Le site du Docteur Frederic CHATAL

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je m'informe sur l'ECG - Le site du Docteur Frederic CHATAL - Docvadis

Je m'informe sur l'ECG

Une électrocardiographie, ou ECG, est un examen qui permet d'enregistrer l'activité électrique du cœur, souvent pour la représenter sous forme de tracé sur du papier ou un écran. Cet examen rapide permet de mettre en évidence des anomalies de fonctionnement du cœur, en révélant par exemple une maladie coronarienne ou des troubles du rythme cardiaque.

Électrocardiographie, électrocardiogramme, électrocardiographe... Quelles différences ?

L'électrocardiographie est l'examen qui vise à enregistrer l'activité cardiaque, examen pratiquégrâce à un appareil appelé électrocardiographe. L'électrocardiogramme, lui, est le tracé sur papier résultant de cet examen. Ce tracé peut aussi être visionné sur un écran, avec un appareil appelé électrocardioscope.

Qu’est ce qu’une ECG ?

Une électrocardiographie enregistre l’activité électrique de votre cœur, donnant ainsi des renseignements sur son fonctionnement (régularité du rythme cardiaque, flux sanguin, etc.).

Une ECG vous sera prescrite lors d’un simple bilan de santé, pour dépister un trouble cardiaque, en cas de douleur thoracique, ou encore dans le cadre du suivi de certaines maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, hypertension artérielle, etc.).

Comment me préparer avant une ECG ?

Il n’y a aucune préparation particulière pour cet examen, ni dans les jours qui précèdent ni le jour même.

Où se déroule l’examen ?

Une ECG ne nécessitant pas un matériel encombrant et complexe, elle peut se faire directement chez votre médecin généraliste voire à votre domicile si nécessaire, dans le cadre d'un suivi de santé par exemple. Votre médecin pourra cependant transmettre les résultats de l'examen à un cardiologue. Avant une opération, un cardiologue pratiquera une ECG à l'hôpital.

Comment se déroule une ECG ?

Vous serez allongé sur le dos, torse nu, les bras le long du corps, après avoir retiré tous les objets métalliques (montre, bijoux, etc.) que vous portez.

Une dizaine d’électrodes sont traditionnellement utilisées : six sur la poitrine (autour du cœur), une sur la face interne de chaque avant-bras et une sur la face externe de chaque jambe. Le nombre et la disposition des électrodes peuvent cependant différer selon le type d’examen que pratique le médecin.

Le médecin doit parfois raser les poils sur les lieux d’application des électrodes et utilise fréquemment une pâte qui facilite le passage des signaux électriques.

Combien de temps dure l’examen ?

Une ECG est un examen très court, qui dure en général une dizaine de minutes.

Une ECG présente-t-elle des risques ?

C’est un examen indolore et non invasif, les électrodes étant simplement posées sur la peau. Il n’y a donc ni contre-indication à cet examen, ni risque pour la santé.

Et les résultats ?

Les résultats d’une ECG sont immédiatement consultables après l’examen par votre médecin, mais le tracé est souvent complexe à étudier et nécessite une analyse méthodique et rigoureuse. Il est donc possible que votre médecin adresse votre électrocardiogramme à un cardiologue. C’est le détail du tracé et plus précisément des différentes phases de contraction-décontraction qui donnera des indices sur de possibles anomalies de fonctionnement du cœur.

On distingue de façon simplifiée trois phases principales à chaque battement du cœur. La première petite onde qui apparaît sur l’électrocardiogramme, appelée « onde P », reflète la contraction des oreillettes (ou atrium, la cavité supérieure du cœur). Vient ensuite un pic important qui correspond à la contraction des ventricules (la cavité inférieure du cœur), puis une dernière petite onde, similaire à l’onde P. Appelée « onde T », elle décrit le relâchement des ventricules.

Rangez bien vos résultats, classez-les et n'oubliez pas de les apporter lors d'une prochaine consultation.

Des dispositifs appelés holters cardiaques permettent aujourd’hui l’enregistrement en continu de l’activité cardiaque sur de longues durées. Les électrodes sont reliées à un petit boitier portable se fixant sur la poitrine ou à la ceinture qui enregistre l’activité électrique du cœur sans discontinuer pendant 24 heures minimum. Ce type d’appareil révèle certains troubles cardiaques intermittents.

Cabinet médical Victor Hugo

52 Boulevard Victor Hugo , 44600 Saint-Nazaire, France

Contacts

Téléphone : 02 40 22 53 26
Fax : 02 50 66 04 68

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je prends un AVK, antivitamines K : pourquoi surveiller l'INR?

    Un traitement par AVK vous expose à deux types de risque : hémorragie ou thrombose. Il est indispensable d’observer la prescription de votre médecin et de contrôler régulièrement votre INR. L'INR mesure la fluidité de votre sang. Vous devez par ailleurs connaître les signes évoquant une possible hémorragie.

    Lire la suite
  • Me préparer à la chirurgie de l’obésité : qui devrais-je voir ?

    Après en avoir parlé à votre médecin ainsi qu’à un spécialiste de l’obésité, vous avez décidé d’avoir recours à une chirurgie de l’obésité afin de perdre durablement du poids et de contrôler les maladies associées à votre surpoids. Il vous faut maintenant vous préparer au mieux pour cette intervention chirurgicale dont le succès est directement lié à votre implication dans la prise en charge, avant et après l’opération.

    Lire la suite
  • Cancer de l’estomac : je comprends le suivi après mon traitement

    Le traitement d’un cancer de l’estomac nécessite souvent une ablation totale ou partielle de l’estomac appelée gastrectomie. Il est tout à fait possible de vivre sans ou avec une partie de l’estomac. Cela peut néanmoins entraîner des troubles gastro-intestinaux qui seront réduits en suivant des règles diététiques simples.

    Lire la suite
  • MICI : Comprendre sa maladie

    Cette vidéo est l’histoire de Corinne. Corinne, que l'on disait, fatiguée, flemmarde, qui perdait certainement confiance en elle. Hospitalisée pour sa maladie de Crohn, elle rencontre plusieurs professionnels de santé qui vont l’écouter et la soutenir. Découvrez qui elle est devenue au travers de son témoignage.

    Lire la suite
  • Usager de drogues, je suis incarcéré : quels sont les risques d'infections ?

    L'incarcération fait souvent partie du parcours d'un usager de drogues. Maison d'arrêt ou établissement pour peine, le milieu carcéral présente un risque d'infection plus élevé que le milieu libre. Avec un plus grand nombre de porteurs du VIH et d'hépatites et de nombreuses pratiques à risque, une incarcération exige de l’usager de drogues une grande vigilance sur ses pratiques.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale