Le site du Docteur Francis PELT

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Prévention des cancers et activité physique : que dois-je savoir ? - Le site du Docteur Francis PELT - Docvadis

Prévention des cancers et activité physique : que dois-je savoir ?

La prévention des cancers représente un véritable enjeu de santé publique. En France, 34 000 nouveaux cas de cancers du côlon et 53 000 nouveaux cas de cancers du sein sont diagnostiqués chaque année. Plusieurs analyses montrent l’impact bénéfique d’une activité physique régulière sur la prévention de ces deux types de cancers.

Qu’entend-on par « activité physique » ?

L’activité physique, c’est la pratique régulière d’un sport, mais ce sont aussi toutes les activités liées à votre mode de vie, votre profession. Les activités physiques dépassent ainsi le cadre du sport et sont nombreuses. En effet, marcher, monter des escaliers, jardiner, faire le ménage sont autant d’activités physiques.

Au global, cette activité peut être très variable selon votre métier, votre style de vie et vos loisirs. Son intensité peut-être :      

•  légère : se doucher, marcher, cuisiner, jouer du piano, etc.     

•  modérée : faire du ski, du vélo, nager, porter des charges de quelques kilos, etc.      

•  élevée : jouer au football, faire du squash, de l’escalade, pratiquer la course à pied, etc.

 

Je profite de chaque occasion pour parvenir à mes 30 minutes par jour d'activité physiqueJe profite de chaque occasion pour parvenir à mes 30 minutes par jour d'activité physique

 

 Dressez un bilan de vos activités physiques de la semaine, afin de pouvoir la présenter lors de votre prochaine consultationDressez un bilan de vos activités physiques de la semaine, afin de pouvoir la présenter lors de votre prochaine consultation

Pratiquer une activité physique permet-elle vraiment de prévenir le cancer ?

La pratique quotidienne d’une activité physique permet de diminuer le risque de développer différents types de cancers. Ainsi, près de la moitié des cancers du colon et un quart des cancers du sein pourrait être évités avec un mode de vie plus sain, associant une activité physique régulière et une alimentation équilibrée.

Chez les femmes ménopausées, le risque de développer un cancer du sein diminue à chaque fois que l’on ajoute des heures d’activité physique chaque semaine. En ce qui concerne la prévention du cancer du colon, 30 à 60 minutes par jour d’activité quotidienne semblent suffisantes pour réduire le risque.

Un rôle protecteur de l’activité physique pourrait également exister dans le cas du cancer de l’endomètre (cavité de l’utérus), du poumon, de la prostate, du pancréas, et des ovaires, mais les données sont encore insuffisantes.

Quels sont les mécanismes biologiques mis en jeu ?

Les principaux mécanismes qui pourraient expliquer les bénéfices de l’activité physique sont liés à ses effets sur le poids et la diminution de la masse graisseuse, influençant la production de certaines molécules.

Par exemple, le taux de certaines hormones qui favorisent la prolifération cellulaire – phénomène impliqué dans le cancer – diminue avec l’activité physique.

Par ailleurs, l’accélération du transit intestinal liée à l’activité physique diminue spécifiquement les risques de cancers du colon en minimisant le temps de contact de la muqueuse digestive avec les substances cancérogènes contenues dans certains aliments.

Le type d’activité physique importe moins que sa régularité et son intensité. Tournez-vous donc vers le sport que vous préférez, mais essayez de le pratiquer le plus régulièrement possible. Si vous n’êtes pas très sportif, essayez de commencer par de courtes séances, puis augmentez peu à peu leur durée et intensité..

Cabinet Médical du Docteur PELT

16 Rue de la République , 54300 LUNEVILLE, France

Contacts

Téléphone : 03 83 74 20 45

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • En voyage : je me méfie d'un animal pouvant être enragé

    La rage est une maladie virale transmise à l’homme par un mammifère, le plus souvent un chien, lors d’une morsure ou d’un léchage sur une peau lésée. La maladie est toujours mortelle une fois déclarée. Il est impératif de respecter les mesures de précaution et de consulter très rapidement si vous avez eu un contact à risque avec un animal potentiellement porteur.

    Lire la suite
  • Quiz : connaissez-vous les effets du soleil sur votre organisme ?

    Aujourd’hui, tout le monde a entendu parler des risques dus à une exposition prolongée, sans protection, au soleil. Mais mesurez-vous vraiment les risques ? Evaluez vos connaissances en répondant à ce quiz !

    Lire la suite
  • Je découvre la méditation : ce que je dois savoir

    S’il vous arrive de perdre le contrôle de vos pensées et que cela vous plonge dans un état de stress difficile à dépasser, la méditation en pleine conscience est faite pour vous. Pouvant être pratiquée partout, cette forme particulière de méditation vous aide à apprivoiser et maîtriser les sollicitations physiques et mentales auxquelles vous êtes confronté afin de surmonter votre stress et votre anxiété.

    Lire la suite
  • Exposition au VIH ? Rendez-vous dans un CeGIDD

    Cette vidéo vous fait vivre une consultation entre une personne qui pense avoir pris un risque sexuel et un médecin d’un CeGIDD, Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic. Si vous aussi, vous avez un doute, des spécialistes vous reçoivent et vous prescrivent, si besoin, un traitement préventif contre le VIH. Rendez-vous dans un CeGIDD sans attendre.

    Lire la suite
  • Je sais quoi faire face à une piqûre d’insecte ou d’arachnide

    Une piqûre d’insecte (puce, punaise, aoûtat, moustique, taon, tique, abeille, frelon, etc.) ou d’arachnide (araignée, scorpion) se traduit généralement par une lésion rouge et boursouflée. Elle peut être accompagnée de démangeaisons, d’une douleur plus ou moins intense et peut se révéler parfois dangereuse.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale