Service d'Immunologie clinique et des Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU Henri Mondor
Je connais les 3 phases de l'évolution naturelle de l'infection au VIH - Service d'Immunologie clinique et des Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU Henri Mondor - Docvadis

Je connais les 3 phases de l'évolution naturelle de l'infection au VIH

Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) infecte des cellules chargées de la défense immunitaire de l’organisme. Ces cellules se nomment les lymphocytes CD4. En l’absence de traitement, cette infection évolue en 3 phases successives. Illustration de l’évolution naturelle sans traitement de l’infection par le VIH.

La phase aiguë ou primo-infection (quelques semaines)

Une fois entré dans l’organisme, le VIH infecte les lymphocytes CD4 au sein desquels il se multiplie. Le taux de CD4 diminue transitoirement, tandis quela quantité de virus VIH dans le sang (charge virale) augmente.
Puis, les deux courbes s’inversent quand l’organisme commence à produire des anticorps contre le VIH et stabilise ainsi la charge virale du virus.

La phase d’infection asymptomatique (plusieurs années)

Cette réponse (défense) immunitaire de l’organisme assure une maîtrise incomplète de la charge virale : la multiplication du VIH continue.
Cette phase, dite asymptomatique (sans symptôme), est un état d'équilibre entre le VIH, le système immunitaire et la production des lymphocytes CD4 pour maintenir des CD4 normaux> 500/mm3.
La multiplication du VIH stimule une réponse immunitaire qui détruit les lymphocytes CD4 infectés. Le nombre total de lymphocytes CD4 reste stable grâce à une production de lymphocytes CD4 augmentée.
Au fil des années (en moyenne 7 à 11 ans), le mécanisme de remplacement des lymphocytes CD4 devient progressivement défaillant, soit à l’occasion d’une intensification de la multiplication virale, soit par épuisement de la production des CD4 : une infection opportuniste (signifiant le SIDA) survient, lorsque les lymphocytes CD4 sont< 200 par mm.

Le SIDA, syndrome de l’immunodéficience acquise (quelques mois à peu d’années)

Le SIDA correspond à une défaillance de l’immunité, au point de développer des infections à des agents infectieux de l’environnement (parasites, champignons, virus…) : ces infections sont dites opportunistes, car elles ne surviennent jamais chez une personne dont l’immunité est normale.
Le cumul de multiples infections opportunistes explique la survenue du décès.

 

 

Illustration de l'évolution de l'infection au VIH en l'absence de traitementIllustration de l'évolution de l'infection au VIH en l'absence de traitement 

 

A savoir

  • C’est pendant la phase aiguë (première phase) que le risque de transmission, notamment sexuelle, du VIH est maximal.

  • Depuis 1996, avec les traitements combinés, l’évolution de l’infection VIH s’est transformée, car la multiplication du VIH peut être stoppée, ce qui permet de maintenir un taux normal de lymphocytes CD4. Le virus n’est pas éliminé de l’organisme et il y a obligation de poursuivre les traitements en permanence. Lorsque les lymphocytes CD4 sont>500 par mm, l’espérance de vie est équivalente à celle d’une personne séronégative pour le VIH.

CHU Henri MONDOR


Immunologie Clinique, 51 Av du Marechal de Lattre de Tassigny ,
14 eme étage,
94010 CRETEIL Cedex, France

Contacts

  • Fixe : 01 49 81 44 42
  • Fax : 01 49 81 24 69
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je connais la signification du taux de CD4 et de la charge virale

    Le suivi médical de l’infection au VIH (virus de l'immunodéficience humaine) nécessite des tests biologiques réguliers, afin de doser la charge virale et le taux de lymphocytes CD4 dans le sang : ces deux marqueurs biologiques permettent de suivre l’évolution de l'infection au VIH et la qualité de votre système immunitaire.

    Lire la suite
  • Pourquoi consulter un psychologue pour parler de sa séropositivité ?

    Cette vidéo raconte ce que vous pouvez aborder dans une consultation avec un psychologue : vivre avec votre séropositivité, trouver les mots justes pour en parler, retrouver une sexualité harmonieuse, être observant à votre traitement. Découvrez comment être soutenu(e).

    Lire la suite
  • Je sais ce que sont les maladies opportunistes

    Au cours de l’infection au VIH (virus de l’immunodéficience humaine), et au fur et à mesure que les défenses immunitaires de l’organisme s’affaiblissent, d’autres infections peuvent apparaître, en particulier celles qu’on appelle « opportunistes ». Définition des maladies dites « opportunistes ».

    Lire la suite
  • Je souffre de lipodystrophie et souhaite agir

    La lipodystrophie fait partie des effets secondaires liés à la combinaison de plusieurs antirétroviraux. C’est une diminution ou une augmentation de la graisse sur certaines parties du corps. Que faire ?

    Lire la suite
  • Je suis séropositif depuis 1986

    Cette vidéo est le témoignage de François qui décrit son parcours. Il a su accepter sa maladie et être observant aux traitements, puis a pu remettre sa séropositivité à la place qui est la sienne. Il raconte son couple, ses voyages, sa vie. Aujourd'hui, avant tout, il se sent lui-même.

    Lire la suite

Urgences et premiers soins

Je souhaite contacter les urgences. Qui dois je appeler ? Pour quoi ?

Le SAMU (15) : Réponse en direct.
Urgences Médicales. Blessés par accident. Malaise dans un lieu public. Accident du travail

Les POMPIERS (18) : Réponse en direct.
Incendie. Accident de la route. Accident domestique, c'est-à-dire survenant à la maison. Explosion. Intoxication au Gaz ou toxiques. Noyade.

La SECURITE (17) : Réponse en direct.
Accident de la route.

L'URGENCE (112) : Service centralisateur.

Numéro européen à utiliser de préférence depuis un téléphone mobile.
Votre appel sera dirigé vers un des services de secours le plus proche.

Découvrez tous nos conseils

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale