Service de Médecine Interne, Maladies Infectieuses
Bien prendre ma pilule - Service de Médecine Interne, Maladies Infectieuses - Docvadis

Bien prendre ma pilule

La pilule, comme l'anneau ou le patch, est une contraception oestroprogestative. Lorsqu'elle est bien prise, c'est un moyen de contraception efficace à près de 100 %, mais elle ne protége pas contre les infections sexuellement transmissibles comme l'hépatite B ou le VIH/sida.

Qu’est-ce que la pilule ?

La pilule, comme l'anneau ou le patch, est une contraception oestroprogestative.

C’est un moyen contraceptif et c’est un moyen de vivre sa sexualité.

La pilule contient des hormones (œstrogène et progestérone de synthèse seul ou en association), qui bloquent l’ovulation en mettant les ovaires au repos. Comme tout médicament, la contraception oestroprogestative n'est pas dénuée de risques même s'ils sont rares.

La pilule me protège contre quoi ?

En prenant la pilule, vous êtes protégée contre une grossesse non désirée, mais pas contre les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et, notamment, l’hépatite B et le VIH.

Seul le préservatif constitue à la fois un mode de contraception et une protection contre les IST.

Est-ce qu’il y a des contre-indications ?

Le tabac, l'excès de cholestérol, l’hypertension artérielle, le diabète, les antécédents de phlébite, de maladies cardiaques ou encore d'accidents vasculaires cérébraux sont autant de facteurs de risques cardiovasculaires. Il est nécessaire d’en parler lors de la prescription d'une contraception oestroprogestative.

A partir de combien de temps la pilule est-elle efficace ?

L’efficacité commence dès le premier jour et durant tout le temps de la prise de la pilule, y compris pendant la période d’arrêt de 7 jours, si elle est prise pour la première fois au premier jour des règles (et si la plaquette ne contient que 21 comprimés).

Comment dois-je la prendre ?

 

Pour limiter les risques d'oubli, je choisis de prendre ma pilule au moment d'une action quotidienne ou de l'avoir toujours avec moi dans mon sacPour limiter les risques d'oubli, je choisis de prendre ma pilule au moment d'une action quotidienne ou de l'avoir toujours avec moi dans mon sac

 

Il faut absolument prendre la première de ces pilulesle premier jour des règles.

Il est important de choisir l’heure de cette première prise puisqu’il faudra respecter cet horaire autant que possible par la suite.

Pour limiter les risques d’oubli, il suffit d’associer cette prise de pilule à une action répétée chaque jour. L’avaler avec le déjeuner ou le dîner, au moment de se brosser les dents, au moment de régler le réveil pour le lendemain matin.

Lorsqu’on n’a jamais pris la pilule ou si on recommence à la prendre après un arrêt d’un ou plusieurs mois, il faut reprendre la pilule le premier jour des règles.

Si la plaquette comporte 21 comprimés :

On prend un comprimé à la même heure pendant 21 jours.

On s’arrête pendant 7 jours. C’est au cours de cette période d'arrêt que surviennent les règles.

Le 8ème jour, on entame une nouvelle plaquette, que les règles soient terminées ou pas.

Si vous avez commencé votre plaquette un jour de la semaine (un dimanche par exemple), vous commencerez toutes les plaquettes le même jour (un dimanche) et vous les terminerez toutes la veille (le samedi dans ce cas).

Si la plaquette contient 28 comprimés :

Il faut prendre dans l’ordre un comprimé chaque jour sans s’arrêter et sans tenir compte de la survenue des règles.

Que faire en cas d’oubli ?

 

Ma pilule mode d'emploiMa pilule mode d'emploi

 

Il ne faut surtout pas paniquer, à chaque situation d’oubli il existe une solution. Dans tous les cas, le médecin est là pour vous répondre.

Prenez le comprimé manquant dès que possible. Consultez la notice et contactez votre médecin afin de vous assurer que vous êtes toujours protégée.

En cas de doute, n’interrompez pas votre plaquette, mais choisissez un mode de contraception complémentaire (préservatif) en attendant la fin de votre cycle.

Vous pouvez parfois avoir recours à la pilule du lendemain en allant chez le pharmacien, dans les dispensaires, ou encore auprès du centre de planning familial ou de l’infirmière scolaire, mais là encore il est souhaitable d'en parler avec votre médecin.

Prévoyance ! La pilule peut être prescrite pour six mois ou un an : achetez quelques plaquettes d’avance pour éviter les ruptures de stock.

Centre Hospitalier de Marne-la-Vallée


Service Médecine Interne - Maladies Infectieuses, 2 - 4 Cours de la Gondoire ,
RD 231,
77600 JOSSIGNY, France

Contacts

  • Fixe : 01 61 10 61 10
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J'envisage une IVG, interruption volontaire de grossesse

    L’interruption volontaire de grossesse (IVG) est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse (soit 14 semaines après le début des dernières règles). Les mineures ont accès à l’IVG dans le respect de certaines règles.

    Lire la suite
  • Notre médecin nous conseille un bilan pour infertilité : quels examens chez la femme ?

    Vous avez consulté votre médecin généraliste ou votre gynécologue et vous avez convenu ensemble qu’un bilan d’infertilité était nécessaire. Votre médecin vous a conseillé de vous adresser à un centre spécialisé, dans un hôpital ou une clinique. Vous vous interrogez à juste titre sur ce que va comporter ce premier bilan qui concerne aussi bien l’homme que la femme. Nous vous présentons ici les examens qui concernent le couple et plus spécifiquement la femme.

    Lire la suite
  • Hépatite C et grossesse : que devons-nous savoir ?

    Dans un couple, lorsque l’un des deux partenaires est suivi pour une hépatite C, le projet parental doit être programmé et discuté avec le personnel médical pour éviter tout risque de complication. Le dépistage de l’hépatite C a été récemment recommandé de façon systématique chez toutes les femmes en début de grossesse.

    Lire la suite
  • Prévention du cancer du col de l'utérus chez les jeunes filles : ce qu'il faut savoir

    Ces informations sur la vaccination anti-HPV dans le cadre de la prévention du cancer du col de l’utérus vous concernent particulièrement si vous êtes une jeune fille de 11 ans à 19 inclus. Si vous êtes parent d’une jeune fille concernée, lisez les informations avant de lui transmettre le document. Vous pourrez ainsi en parler ensemble.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur le traitement hormonal de la ménopause

    Le traitement hormonal substitutif de la ménopause est indiqué notamment pour diminuer la gêne liée aux bouffées de chaleur. Comme tout médicament, ce traitement peut présenter des effets secondaires. Votre médecin évaluera votre état de santé et vos antécédents pour vous donner le traitement le plus adapté.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale