Le site du Docteur Gabrielle DUPONT

Autre
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je m’informe sur l’EMDR - Le site du Docteur Gabrielle DUPONT - Docvadis

Je m’informe sur l’EMDR

L’EMDR est une technique de psychothérapie utilisée principalement comme traitement du syndrome de stress post-traumatique. Si l’EMDR ne fait pas l’unanimité dans la communauté scientifique, plusieurs études ont constaté son efficacité.

 

Quel est le principe de l’EMDR ?

Cette technique a été imaginée à la fin des années 1980 par une psychologue, Francine Shapiro, qui avait constaté que ses pensées négatives s’estompaient lorsqu’elle effectuait des mouvements oculaires répétés. Après avoir expérimenté cet exercice sur ses proches puis sur ses patients, elle le perfectionne pour créer l’EMDR, pour Eye Movement Desensitization and Reprocessing, littéralement « désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires ». Le principe consiste, lors d’une séance avec un patient, à associer les émotions stressantes à une stimulation sensorielle, comme de rapides mouvements oculaires. Ces derniers peuvent être remplacés par d’autres stimuli, comme des bruits successivement émis à droite et à gauche, ou des effleurements de la peau d’un côté et de l’autre.

Comment cela fonctionne-t-il ?

L’effet des mouvements oculaires n’a pas pu être clairement expliqué. Pour les partisans de l’EMDR, ces mouvements rythmiques des yeux seraient proches des REM (pour Rapid Eye Movement, ou mouvement oculaire rapide) observés pendant certaines phases du sommeil, accompagnant les rêves. Lors d’une séance d’EMDR, cette stimulation jouerait sur les souvenirs douloureux en leur faisant perdre une partie de leur charge affective négative.

Quels troubles peuvent être traités par EMDR ?

L’EMDR est principalement indiqué comme traitement du syndrome de stress post-traumatique (PTSD), trouble anxieux consécutif à une expérience traumatisante (accident grave, agression, viol, participation à une guerre, etc.).

L’EMDR est parfois utilisé dans le traitement de certaines phobies. Les résultats semblent plus aléatoires et limités aux phobies ayant pour origine un évènement connu (phobie des chiens après une morsure par exemple). De la même façon, plusieurs troubles anxieux ayant pour origine un souvenir connoté négativement pourraient être traités par EMDR. Enfin, des recherches se penchent actuellement sur l’efficacité de l’EMDR sur le traitement de la douleur chronique.

Comment se déroule le traitement ?

Le premier objectif du thérapeute est d’identifier précisément avec son patient les souvenirs traumatiques à l’origine du trouble. Chaque souvenir sera traité un à un au fil des séances (de 3 à 15 séance en moyenne, d’une durée de 60 à 90 minutes chacune).

Chaque séance commence par des exercices de relaxation, puis le thérapeute demande au patient de se remémorer l’évènement traumatique. Un échange entre le thérapeute et le patient peut se faire autour de ce souvenir sur les émotions et les sensations qui y sont rattachées.

Pendant la remémoration de l’évènement traumatique, le thérapeute effectue des stimulations successives des deux côtés du corps (stimulations tactiles, bruits…) ou provoque des mouvements oculaires, en demandant par exemple au patient de suivre un point rouge se déplaçant alternativement à gauche et à droite de son champ de vision).

Pendant les stimulations, le patient est invité à évaluer la connotation négative du souvenir jusqu’à ce qu’il ne soit plus ressenti comme traumatisant. Enfin, les séances se terminent le plus souvent par d’autres exercices de relaxation.

Est-ce vraiment efficace ?

L’efficacité de l’EMDR a été longtemps débattue par la communauté scientifique, mais depuis quelques années, des études ont montré une efficacité réelle dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique (PTSD). L’efficacité pour d’autres troubles anxieux n’est pas encore établie. En France, la Haute Autorité de Santé recommande l’utilisation de l’EMDR pour le traitement du PTSD depuis 2007, suite à une étude menée par l’INSERM en 2004 sur l’efficacité de plusieurs psychothérapies. Cette étude relève une efficacité notable de l’EMDR, mais la considère comme une simple variante de thérapies cognitives et comportementales classiques.

C’est d’ailleurs l’un des principaux reproches faits à l’EMDR : cette technique emprunterait de nombreux éléments (le dialogue autour d’un souvenir traumatique, les exercices de relaxation, etc.) à d’autres psychothérapies qui ont déjà prouvé leur efficacité. L’intérêt thérapeutique des stimulations bilatérales, pourtant l’élément central de l’EMDR, n’aurait quant à lui pas été démontré. Plusieurs spécialistes résument ainsi la problématique : « ce qui est efficace dans l'EMDR n'est pas nouveau et ce qui est nouveau n'est pas efficace ».

 

Si vous souhaitez suivre un traitement par EMDR, dirigez-vous vers un spécialiste de santé (psychiatre, psychothérapeute…) ayant suivi une formation dispensée par l’EMDR International Association. Pour la France, il s’agit d’un titre officiel « praticien EMDR Europe », validé par l’association EMDR France, http://www.emdr-france.org/ . Cette dernière propose sur son site un annuaire des praticiens accrédités.  

Cabinet médical

53 Cours Jean Jaurès,
38000 Grenoble, France

Contacts

  • Fixe : 04 76 87 62 10
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale