Docteur Guylaine BIMOND-ARNAUD

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Je serai absent du 28/10/2019 au 01/11/2019
En mon absence, vous pouvez joindre SOS Médecins au 05 61 33 00 00 ou une maison de santé. En cas d'urgence, contactez le 15

Je vais être opéré(e) de ma cataracte : ce que je dois savoir - Docteur Guylaine BIMOND-ARNAUD - Docvadis

Je vais être opéré(e) de ma cataracte : ce que je dois savoir

La cataracte est liée à une opacification du cristallin qui conduit à une perte progressive de la vision. Une intervention chirurgicale permet d’améliorer la vue.

Vais-je obligatoirement être opéré(e) de la cataracte ?

En dehors de la chirurgie, aucun traitement ne permet de rétablir véritablement la vision altérée par une cataracte. Le changement de lunettes peut, tout au plus, donner le sentiment d’une amélioration de la vision.Lachirurgie est la seule solution envisageable pour obtenir un résultat durable.

A quel moment doit-on décider de l’opération ?

L’opération peut être décidée par le chirurgien lorsque la gêne visuelle (baisse de la vision de près ou de loin, sensation de brouillard, vision trouble, éblouissements…) limite véritablement la vie quotidienne, les activités professionnelles, la conduite automobile...

Que dois-je faire avant l’opération ?

Quelques jours avant l’opération, vous devez rencontrer l’anesthésiste pour décider avec lui du type d’anesthésie le plus adapté à votre situation.Un examen cardiovasculaire est également obligatoire.La veille de l’intervention, il vous sera demandé de prendre une douche et de faire un shampooing antiseptique.Différentes mesures de votre œil sont prises, afin de choisir le type et la puissance du cristallin artificiel (encore appelé lentille ou implant) spécifiquement adapté à votre œil. Une échographie de votre œil est, en général, nécessaire pour cela.

Comment va se dérouler l’opération ?

L’opération nécessite une anesthésie le plus souvent locale, soit par infiltration, soit « topique » (c’est-à-dire une anesthésie locale par administration d’un collyre anesthésiant).L’opération par elle-même est pratiquée sous microscope en milieu chirurgical stérile (hôpital, clinique, centre d’ophtalmologie).Elle consiste à retirer le cristallin opacifié à travers une toute petite incision et à le remplacer par le cristallin artificiel.

Que dois-je faire après l’opération ?

Si votre état général est bon et si l’anesthésie est légère, il est possible de quitter le centre de soins dans les heures qui suivent l’intervention.En cas d’anesthésie générale ou si vous vivez seul(e) et ne pouvez pas assurer les tâches quotidiennes, une hospitalisation de quelques nuits peut être nécessaire.

L’opération est-elle douloureuse ?

Non. L’opération est, en général, indolore.

Quels seront les résultats pour ma vue ?

Le remplacement du cristallin opacifié par un cristallin artificiel spécifiquement adapté à votre œil doit permettre de rétablir très rapidement une vision tout à fait correcte. Une gêne peut toutefois être ressentie pendant les premières semaines qui suivent l’intervention.Le cristallin artificiel peut, souvent, vous permettre de vous passer de lunettes correctrices en vision de loin ou en vision de près.

Y a-t-il des risques postopératoires ?

Aucune intervention n’est sans risque ! Cependant, la chirurgie de la cataracte est une opération de routine, parfaitement standardisée et suivie de très bons résultats. Les complications sont très rares.

Vais-je devoir suivre un traitement ?

Lors de votre sortie, une ordonnance vous sera remise. Elle comprendra probablement :

  • Des gouttes à instiller dans votre œil opéré pendant quelques semaines après l’opération.

  • Une protection oculaire (coque de protection) à mettre la nuit.

La cataracte peut-elle récidiver ?

Non. Mais il est parfois possible que la capsule s’opacifie au cours des mois ou des années qui suivent l’intervention, entraînant à nouveau une baisse de la vision. On parle improprement de cataracte secondaire. Ce problème peut être résolu définitivement, s’il survient, en ouvrant la capsule au laser. Il s’agit d’une petite opération indolore et très rapide, ne nécessitant aucune hospitalisation.

L’opération de la cataracte est une opération fréquente : plus de 300000 personnes en bénéficient tous les ans en France. Par la suite, un contrôle annuel par un ophtalmologiste sera nécessaire.

CABINET MEDICAL

19 Place Dupuy,
31000 Toulouse, France

Contacts

  • Fixe : 05.61.06.68.27
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je m’informe sur les médicaments génériques

    De plus en plus de médicaments génériques sont disponibles dans les pharmacies, à des prix généralement inférieurs aux médicaments originaux. Quelle est la qualité, la tolérance et l’efficacité, de ces génériques ?

    Lire la suite
  • Mon traitement peut être dangereux pour la conduite automobile

    Différents médicaments peuvent perturber votre aptitude à conduire. Afin que vous soyez immédiatement prévenu de ces risques, une alerte visuelle, ou pictogramme informatif, est apposée sur le conditionnement extérieur de ces traitements. Il existe trois pictogrammes de couleur en fonction du niveau de risque du médicament sur la conduite automobile.

    Lire la suite
  • On va me poser un stent

    Le stent est un petit dispositif introduit dans une artère lorsqu’elle est bouchée, afin de la maintenir ouverte et parfaitement irriguée par le sang. Il est mis en place lors d’une intervention appelée « angioplastie ».

    Lire la suite
  • J’apprends à utiliser mon inhalateur de poudre sèche: les bons conseils

    La plupart des médicaments qui soulagent l’asthme sont très efficaces lorsqu’ils sont inhalés, car le produit atteint directement les bronches. Plusieurs types d’inhalation existent. Parmi eux, l’inhalateur de poudre sèche est un système composé d’une cartouche renfermant un médicament (sous forme de poudre), d’une coque en plastique munie d’un embout buccal et d’un capuchon. Pour bien l’utiliser, voici quelques conseils simples à respecter.

    Lire la suite
  • Je prends des psychotropes sans suivi médical : que devrais-je savoir ?

    Les médicaments dits psychotropes ou psychoactifs, somnifères, anxiolytiques ou encore antidépresseurs, permettent de traiter un grand nombre de troubles psychologiques. Utilisés avec excès en dehors de tout contrôle médical, ils entraînent de nombreux risques pour la santé, et en particulier une forte dépendance pour certains.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale