Service de Médecine Interne, Maladies Infectieuses
Je comprends ce qu'est la ménopause - Service de Médecine Interne, Maladies Infectieuses - Docvadis

Je comprends ce qu'est la ménopause

La ménopause correspond à l’arrêt de la sécrétion d’hormones par les ovaires et se manifeste par la disparition des règles. Cette période est vécue différemment d’une femme à l’autre.

Quand la ménopause intervient-elle ?

C’est en moyenne vers 50 ans qu’intervient la ménopause. Les ovaires arrêtent progressivement de sécréter des hormones (œstrogènes et progestérone), tandis que les gonadotrophines, sécrétées par l’hypophyse, augmentent. La ménopause ne s’impose pas brutalement. Elle est précédée par une période d’irrégularité de cycle (pré ménopause ou péri ménopause). La ménopause correspond à la disparition définitive des règles.

Que vais-je ressentir ?

Psychologiquement comme physiquement, la ménopause est vécue différemment d’une femme à l’autre.
Il peut s’agir de bouffées de chaleur en particulier la nuit, de fatigue, de troubles de l’humeur, de sécheresse cutanée et vaginale, de troubles du sommeil, d’une prise de poids (en moyenne 3 à 4 kg)...
Les symptômes varient : dans le type de manifestation, dans leur durée et dans leur intensité. Ils sont inconfortables, mais sans risque pour la santé.

Vais-je grossir ?

La prise de poids n’est pas inévitable lors de la ménopause, mais les modifications hormonales agissent sur la répartition des graisses.
A cette période, la masse graisseuse s’accumule plus fréquemment autour de la taille.

La ménopause va-t-elle fragiliser mes os ?

La ménopause accélère la perte osseuse, car l’os est moins bien renouvelé. La menace d’ostéoporose existe, mais elle est plus ou moins importante en fonction des facteurs de risque liés notamment au mode de vie et à l’hérédité.

Y a-t-il des risques cardio-vasculaires ?

Avant la ménopause, les femmes sont moins sujettes que les hommes au risque d’accident cardio-vasculaire. Lors de la ménopause, le risque augmente car les œstrogènes ne jouent plus leur rôle de protection contre l’athérosclérose (dégénérescence des artères).
Votre mode de vie joue un rôle dans la prévention. Si vous conservez une activité physique, si vous ne fumez pas et si vous ne présentez pas d’autres facteurs de risque (surpoids, hypercholestérolémie, diabète, hypertension), le danger est atténué.

Dois-je continuer le suivi gynécologique ?

Un examen gynécologique régulier est un gage de sécurité tout au long de la vie d’une femme. Il est particulièrement important après la ménopause, car c’est à cet âge que le risque de développer des pathologies gynécologiques augmente.
Votre médecin vous prescrira les examens de dépistage courants comme le frottis et la mammographie.

Puis-je prendre un traitement hormonal de la ménopause (THM) ?

Le THM (ou THS) peut être efficace pour traiter les symptômes de la ménopause (troubles climatériques incommodants, telles les bouffées de chaleur).
Comme pour tout traitement, votre médecin choisira celui qui est le plus adapté à votre cas et vous informera des modalités de prise et des éventuels effets indésirables.

Consultez régulièrement votre médecin et ne pratiquez jamais l’automédication. Tout médicament, ou complément alimentaire destiné à atténuer ou traiter les troubles liés à la ménopause, doit être pris avec l’accord de votre médecin.

Centre Hospitalier de Marne-la-Vallée


Service Médecine Interne - Maladies Infectieuses, 2 - 4 Cours de la Gondoire ,
RD 231,
77600 JOSSIGNY, France

Contacts

  • Fixe : 01 61 10 61 10
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J'envisage une IVG, interruption volontaire de grossesse

    L’interruption volontaire de grossesse (IVG) est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse (soit 14 semaines après le début des dernières règles). Les mineures ont accès à l’IVG dans le respect de certaines règles.

    Lire la suite
  • Notre médecin nous conseille un bilan pour infertilité : quels examens chez la femme ?

    Vous avez consulté votre médecin généraliste ou votre gynécologue et vous avez convenu ensemble qu’un bilan d’infertilité était nécessaire. Votre médecin vous a conseillé de vous adresser à un centre spécialisé, dans un hôpital ou une clinique. Vous vous interrogez à juste titre sur ce que va comporter ce premier bilan qui concerne aussi bien l’homme que la femme. Nous vous présentons ici les examens qui concernent le couple et plus spécifiquement la femme.

    Lire la suite
  • Hépatite C et grossesse : que devons-nous savoir ?

    Dans un couple, lorsque l’un des deux partenaires est suivi pour une hépatite C, le projet parental doit être programmé et discuté avec le personnel médical pour éviter tout risque de complication. Le dépistage de l’hépatite C a été récemment recommandé de façon systématique chez toutes les femmes en début de grossesse.

    Lire la suite
  • Prévention du cancer du col de l'utérus chez les jeunes filles : ce qu'il faut savoir

    Ces informations sur la vaccination anti-HPV dans le cadre de la prévention du cancer du col de l’utérus vous concernent particulièrement si vous êtes une jeune fille de 11 ans à 19 inclus. Si vous êtes parent d’une jeune fille concernée, lisez les informations avant de lui transmettre le document. Vous pourrez ainsi en parler ensemble.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur le traitement hormonal de la ménopause

    Le traitement hormonal substitutif de la ménopause est indiqué notamment pour diminuer la gêne liée aux bouffées de chaleur. Comme tout médicament, ce traitement peut présenter des effets secondaires. Votre médecin évaluera votre état de santé et vos antécédents pour vous donner le traitement le plus adapté.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale