Vous pourrez ainsi en parler ensemble.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur le traitement hormonal de la ménopause

    Le traitement hormonal substitutif de la ménopause est indiqué notamment pour diminuer la gêne liée aux bouffées de chaleur. Comme tout médicament, ce traitement peut présenter des effets secondaires. Votre médecin évaluera votre état de santé et vos antécédents pour vous donner le traitement le plus adapté.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale