Le site du Docteur François TIBERGHIEN

Neurologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je souffre de migraine - Le site du Docteur François TIBERGHIEN - Docvadis

Je souffre de migraine

M. a découvert qu'elle avait une migraine. Elle ne savait pas ce que c’était et si elle allait guérir. Elle témoigne de son parcours.

M. est étudiante. Elle souffre de migraine et s’est longtemps sentie isolée. Sa rencontre avec un neurologue lui a permis de mettre un nom sur sa maladie et d’améliorer sa vie quotidienne grâce à un traitement adapté.

 « J’ai souffert de migraine pendant une dizaine d’années.J’ai passé toute une série d’examens qui se sont révélés normaux.
Je me disais que j’étais une « petite nature », qu’il s’agissait d’une maladie imaginaire liée au stress, et je mettais donc ces crises sur le compte de mes études.
Je craignais que rien ne puisse me soulager.
Lors de notre première rencontre, le neurologue m’a expliqué qu’il s’agissait d’une véritable maladie, touchant environ 20 % de la population, et qu’il existe des traitements pour soigner les crises, mais également pour les prévenir. Ils peuvent diminuer de façon significative le retentissement des crises sur mon travail et ma qualité de vie.
D’entendre ces explications, ce fut un soulagement, car j’ai su que je n’étais pas un cas isolé et que des traitements existaient.
Aujourd’hui, je peux expliquer à mon entourage ce dont je souffre. J’ai plus de facilités à m’exprimer sur ma maladie.
Mes crises se sont apaisées. Après avoir essayé deux traitements, on a trouvé celui qui me convenait le mieux. Je peux enfin vivre normalement, même pendant les périodes sensibles de mon cycle. »

Le point de vue du neurologue

Les céphalées sont de deux ordres : symptomatiques lorsque la cause est connue ou primitives sans cause définie. Chez ces dernières se trouve la migraine.
C’est une maladie bénigne, mais qui peut handicaper de façon importante la vie quotidienne. 20 % environ de la population est concernée, avec une prédominance féminine. Même s’il s’agit d’une affection sans gravité, il est nécessaire de la prendre en charge suffisamment tôt pour ne pas développer de céphalées chroniques.
Il est possible de soulager la migraine.
Si on ne connaît pas encore les causes exactes de la migraine, on connaît ses mécanismes et on dispose désormais de deux types de traitement.
Le traitement de fond est prescrit en fonction du handicap (fonction de l’intensité des crises et de leur fréquence) et pour prévenir une surconsommation du traitement de crise (l’abus médicamenteux).
Le traitement de crise varie d’un patient à l’autre, afin d’assurer un soulagement efficace.
Les patients ne sont pas tenus de suivre ce traitement à vie. La migraine est une maladie à évolution capricieuse, mais globalement favorable avec l’âge.

cabinet de Neurologie

359 Roland Garros ,
résidence le Blue Bay, 83600 Fréjus, France

Contacts

Téléphone : 04 94 83 06 30

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Mon enfant souffre de migraine

    La migraine chez l’enfant est plus fréquente qu’on ne le pense. Mais, comme l’enfant a des migraines un peu « particulières », il est plus difficile d’en faire le diagnostic.

    Lire la suite
  • Mes migraines et mon cycle hormonal

    Deux tiers des migraineux sont des femmes. Parmi les causes : les modifications hormonales du cycle féminin.

    Lire la suite
  • Je souffre de céphalées de tension

    Les céphalées de tension touchent plusieurs millions de Français, mais c’est néanmoins une affection mal connue qui peut avoir des conséquences importantes sur la qualité de vie. Comme la migraine, ce sont des maux de tête chroniques.

    Lire la suite
  • J’évite l’apparition de mes migraines : les bons conseils

    La migraine est une maladie bénigne, mais qui peut handicaper de façon importante la vie quotidienne. Même s’il s’agit d’une affection sans gravité, il est nécessaire de la prendre en charge suffisamment tôt pour ne pas développer de céphalées chroniques. Voici quelques conseils simples à suivre pour éviter l’apparition de crise de migraine.

    Lire la suite
  • Mon enfant est migraineux : je reconnais les signes

    La migraine chez l’enfant est plus fréquente qu’on ne le pense. C’est une affection handicapante pour les activités scolaires et sportives. Comme l’enfant a des migraines différentes de celle de l’adulte, il est plus difficile d’en faire le diagnostic. Voici les signes qui peuvent vous indiquer que votre enfant souffre de migraines.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale