Docteur Guillaume BIZJAK

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je veille à la qualité de mon sommeil : les bons conseils. - Docteur Guillaume BIZJAK - Docvadis

Je veille à la qualité de mon sommeil : les bons conseils.

10 bons conseils simples à mettre en place pour mieux dormir.

Soignez votre lit•    Votre sommier et votre matelas doivent être changés au minimum tous les 10 ans.•    Retournez votre matelas tous les trimestres pour éviter qu’il se creuse.•    Changez vos draps régulièrement, aérez-les tous les matins.
 Changez d’air•    Aérez votre chambre.•    Evitez de dépasser les 18°C dans la pièce.•    Humidifiez l'air au moyen d’une soucoupe remplie d’eau posée sur le radiateur.
Faites le silence•    Evitez de vous endormir avec la télévision.•    Si vous vivez dans un environnement bruyant, ayez recours aux bouchons d'oreilles.
Mangez léger•    Préparez un dîner léger le soir afin de ne pas troubler votre sommeil par une digestion difficile.•    Ne buvez pas trop d'eau ou de tisane pour éviter les réveils intempestifs.
Évitez les excitants•    L’alcool, le tabac, le thé, le café sont les ennemis d’un sommeil réparateur.

 

 

Soyez réguliers•    Couchez-vous à des horaires réguliers. •    Instaurez des rites de sommeil (tisane, lecture…). •    Eteignez la lumière dès les premiers signes d’endormissement (bâillements, paupières tombantes…).
Ne vous forcez pas•    Ne restez pas au lit à tourner si vous ne trouvez pas le sommeil : lisez ou levez-vous et attendez le prochain cycle.•    Si vous vous réveillez tôt le matin, levez-vous et commencez votre journée.
Faites du sport•    Une activité sportive régulière favorise l’endormissement.•    Essayez dans la mesure du possible de faire du sport avant 19 heures.
N’abusez pas de la sieste•    Ces petites pauses sont les bienvenues, mais pas au-delà d’une demi-heure, sous peine de décaler l’heure de votre coucher
En cas d’horaires décalés•    Essayez autant que possible de reconstituer une ambiance nocturne en occultant les lumières, afin d’obtenir un sommeil réparateur.•    Lors de vos jours de repos, ne luttez pas pour retrouver un rythme « ordinaire ».

Notez les améliorations mais également vos difficultés d’endormissement, vos réveils nocturnes ou les insomnies du petit matin, afin d’en parler à la prochaine consultation.

SFGM-TC
SFGM-TC
SFGM-TC
SFGM-TC
SFGM-TC
SFGM-TC
SFGM-TC
SFGM-TC
SFGM-TC
SFGM-TC

Cabinet médical

1 rue des Carriers ,
57800 COCHEREN, France

Contacts

  • Fixe : 03 87 81 56 30
  • Fax : 03 87 81 03 06

Documents similaires

  • Me faire tatouer, oui...en limitant les risques

    Cette vidéo vous explique que le tatouage n'est pas un geste anodin s'il n'est pas fait dans des conditions strictes d'hygiène. Le Dr Denis Ouzan décrit les risques infectieux encourus et un tatoueur montre ce qu'il faut faire et ne pas faire. Si vous avez fait un tatouage dans des conditions limites, pensez à vous faire dépister : parlez en avec votre médecin ou rendez vous dans un centre de dépistage, un Cegidd.

    Lire la suite
  • J’équilibre mon diabète au quotidien : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les bonnes pratiques à mettre en place dans votre vie pour contrôler votre diabète. Pour cela il faut pratiquer une activité physique, avoir un suivi diététique, surveiller votre poids et vous faire aider pour arrêter de fumer si nécessaire. Puis, selon les cas, la prise quotidienne de médicaments, l'auto surveillance glycémique et la surveillance de vos pieds seront nécessaires. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Diabète et pieds

    Les pieds des diabétiques sont plus fragiles que ceux de personnes non diabétiques dans certaines circonstances. C'est pourquoi ils doivent faire l’objet d’une attention soutenue.

    Lire la suite
  • Découvrir l'application « Risque sida »

    L'application « Risque sida » indique la marche à suivre après un rapport sexuel à risque.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale