hypnosemedicale-aix en provence

LES INDICATIONS DE L’HYPNOSE

Les indications de l’hypnose sont nombreuses, car quelle que soit la nature de votre problème ou de ce qui nuit à votre bien-être ou à vos performances, la composante émotionnelle est toujours importante voire majeure.

 

Les situations pouvant tirer bénéfice de l’hypnose sont donc très fréquentes, que l’hypnose soit employée seule ou associée à un autre type de thérapie.

 

 

Les demandes les plus courantes sont aujourd’hui de cesser de fumer et de mincir par l’hypnose. Viennent ensuite les demandes de traitement des autres addictions et troubles du comportement alimentaire, des phobies, des dépressions, des troubles de la sexualité, des douleurs chroniques.

 

 

Dans un autre registre, la demande d’optimisation des performances devient de plus en plus fréquente.

Présentation du groupe

Votre texte ici

la place de l’hypnose dans le domaine médical

Ce site a pour but de préciser la place de l’hypnose dans le domaine médical .

Il est le complément de mon site ( http://www.docvadis.fr/drmarchandaix/ ) et est consacré uniquement à l’hypnose médicale.

Vous trouverez dans l’article suivant «Si vous cherchez un thérapeute... Voici des critères importants pour vous guider dans votre choix. »

.

Mais passé ces premières embuches ,pour vous aider dans un problème médical pourquoi faut-il plutôt s’adresser à un médecin ayant acquis une compétence en hypnose ?

 

L’hypnose est comme toutes les autres techniques ou modalités médicale : son efficacité n’est pas la même pour tous les problèmes et tous les patients.

Il est donc d’une importance capitale de ne pas être traité par un « hypnotiseur » mais par un médecin qui utilise l’hypnose comme l’une de ses modalités d’intervention , comme un de ses outils de travail parmi d’autres outils cliniques .

 

En outre l’éthique nous impose de n’utiliser l’hypnose que pour traiter les problèmes pour lequel nous sommes qualifiés à traiter avec des techniques non hypnotiques. Le fait que je prépare des patients à une opération chirurgicale ne fait pas de moi ni un chirurgien ni un anesthésiste et soulager un enfant du « pipi au lit » ne fait pas de moi un pédiatre .La seule formation en hypnose ne nous rend pas apte à travailler dans des domaines spécialisés qui sont en dehors de nos compétences.

Si vous cherchez un thérapeute... Voici des critères importants pour vous guider dans votre choix.

Si vous cherchez un thérapeute... Voici des critères importants pour vous guider dans votre choix.

 

1/ Le thérapeute doit d’abord être qualifié

 

Pour faire de la thérapie, il faut de nombreuses années d’étude et d’expérience.

 

Votre thérapeute doit être, au moins, médecin ou psychologue. Ces deux titres sont réglementés par l’Etat et vous assurent une sécurité minimale.

 

Il existe de nombreux « psychothérapeutes » qui ne sont ni psychologues ni médecins. L’Etat cherche, à juste titre, à réglementer leur exercice. Vérifiez qu’ils travaillent régulièrement avec des médecins ou des psychologues. Si ce n’est pas le cas, allez ailleurs. C’est votre santé qui est en jeu. Méfiez-vous de ces pseudopsy, marchands d’illusions dans lesquelles, bien souvent, ils se sont pris eux-mêmes et ils se sont ensuite autoproclamés « thérapeutes ». Ils feront leur santé sur votre dos, narcissiquement.

 

2/ Votre thérapeute doit avoir des compétences spécifiques en psychothérapie,

en plus des titres reconnus par l’Etat

 

Demandez-lui auprès de quel organisme de formation en psychothérapie il s’est formé.

Une formation spécifique en psychothérapie demande au moins deux ans d’études.

 

3/ Les ingrédients du succès d’une thérapie sont :

 

   la motivation du patient,

   la capacité d’empathie et certaines qualités personnelles du thérapeute

   la qualité du contact entre patient et thérapeute.

 

Donc, si le « courant » ne passe pas entre lui et vous dans le ou les tout premiers entretiens, n’hésitez pas à changer de thérapeute. Il s’agit de votre santé.

Si vous c herchez un thérapeute... Voici des critères importants pour vous guider dans votre choix.

 

1/ Le thérapeute doit d’abord être qualifié

 

Pour faire de la thérapie, il faut de nombreuses années d’étude et d’expérience.

 

Votre thérapeute doit être, au moins, médecin ou psychologue. Ces deux titres sont réglementés par l’Etat et vous assurent une sécurité minimale.

 

Il existe de nombreux « psychothérapeutes » qui ne sont ni psychologues ni médecins. L’Etat cherche, à juste titre, à réglementer leur exercice. Vérifiez qu’ils travaillent régulièrement avec des médecins ou des psychologues. Si ce n’est pas le cas, allez ailleurs. C’est votre santé qui est en jeu. Méfiez-vous de ces pseudopsy, marchands d’illusions dans lesquelles, bien souvent, ils se sont pris eux-mêmes et ils se sont ensuite autoproclamés « thérapeutes ». Ils feront leur santé sur votre dos, narcissiquement.

 

2/ Votre thérapeute doit avoir des compétences spécifiques en psychothérapie,

en plus des titres reconnus par l’Etat

 

Demandez-lui auprès de quel organisme de formation en psychothérapie il s’est formé.

Une formation spécifique en psychothérapie demande au moins deux ans d’études.

 

3/ Les ingrédients du succès d’une thérapie sont :

 

   la motivation du patient,

   la capacité d’empathie et certaines qualités personnelles du thérapeute

   la qualité du contact entre patient et thérapeute.

 

Donc, si le « courant » ne passe pas entre lui et vous dans le ou les tout premiers entretiens, n’hésitez pas à changer de thérapeute. Il s’agit de votre santé.

Arrêt du tabac par hypnose témoignage

Ce qu’il y a de remarquable c’est que contrairement aux autres techniques l’arrêt du tabac par hypnose ne s’accompagne pas de manque de souffrance de frustrations ; non la personne s’arrête parce qu’elle est simplement en accord avec elle-même

 

« A deux reprises déjà par le passé je m’étais arrêté de fumer, tout seul, sans rien, et à chaque fois 8 ans.

Cette fois ci, je n’y arrivais pas. Moins de volonté ? Une vie plus stressante ? Je ne sais pas. Seule chose dont je sois sûr, ce serait bien mieux si je ne fumais pas.

Alors j’ai décidé de me faire aider. Mais quoi ? Des patchs ? De l’acupuncture ? Une « e-cigarette » ? L’hypnose ? … J’ai choisi l’hypnose, pour voir, sans plus de « croyance » qu’en toute autre technique.

Et j’en suis très heureux !

Comment expliquer, raconter cette expérience ?

Sachez tout d’abord que l’on est conscient tout au long de la séance et qu’il me semble (je n’ai pas essayé) que l’on reste totalement maître de la situation, y compris de tout stopper si on le souhaite.

Je conseille toutefois de se laisser totalement aller à l’expérience qui, de plus, est très agréable ; un état de relaxation totale.

Et depuis ? Je ne dirais pas ne plus jamais avoir envie de fumer, non, mais d’une façon difficilement descriptible ces envies ne sont pas « réelles » et il n’est pas difficile d’y résister. Le plus étonnant est qu’il n’y plus de besoin. Depuis ma séance (une seule) je n’ai pas retouché une cigarette bien qu’ayant travaillé avec mes collègues fumeurs et ayant fait une ou deux soirées festives avec des amis fumeurs que j’ai accompagnés fumer dehors sans pour autant avoir envie d’en prendre.

La sensation est très étrange mais force est de constater que sur moi ça semble fonctionner (je ne crie pas encore victoire, la séance ne remonte qu’à 4 semaines).

J’ai écrit plus haut « une seule séance » car dès la première ce que je décris ici s’est avéré. Le Dr Marchand m’avais donné RV 2-3 semaines après cette séance pour faire un point et c’est moi qui lui ai demandé une 2ème séance, simplement parce que ça m’avait beaucoup plu et que je me disais qu’être deux fois aidé n’était pas forcément une mauvaise chose ; mais très honnêtement, je l’ai par confort, non par nécessité. »

L'hypnose Ericksonienne ? Qu'est-ce que c'est ?

L'hypnose est définie par le philosophe François Roustang comme un état de conscience particulière du cerveau qu'il appelle "Veille Paradoxale" en référence au "Sommeil Paradoxal" .En effet, dans les deux cas la personne présente toutes les apparences d'un sommeil profond alors que leur activité cérébrale est en intense activité .

 

Tout l'intérêt de l'hypnose consiste a trouver les ressources que tout un chacun possède pour faire face à ses difficultés ,la séance consiste à déconnecter le patient de son cerveau gauche (le cerveau synthétique conscient) pour laisser son cerveau droit (cerveau inconscient ,analogique) chercher ses propres solutions.Les champs d'applications sont très variés allant du traitement de la douleur à l'arrêt du tabac,l'anxiété ,les phobies, les traumatismes psychiques ...En opposition à 'l'hypnose foraine" que l'on voit régulièrement dans les cabarets ,l'hypnose Ericksonienne est une hypnose totalement permissive pendant laquelle non seulement le patient garde parfaitement le contrôle de la situation ,mais à le plaisir de découvrir des ressources insoupçonnées enfouies dans sa mémoire

Équipe

À la une

cabinet médical

18 Rue Manuel,
13100 Aix-en-Provence, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Urgences et premiers soins

Découvrez tous nos conseils

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale