Le site du Docteur Gael CHAIGNEAU

Pneumologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je comprends l'objectif des recommandations médicales - Le site du Docteur Gael CHAIGNEAU - Docvadis

Je comprends l'objectif des recommandations médicales

Afin d’assurer une qualité de soins optimale pour tous, des recommandations et des rapports de conférences de consensus sont régulièrement publiés et mis à jour pour améliorer la pratique médicale.

Les « recommandations médicales et professionnelles » sont définies, dans le domaine de la santé, comme

« des propositions développées méthodiquement pour aider le praticien et le patient à rechercher les soins les plus appropriés dans des circonstances cliniques données ». Elles concernent des domaines très variés : définitions, information et formation, prévention et prédiction, modalités de prise en charge, gestion des complications.Deux méthodes sont utilisées principalement :

  • La méthode Recommandations pour la Pratique clinique (RPC).

  • La méthode Conférence de Consensus (CC).

Que sont les recommandations pour la pratique clinique ?

Les recommandations sont un rapport scientifique sur un thème médical faisant la liste des actes, gestes et traitements médicaux qu’il est recommandé de réaliser dans un contexte donné. L’ensemble de ces actes, gestes et traitements est appelé « conduite à tenir ».Les recommandations constituent une sorte de guide de la pratique de la médecine sur ce thème. Elle s’appuie sur l’étude de l’ensemble des données scientifiques portant sur ce thème pour en tirer une synthèse la plus objective possible.

Qui rédige les recommandations ?

Les recommandations sont réalisées par des spécialistes du thème abordé, à la demande de la Haute Autorité de Santé (HAS), organisme gouvernemental chargé de la surveillance de la pratique de la médecine, du ministère de la Santé ou des Sociétés savantes. Ces experts travaillent en groupes, constitués de médecins mais aussi d’autres professionnels de santé (kinésithérapeutes, infirmières, psychologues, diététiciens) et, selon le sujet, des représentants de patients.

Comment les recommandations se mettent-elles en place ?

L’équipe d’experts chargée de l’élaboration des recommandations recherche dans des revues médicales spécialisées et internationales l’ensemble des articles scientifiques traitant du thème abordé, puis en réalise une synthèse. Il arrive que des données soient discordantes. L’équipe se réunit alors pour trouver un accord sur les recommandations à émettre.

Qu’est-ce qu’une conférence de consensus ?

Pour certains thèmes médicaux, il existe peu de données objectives ou des données trop discordantes pour établir des recommandations. D’autre part, la Haute Autorité de Santé n’a pas les moyens d’établir des recommandations sur l’ensemble des thèmes. Pour ces raisons, des groupes d’experts, parfois regroupés en sociétés savantes (de cardiologie, de pneumologie, de gastro-entérologie, etc.) se réunissent pour confronter leurs expériences médicales et proposer une conduite à tenir de manière « consensuelle ». La synthèse de ce type de réunion est appelée « consensus».

Pourquoi est-il nécessaire d’établir des recommandations et des consensus ?

Recommandations et consensus rendent accessibles à l’ensemble des médecins et des patients des données médicales parfois très complexes. Ils sont rédigés par les meilleurs experts du domaine traité. Ils sont régulièrement mis à jour pour bénéficier des dernières évolutions de la médecine. Ils permettent ainsi à votre médecin, aux auxiliaires de santé, à l’ensemble des acteurs de la santé et aux patients de connaître la meilleure conduite à tenir ou à adopter dans une situation médicale donnée, assurant ainsi la meilleure garantie de la pratique médicale pour la population.

Consensus et recommandations regroupent le meilleur de la pratique médicale. Ils permettent aux médecins de retenir la meilleure manière de traiter une situation médicale donnée et garantissent ainsi la qualité des soins.

Le Cabinet Médical du Docteur Gaël Chaigneau


CABINET DE PNEUMOLOGIE ET D'EXPERTISES, 109 Rue de la République bat La Brunette ,
2eme étage,
83140 Six Fours Les Plages, France

Contacts

  • Fixe : 04 94 25 85 50
  • Fax : 04 94 25 97 13
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Clinique du Cap d'Or

1361 Avenue des Anciens Combattants d'Indochine ,
83500 La Seyne Sur Mer, France

Contacts

  • Fixe : 08 26 30 62 62
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Polyclinique Les Fleurs

Quartier Quiez ,
83190 Ollioules, France

Contacts

  • Fixe : 0826 308 800
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je sais comment ma douleur chronique peut être évaluée

    La douleur chronique a souvent des impacts multiples. Un certain nombre d’outils ou plutôt d’échelles permettent à votre médecin d’analyser et de qualifier votre douleur chronique (qui dure depuis plus de 3 à 6 mois). Cette évaluation est essentielle pour la prendre en charge.

    Lire la suite
  • J’ai de l'asthme et je vais avoir une anesthésie

    Avant toute intervention chirurgicale chez une personne ayant de l'asthme, l’anesthésiste a besoin de connaître la sévérité de ses troubles respiratoires afin de prendre les précautions nécessaires pour réaliser l’anesthésie en toute sécurité et proposer la technique la plus adaptée.

    Lire la suite
  • J’ai une BPCO et je vais avoir une anesthésie

    Avant toute intervention chirurgicale chez une personne souffrant de BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive), l’anesthésiste doit évaluer la sévérité des troubles respiratoires afin de prendre les précautions nécessaires pour réaliser l’anesthésie en toute sécurité et faciliter les suites post-opératoires.

    Lire la suite
  • Allergique, puis-je me faire vacciner ?

    La vaccination est souvent source d’inquiétude chez les personnes allergiques. Pourtant, avec les vaccins actuels, l’intérêt de la vaccination est bien supérieur au risque lié à l’allergie. Seuls quelques rares cas obligent le médecin à différer ou à suspendre le rythme normal des vaccinations.

    Lire la suite
  • Pour ma douleur : des techniques non médicamenteuses

    Les médicaments antalgiques restent la clé de voûte du traitement de la douleur, mais de multiples méthodes non médicamenteuses se sont développées depuis de nombreuses années. Ces techniques ont toutes la même finalité : renforcer le contrôle endogène de la douleur.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale