Le site du Docteur Florian Block

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je connais mon taux idéal de cholestérol - Le site du Docteur Florian Block - Docvadis

Je connais mon taux idéal de cholestérol

Un excès de graisses circulant dans le sang favorise le développement de maladies cardiovasculaires. Suivant l’âge et l’état de santé, il existe différentes valeurs seuils de mauvais cholestérol à ne pas dépasser.

Comment reconnaître le mauvais du bon cholestérol ?

Lors d’une analyse de sang, on fait un bilan des graisses circulant dans le sang. Il est appelé « bilan lipidique ».Plusieurs dosages sont réalisés : le LDL-cholestérol (ou LDL-c), le HDLcholestérol (ou HDL-c), le cholestérol total.

Schématiquement, le LDL-c représente le mauvais cholestérol et le HDL-c le bon cholestérol. Lorsque son taux sanguin est trop élevé, le mauvais cholestérol se dépose dans les artères. Le bon, à l’inverse, évite de tels dépôts. Dans le cas d’une alimentation trop riche en graisses animales, le taux de LDL-c augmente ainsi que le cholestérol total.

Quels sont les risques que je développe une maladie cardiovasculaire ?

L’excès de cholestérol constitue un risque de développer une maladie du cœur et des vaisseaux – une maladie cardiovasculaire. De plus, ce risque augmente avec l’âge, augmente si l’un de ses parents a souffert de ce type de maladie ou augmente encore si l’on souffre déjà d’un autre problème cardiovasculaire. Dans ce cas, les risques s’additionnent.

Pour que le cholestérol ne constitue pas un risque de plus, on décide d’une valeur de LDL-c à ne pas dépasser. Cette valeur dépend du nombre de risques que l’on présente.

Mauvais cholestérol : quelles sont les limites à ne pas dépasser ?

L’objectif principal de la prise en charge par le médecin est de faire diminuer le mauvais cholestérol (LDL-c) en dessous d’une valeur seuil bien précise. Cette valeur est déterminée par le nombre de risques cardiovasculaires qui vous sont propres. Plus les risques sont nombreux, plus le taux sanguin de LDL-c doit être faible.

Calculez votre nombre facteurs de risques cardio-vasculaires.

En complétant la grille ci-dessous, vous allez avoir une idée de votre niveau de risque cardiovasculaire personnel. Pour les questions 1 à 7, si votre réponse est « oui », comptez 1 point dans la case correspondante. Pour la question 8, si votre réponse est « oui », vous devez par contre soustraire 1 point. Il vous suffit ensuite de faire vos comptes.

 

http://www.renaloo.com/

Plus le score est élevé plus votre niveau de risque est important. Votre LDL-Cholestérol (le mauvais cholestérol) doit donc être encore plus bas.

Vous pouvez maintenant trouver le taux de LDL-cholestérol à atteindre en fonction de votre nombre de facteurs de risque cardio-vasculaires.

 

http://www.renaloo.com/

CMS

29 Avenue Saint Rémy ,
57600 FORBACH, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J'ai de l'hypertriglycéridémie

    Une hypertriglycéridémie correspond à un excès de graisses (triglycérides) dans le sang. Associée à une hypercholestérolémie, elle constitue un facteur de risques cardiovasculaires majeur. Isolée, elle est également dangereuse pour les artères et est toujours le reflet de désordres nutritionnels.

    Lire la suite
  • Je comprends mon taux d'HbA1c

    Le taux d’HbA1c, c’est le témoin de l’équilibre du diabète. Ce dosage sanguin fondamental, réalisé avec une simple prise de sang (non à jeun), reflète l’équilibre global de votre diabète au cours des 2 ou 3 derniers mois. Il permet d’ajuster votre traitement si besoin.

    Lire la suite
  • Comment mon diabète doit être suivi en pratique

    Le diabète est le plus souvent une maladie silencieuse. Même si l’on ne ressent rien, il peut être à l’origine de complications. Des examens de suivi réguliers sont donc nécessaires.

    Lire la suite
  • Je souffre d'une douleur au talon

    L’épine calcanéenne est souvent mise en cause en cas de douleurs du talon. Elle n’en est pourtant pas directement responsable.

    Lire la suite
  • Je pratique l'auto-surveillance glycémique

    L’auto-surveillance consiste à mesurer soi-même son taux de sucre dans le sang (ou glycémie) au bout du doigt. Elle est conseillée dans certaines situations pour améliorer le contrôle du diabète et assurer votre sécurité.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale