Docteur EL DIRANI, Ophtalmologiste à Goussainville

Ophtalmologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je suis hypermétrope - Docteur EL DIRANI, Ophtalmologiste à Goussainville - Docvadis

Je suis hypermétrope

L’hypermétropie est un trouble de la vision lié le plus souvent à un œil trop court.

Qu’est-ce que l’hypermétropie ?

L’hypermétropie se traduit par des difficultés à voir de près. A l’inverse, votre vue de loin est généralement assez bonne.

Hypermétrope : vous voyez bien de loin mais difficilement de près

Ce trouble est dû au fait que votre œil est « trop court » par rapport à la norme. Ce phénomène est exactement l’inverse de la myopie, où l’œil est trop allongé.
Ce défaut fait que l’image d’un objet éloigné est projetée en arrière de la rétine. L’image est floue au niveau de la rétine, etc’est donc une image floue qui est envoyée au cerveau.

Votre oeil est trop court. L'image du stylo est projetée en arrière de la rétine. le stylo est flou

L’hypermétropie est-elle héréditaire ?

Comme la myopie, l’hypermétropie est liée à l’hérédité. Mais elle peut aussi être liée à la présence d’autres maladies qu’il faudra éventuellement rechercher.

 

Comment va évoluer mon hypermétropie ?

Votre hypermétropie existe depuis votre enfance. A mesure que vos yeux se sont agrandis, qu’ils se sont allongés, votre défaut s’est légèrement corrigé. Chez certaines personnes, ce défaut, lorsqu’il est léger au départ, peut même disparaître totalement vers 10 ans. Néanmoins, chez l’enfant, elle peut provoquer un strabisme, que l’on corrige par le port de lunettes.

Le port régulier des lunettes ne fera pas disparaître l’hypermétropie, mais il permettra d’avoir une bonne vision avec la correction.

Lorsque l’hypermétropie est plus forte, elle ne disparaît pas à l’adolescence, mais se stabilise dans le temps.

En général, c’est vers 35-40 ans que l’on s’en aperçoit. L’œil perd sa capacité à accommoder, ce qui provoque un phénomène de presbytie plus précoce (baisse naturelle, liée à l’âge, de la capacité du cristallin à s’accommoder).

Une forte hypermétropie peut exposer au risque de développer un type particulier de glaucome.
C’est pourquoi il est important de surveiller la pression à l’intérieur de votre œil.

Comment évaluer mon hypermétropie ?

Il est possible d’évaluer l’importance de votre trouble de la vision à la fois en évaluant votre acuité visuelle et en déterminant la correction nécessaire pour revenir à une vision normale.

 

La correction de l'hypermétropie est établie avec des lunettes d'essai

La valeur de la correction nécessaire se compte en dioptries. Pour chiffrer l’acuité visuelle, on utilise les dixièmes. Contrairement à la myopie, qui est mesurée en dioptries négatives, l’hypermétropie s’exprime en dioptries positives.

On estime qu’une hypermétropie est faible entre + 1 et + 2 dioptries, moyenne entre + 2 et + 4 dioptries et forte au-delà de + 4 dioptries.

Comment peut-on corriger mon hypermétropie ?

Chez une personne jeune, une faible hypermétropie ne se corrige pas. On attendra éventuellement qu’apparaisse la presbytie pour proposer une correction.

En revanche, si elle est forte, elle peut être corrigée par le port de lunettes, de lentilles de correction, voire, pour les cas les plus sévères, par la chirurgie au laser.

Nous naissons tous hypermétropes dans la mesure où, à la naissance, nos yeux n’ont pas atteint leur taille définitive. Normalement, l’hypermétropie régresse spontanément, mais elle peut persister et être révélée par un strabisme. Dès la naissance, le contrôle régulier de la vue est donc essentiel.

Cabinet d'ophtalmologie de Goussainville

4 Avenue du 6 juin 1944 ,
95190 Goussainville, France

Contacts

  • Fixe : 0139868002
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Clinique Conti

chemin des 3 sources ,
95290 L'Isle Adam, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Cabinet d'ophtalmologie de Chaumontel

lieudit la croix alouette ,
route départementale 316,
95270 Chaumontel, France

Contacts

  • Fixe : 0130354520
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Mon enfant souffre de strabisme : que faire ?

    Le strabisme touche 5 % des enfants. Il est important de le traiter le plus tôt possible pour éviter la mauvaise vision d’un œil (amblyopie unilatérale).

    Lire la suite
  • J'ai une cataracte

    La cataracte est une maladie qui affecte l’œil et provoque une baisse progressive de la vision pouvant aller jusqu’à la cécité. La cataracte est un phénomène normal après 55 ans.

    Lire la suite
  • J'ai une paralysie faciale

    Vous vous réveillez avec une paralysie du visage, Vous ne pouvez plus fermer un œil. C’est probablement une paralysie a frigore. Quelques notions vous permettent de comprendre son origine vraisemblable, sa prise en charge et la démarche à avoir si vous présentez une telle paralysie.

    Lire la suite
  • Sensation d'oeil sec : ce que je dois savoir

    La sensation d’œil sec est très fréquente, le plus souvent passagère et parfois subjective. Rarement grave, cette gêne doit toutefois être signalée.

    Lire la suite
  • Mon enfant souffre d'amblyopie

    Environ 10 % des enfants de moins de 5 ans souffrent de problèmes de vue. L’amblyopie est l’un d’entre eux. Non traitée, elle peut avoir de graves conséquences sur la vue mais, prise en charge avant l’âge de 6 ans, l’enfant peut récupérer jusqu’à 100 % de sa vision.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale