Le site du Docteur Hubert CONRAD

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
J'apprends à bien contrôler mon asthme - Le site du Docteur Hubert CONRAD - Docvadis

J'apprends à bien contrôler mon asthme

Un asthme mal équilibré nuit à la qualité de la vie au quotidien. En suivant des mesures simples et les conseils de son médecin, on peut contrôler et équilibrer sa maladie.

Comment savoir si mon asthme est bien contrôlé ?

Votre asthme est bien contrôlé s’il vous permet de mener une vie normale, sans que les symptômes ne vous gênent.

  • Vous ne ressentez pas ou peu de symptômes respiratoires, et notamment pas de réveils la nuit dus à l’asthme.

  • Vous n’avez pas de crise d’asthme.

  • Votre état n’impose pas d’hospitalisation en service d’urgence ni de consultation imprévue.

  • Vos besoins de traitement de secours, bronchodilatateur d’action rapide et de courte durée, sont réduits.

  • Vous n’êtes pas gêné dans vos activités physiques, même lors d’un effort.

  • Votre fonction respiratoire reste normale ou quasi normale (débit de pointe).

  • Vos médicaments sont bien tolérés.

Comment maintenir ce contrôle ?

Pour maintenir le contrôle, vous devez respecter certaines mesures simples :

  • Prenez régulièrement votre traitement de fond.

  • Echauffez-vous avant de faire du sport et évitez de pratiquer à l’extérieur en cas de température très basse ou de pic de pollution.

  • Sachez repérer les signes qui annoncent une crise.

  • Evitez les allergènes auxquels vous pourriez être sensible. De façon générale, pensez à toujours bien aérer votre logement, à passer quotidiennement l’aspirateur dans votre chambre, à laver régulièrement les voilages, rideaux, tapis, à nettoyer vos revêtements muraux, à éviter la compagnie des animaux domestiques.

  • Réduisez vos sorties inutiles en période de pollinisation.

  • Evitez le tabac et les atmosphères enfumées.

  • Lors du coucher, gardez à portée de main votre traitement.

Comment améliorer le contrôle ?

Il faut bien connaître les raisons qui peuvent déclencher vos crises. Souvenez-vous et notez ce que vous avez faitle jour d’une crise pour avoir des repères et prévenir une autre crise.
Des tests allergologiques peuvent vous être proposés pour déterminer les éventuels allergènes en cause et prévenir d’autres crises.
Sachez que certains facteurs peuvent déséquilibrer votre asthme, comme certains exercices, une infection virale, le climat, un stress… Vous devez apprendre à les reconnaître pour prévenir l’apparition de crises.
Pensez à toujours conserver sur vous votre traitement de secours (bronchodilatateur d’action rapide).

Prenez chaque jour votre traitement de fond, même si vous vous sentez bien.

Ayez toujours avec vous votre traitement de secours.

Documents similaires

  • Je m'implique pour guérir ma capsulite

    Cette vidéo vous montre des exercices simples à faire à la maison, en complément de vos séances de rééducation avec votre kinésithérapeute, pour une meilleure prise en charge de votre capsulite de l’épaule. Le Dr Durlent vous explique ce qu’est une capsulite et comment la rééducation au quotidien peut permettre sa guérison.

    Lire la suite
  • Proprioception : exercices pour rééduquer mes ligaments

    Cette vidéo présente des exercices de rééducation pour corriger des troubles de l’équilibre liés à des accidents ligamentaires comme des entorses répétées au niveau d’un membre inférieur. Le Docteur Tiffreau explique à vos patients en quoi consistent ces exercices de proprioception, à pratiquer chez un kinésithérapeute mais aussi à la maison.

    Lire la suite
  • Diabétique, je m'informe sur les signes et les conséquences d'une hypoglycémie

    L’hypoglycémie n’est pas une maladie, mais un manque de sucre dans le sang. Elle est fréquente chez les diabétiques traités par insuline ou par certains médicaments. Il ne faut ni la dramatiser ni la négliger.

    Lire la suite
  • Je comprends mon taux d'HbA1c

    Le taux d’HbA1c, c’est le témoin de l’équilibre du diabète. Ce dosage sanguin fondamental, réalisé avec une simple prise de sang (non à jeun), reflète l’équilibre global de votre diabète au cours des 2 ou 3 derniers mois. Il permet d’ajuster votre traitement si besoin.

    Lire la suite
  • Je pratique l'auto-surveillance glycémique

    L’auto-surveillance consiste à mesurer soi-même son taux de sucre dans le sang (ou glycémie) au bout du doigt. Elle est conseillée dans certaines situations pour améliorer le contrôle du diabète et assurer votre sécurité.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale