Groupe pour la Prévention des Infections en Cancérologie

Protocole GPIC : verrous antibiotiques - 2012

Cette procédure vise à définir les situations d’exception dans lesquelles un verrou antibiotique peut être proposé dans certaines infections sur cathéter, et d’en préciser les modalités. L’utilisation de cette technique conservatrice doit toujours se faire avec prudence et dans un esprit de compromis, le retrait de tout matériel présumé infecté étant la règle. La mise en place d’un verrou antibiotique doit se faire en concertation avec l’infectiologue ou le microbiologiste, en tenant compte des situations pouvant justifier le maintien et après évaluation du risque d’échec ou de complications. Le risque d’échec est en effet non négligeable. Le plus souvent, le verrou se fera en association à une antibiothérapie systémique. Cette dernière est indispensable quand les hémocultures périphériques sont positives (bactériémie vraie : durée d’antibiothérapie systémique 10 à 14 jours).

La Fédération Unicancer

101 Rue de TOLBIAC ,
75654 PARIS Cedex 13, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale