Le site du Docteur Igor SHAROV

Neurologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Diabète et artères - Le site du Docteur Igor SHAROV - Docvadis

Diabète et artères

Le diabète, s’il est mal équilibré, peut entraîner des complications. L'excès de sucre dans le sang peut abîmer les vaisseaux sanguins. Ces lésions, une fois installées, sont irréversibles : c’est pourquoi il est essentiel de bien contrôler votre diabète pour les prévenir. Vous surveillerez avant tout vos pieds et l'apparition de douleurs au niveau des jambes.

Qu’est-ce que l’artérite ?

L’excès de sucre prolongé dans le sang, en cas de diabète mal contrôlé, entraîne des lésions des artères qui

« s'encrassent » et se bouchent progressivement. C’est l’athérosclérose.
L’hyperglycémie n’est pas la seule responsable. L’excès de cholestérol, le tabac et l’hypertension artérielle sont également en cause. Lorsque l’athérosclérose atteint les artères des jambes, on parle d’artérite. La particularité de l’artérite chez les diabétiques est de toucher plus souvent les petites artères des jambes et des pieds.

Quelles sont les conséquences de l’artérite ?

Elles sont liées aux problèmes de circulation sanguine provoqués par l’artérite. Mal vascularisée et mal oxygénée, la peau des jambes et les pieds devient plus fragile et présente des risques d’ulcération et d’infection. Dans les cas extrêmes, un arrêt brutal de la circulation (thrombose) peut survenir et aboutir à la gangrène de la zone concernée, qui peut conduire à l’amputation.

Est-ce que l’artérite peut toucher d’autres organes ?

Oui. Elle peut également s’étendre aux vaisseaux du cœur et du cerveau et associe donc des risques d’infarctus du myocarde et d’attaque cérébrale. L’artérite peut être à l’origine de troubles sexuels (de la dysfonction érectile à l’impuissance).

Est-ce douloureux ?

  • Oui, la douleur est un signal d’alerte. Elle se manifeste sous forme de douleur au niveau des mollets survenant pendant la marche et disparaissant en quelques minutes au repos. Aun stade plus évolué, peuvent apparaître des douleurs nocturnes.

  • Et non. Le diabète peut s’accompagner dans certains cas d’une atteinte des nerfs empêchant de ressentir toute douleur et permettant à l’artérite d’évoluer silencieusement.

En plus de la douleur, quels sont les autres signes d’alerte ?

  • L’apparition brutale d’une ulcération noirâtre d’un orteil, du bord du pied ou d’un talon.

  • Une sensation de pieds froids.

  • Des ongles épais et jaunâtres.

Peut-on dépister l’artérite ?

Au début, l’artérite est silencieuse. On ne ressent rien, d’où l'importance de l’examen physique de vos pieds et de vos jambes (palpation, auscultation), à la base de la surveillance de votre diabète. Si nécessaire, un examen Doppler des artères permet de vérifier l’état de la circulation sanguine dans vos jambes.

Comment éviter l’artérite ?

La prévention est fondamentale. Elle passe par :

  • Un bon équilibre du diabète.

  • L’arrêt du tabac, la normalisation du cholestérol et de la pression artérielle.

  • Une bonne hygiène des pieds. Portez des chaussures adaptées : souples, larges et à talon plat.

  • Une marche quotidienne qui développe les artères des jambes.

L’artérite est l’une des principales complications du diabète, et c’est la principale cause d’amputation non traumatique des pieds. Ménagez et surveillez vos pieds. En cas de lésion, consultez immédiatement votre médecin ou une unité du pied diabétique d’accès rapide dans un service de diabétologie.

Maison médicale sécialisée

80 Avenue des Longues Pièces ,
62231 Coquelles, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Centre Médical Spécialisé du Littoral

173 Route de Desvres ,
62280 Saint Martin Boulogne, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Maladies touchant le cerveau : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les différentes zones du cerveau. Votre médecin pourra le commenter avec vous. Il vous permettra de mieux comprendre les explications qui vous seront apportées quand il vous est dit : «telle zone est concernée». Vous comprendrez mieux les zones explorées par l’IRM.

    Lire la suite
  • Je souffre d'algie vasculaire de la face

    L'algie vasculaire de la face est une céphalée différente de la migraine et moins fréquente. Elle se caractérise par des crises douloureuses situées toujours d'un seul côté de la face. Elle touche plus souvent l'homme que la femme.

    Lire la suite
  • Je comprends ce qu'est l'épilepsie

    La France compte plusieurs centaines de milliers d’épileptiques de tout âge. Cette maladie génère des consultations médicales, des soins, des prescriptions… Quelques repères et notions sont utiles pour comprendre de quoi il s’agit.

    Lire la suite
  • Si je fais une crise d'épilepsie, mes proches savent agir

    Devant une personne faisant une crise d’épilepsie, sachez la reconnaître et faire les bons gestes. Les crises ne s’accompagnent pas toujours de mouvements et de symptômes spectaculaires, comme des mouvements saccadés ou des convulsions. Si vous êtes épileptique, cette fiche informera votre entourage et vos proches.

    Lire la suite
  • Concerné par l’hémochromatose, que dois-je savoir ?

    L’hémochromatose est liée à une surcharge en fer. Souvent génétique, son traitement repose sur des saignées régulières pour abaisser la quantité de fer. Elle peut être liée à des transfusions répétées de globules rouges et à certaines maladies du foie.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale