Le site des Docteurs GAMBADE et MROZEK

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je mesure ma pression artérielle à la maison avec un autotensiomètre - Le site des Docteurs GAMBADE et MROZEK - Docvadis

Je mesure ma pression artérielle à la maison avec un autotensiomètre

L’automesure est un moyen validé pour suivre sa pression artérielle à condition de respecter certaines règles qui conditionnent la fiabilité des mesures.

Je dois prendre ma pression artérielle au calme, au repos et en position assise

Le but de l’automesure est de vérifier votre niveau de pression artérielle. 

Vous devez effectuer les mesures en position assise, dans un environnement calme et après quelques minutes de repos. Ne pas prendre votre pression artérielle dans un environnement bruyant, après un exercice physique intense, en fumant, dans un moment de stress ou de contrariété, en parlant ou en marchant.

Il est inutile de mesurer votre pression artérielle tous les jours. Il est suffisant d’effectuer un relevé 3 jours avant la prochaine consultation médicale.

Je dois me souvenir d’une règle simple : la règle de 3

Votre pression artérielle peut varier d’un jour à l’autre et plusieurs fois dans la journée. Il est nécessaire de multiplier les mesures pour mieux évaluer le niveau de pression au repos.

3 mesures consécutives le matin avant le petit déjeuner, à quelques minutes d’intervalle.

3 mesures consécutives le soir entre le dîner et le coucher, à quelques minutes d’intervalle.

3 jours de suite. 

Trois jours avant la consultation, il peut vous être demandé de faire un dernier contrôle.

Je dois préparer ma prochaine consultation

Vous devez noter tous les chiffres sur un carnet de suivi et les apporter à la prochaine consultation, même les chiffres qui peuvent paraître trop élevés ou pas assez élevés. Apportez également l’appareil d’automesure lors de la consultation. Cela permettra de vérifier son bon fonctionnement en cas de doute et également de vérifier certains chiffres (si l’appareil garde les relevés en mémoire).

Je dois choisir mon appareil

Tous les appareils ne sont pas fiables.

Un autotensiomètre homologué doit porter la norme CE et être validé par l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament). La liste des appareils homologués par l’ANSM est régulièrement mise à jour sur le site : http://ansm.sante.fr/Dossiers-thematiques/Appareils-d-automesure-tensionnelle

Il est habituellement recommandé d’utiliser un appareil avec brassard, plus fiable que celui adapté au poignet dont les résultats dépendent de la position du poignet. Les autotensiomètres au doigt sont à éviter.

L’utilisation d’un tel appareil doit se faire en collaboration avec votre médecin qui vérifiera que les instructions sont bien comprises et que l’utilisation du tensiomètre est correcte. Il vous indiquera comment placer correctement votre brassard et utiliser l'appareil.

 Une utilisation « sauvage », c'est-à-dire différente de celle exposée ci-dessus, est sans valeur et souvent source d’inquiétude devant des chiffres fantaisistes et très variables.

  

La pression artérielle mesurée chez vous avec un appareil est souvent plus basse que celle prise pendant une consultation. Ainsi si l'objectif est d'obtenir une pression artérielle<140/90 mmHg au cabinet, l'objectif en automesure sera<135/85 mmHg.

Effectuez les mesures en position assise, avec la main à la hauteur du cœur.

Cabinet Médical des Drs GAMBADE et MROZEK

38 Bis Rue du Petit Vougan ,
18200 ST AMAND MONTROND, France

Contacts

  • Fixe : 02 48 96 80 01
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Mon enfant consomme de l'alcool : comment puis-je l'aider ?

    La consommation d’alcool des adolescents se déroule généralement dans un cadre festif et de manière ponctuelle, et est associée à un phénomène de groupe et un effet d’entraînement. Les conséquences de cette alcoolisation peuvent être dramatiques.

    Lire la suite
  • Hépatite C et grossesse : que devons-nous savoir ?

    Dans un couple, lorsque l’un des deux partenaires est suivi pour une hépatite C, le projet parental doit être programmé et discuté avec le personnel médical pour éviter tout risque de complication. Le dépistage de l’hépatite C a été récemment recommandé de façon systématique chez toutes les femmes en début de grossesse.

    Lire la suite
  • Quelles aides pour mon proche atteint de maladie d’Alzheimer ?

    Outre le suivi médical proprement dit, d’autres professionnels peuvent aider votre proche dès l’annonce du diagnostic. Cette prise en charge est importante dans la maladie d’Alzheimer. Chacun a un rôle défini et vous pouvez agir en relais de ses actions.

    Lire la suite
  • Maladie du foie, la cirrhose : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser la déstructuration du foie lors d’une cirrhose et les principaux facteurs de risque d’une cirrhose sont illustrés de façon simple. Votre médecin pourra le commenter avec vous. Il vous permettra de mieux comprendre les explications et recommandations qui vous seront apportées pour optimiser votre prise en charge.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur la NASH

    La stéatose-hépatique non-alcoolique, appelée NASH, est une maladie caractérisée par une accumulation de graisse dans le foie qui cause des lésions hépatiques parfois importantes. La NASH n’est pas liée à l’alcool mais au surpoids et au diabète parfois associé.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale