Le site du Docteur Gerard BOUTILLON

Autre
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
BPCO : je préviens les exacerbations - Le site du Docteur Gerard BOUTILLON - Docvadis

BPCO : je préviens les exacerbations

Si vous souffrez de BPCO et que votre toux s’aggrave subitement, que vos difficultés respiratoires s’intensifient ou que vos crachats deviennent plus abondants, consultez immédiatement votre médecin. Il pourrait s’agir d’une exacerbation.

Qu’est-ce qu’une exacerbation de BPCO ?

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie pulmonaire évolutive. Les symptômes clés sont : l’essoufflement, la production excessive de mucus (encombrement bronchique) et la toux chronique.
Lorsque ces symptômes s’aggravent subitement, on parle d’exacerbation. Souvent, les exacerbations sont provoquées par une infection pulmonaire bactérienne ou virale. Plus rarement, elles sont dues à la pollution ou à des irritants inhalés sur le lieu de travail.

Je n'arrive pas à arrêter de fumer : quels sont les risques ?

Si vous n’avez pas encore arrêté de fumer, il faut le faire. Le tabac est très irritant pour les poumons. Plus vous fumez, plus votre maladie s’aggrave, plus le risque de surinfection est élevé.
Si vous ne parvenez pas à arrêter de fumer, consultez votre médecin. Il peut vous accompagner pour y parvenir.

Comment puis-je prévenir ces exacerbations ?

Vous devez suivre le traitement que votre médecin vous a prescrit. En plus du traitement médicamenteux, des séances de kinésithérapie respiratoire peuvent vous aider à évacuer le mucus qui encombre vos bronches.
Un vaccin contre la grippe est conseillé à tous les patients atteints de BPCO. Le virus de la grippe peut, en effet, avoir des répercussions négatives sur vos poumons.
Un vaccin contre le pneumocoque peut également être indiqué.
Une bonne hygiène dentaire est importante : brossez-vous régulièrement les dents et consultez votre dentiste au minimum tous les 6 mois pour un détartrage et un traitement des caries.
Si des personnes de votre entourage sont malades, évitez de vous en approcher de trop près.

Un traitement adapté et précoce des exacerbations de BPCO est impératif, afin d’éviter toute complication de la maladie.

Cabinet médical du Docteur BOUTILLON

10 bis Rue du Poncelet ,
02800 VENDEUIL, France

Contacts

  • Fixe : 03 23 07 85 33
  • Fax : 03 23 07 85 33
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je prends conscience du réel danger d’un bronzage en cabine

    Les cabines de bronzage attirent chaque année de nombreux clients, souvent inconscients du risque qu’ils encourent. Car, bien loin des supposés bénéfices qu’apporteraient les rayons UV pour préparer la peau au soleil, les cabines de bronzage sont impliquées dans l’augmentation du nombre de mélanomes, les plus graves cancers de la peau.

    Lire la suite
  • Je prends un AVK, antivitamines K : pourquoi surveiller l'INR?

    Un traitement par AVK vous expose à deux types de risque : hémorragie ou thrombose. Il est indispensable d’observer la prescription de votre médecin et de contrôler régulièrement votre INR. L'INR mesure la fluidité de votre sang. Vous devez par ailleurs connaître les signes évoquant une possible hémorragie.

    Lire la suite
  • J’ai une BPCO et je vais avoir une anesthésie

    Avant toute intervention chirurgicale chez une personne souffrant de BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive), l’anesthésiste doit évaluer la sévérité des troubles respiratoires afin de prendre les précautions nécessaires pour réaliser l’anesthésie en toute sécurité et faciliter les suites post-opératoires.

    Lire la suite
  • Quiz : connaissez-vous les effets du soleil sur votre organisme ?

    Aujourd’hui, tout le monde a entendu parler des risques dus à une exposition prolongée, sans protection, au soleil. Mais mesurez-vous vraiment les risques ? Evaluez vos connaissances en répondant à ce quiz !

    Lire la suite
  • Diabète et pieds

    Les pieds des diabétiques sont plus fragiles que ceux de personnes non diabétiques dans certaines circonstances. C'est pourquoi ils doivent faire l’objet d’une attention soutenue.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale