Le site du Docteur Florent GATAULT

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je suis suivie sur le plan gynécologique même après la ménopause - Le site du Docteur Florent GATAULT - Docvadis

Je suis suivie sur le plan gynécologique même après la ménopause

Le suivi gynécologique ne se limite pas à la contraception et au suivi de la femme enceinte. Après la ménopause, un suivi gynécologique est toujours nécessaire.

Je suis ménopausée, dois-je encore bénéficier d’un suivi gynécologique ?

Oui. Il est indispensable de continuer à consulter régulièrement votre médecin généraliste ou votre gynécologue après la ménopause dans le cadre de votre suivi gynécologique.
Vous pourrez lui demander conseil à propos des troubles que vous pouvez ressentir : bouffées de chaleur, déshydratation de la peau, insomnies, et tout autre embarras qui vous préoccupe.
Une visite annuelle est recommandée. Votre médecin ou votre gynécologue vous examinera et vous prescrira les examens de dépistage courants.

Existe-t-il un traitement efficace des troubles de la ménopause ?

Le traitement hormonal a des indications et des modalités de prescription bien précises, qui doivent être évaluées par votre médecin généraliste ou votre gynécologue. Il s’agit d’une prescription individualisée qui n’est pas systématique.

Que dois-je faire pour prévenir les risques d’ostéoporose ?

Votre médecin généraliste ou votre gynécologue pourra vous prescrire un examen appelé ostéodensitométrie, qui apprécie la solidité de vos os en mesurant leur densité. Cet examen permet d’évaluer le risque de fractures et de décider de la nécessité d’un traitement adapté.
Il est également nécessaire d’adopter une hygiène de vie adaptée : régime riche en laitages et en vitamine D et activité physique régulière. La marche, à raison d’une demi-heure par jour, est recommandée.

Mon médecin m’a prescrit une mammographie, est-ce utile ?

La mammographie est un examen de dépistage du cancer du sein. Elle peut vous être proposée par votre médecin généraliste ou votre gynécologue ou dans le cadre de la campagne nationale de dépistage.
Le dépistage du cancer du sein est proposé à toutes les femmes de 50 à 74 ans tous les deux ans et est intégralement pris en charge par l’assurance maladie, sans avance de frais. C’est dans cette tranche d’âge que les risques de développer un cancer du sein sont les plus importants.
Ce dépistage est vivement recommandé, mais il n’est pas obligatoire.

Dois-je continuer les frottis après la ménopause ?

Vous devez continuer les frottis après la ménopause à raison d’un tous les deux ans, sauf pathologie particulière.
Ils permettent de dépister suffisamment tôt le cancer du col de l’utérus. Parlez-en à votre médecin généraliste ou à votre gynécologue.
En cas de lésions visibles ou de résultats anormaux du frottis cytologique, un examen complémentaire pourra être nécessaire. Il sera réalisé au cabinet du gynécologue. Il pourra s’agir soit

  • D’une colposcopie : le col est examiné à l’aide d’un microscope après application de colorants qui permettent de repérer les éventuelles anomalies avec précision.

  • D’une biopsie : un peu de tissu est prélevé sur le col de l’utérus pendant la colposcopie et adressé au laboratoire d'analyses.

Le médecin généraliste ou le gynécologue vous aidera à résoudre les problèmes liés à la ménopause. N’hésitez pas à le consulter régulièrement. Rangez soigneusement les résultats de vos examens médicaux et apportez les derniers à chaque visite.

Consultations au cabinet médical

91 Avenue de Montardon , 64000 Pau, France

Contacts

Téléphone : 05 59 62 14 41

Documents similaires

  • Ma maladie cardiovasculaire peut-elle affecter ma sexualité ?

    L’acte sexuel a des répercussions sur l’activité cardiaque. Le maintien d’une activité sexuelle régulière contribue cependant à l’équilibre individuel et doit donc être envisagé au cas par cas selon les capacités physiques.

    Lire la suite
  • Je prends un AVK, antivitamines K : pourquoi surveiller l'INR?

    Un traitement par AVK vous expose à deux types de risque : hémorragie ou thrombose. Il est indispensable d’observer la prescription de votre médecin et de contrôler régulièrement votre INR. L'INR mesure la fluidité de votre sang. Vous devez par ailleurs connaître les signes évoquant une possible hémorragie.

    Lire la suite
  • Quiz diabète type 2 : que sais-je des risques liés à mon diabète ?

    Vous savez que vous avez un diabète de type 2. Votre médecin vous a expliqué la gravité de cette maladie longtemps silencieuse. Assurez-vous d’avoir compris et retenu quelles peuvent être les complications de cette maladie. Voici un quiz pour évaluer aujourd’hui vos connaissances. Alors, VRAI ou FAUX ? Evaluez vos connaissances en répondant à ce quiz !

    Lire la suite
  • Etant à risque, je comprends le dépistage et la surveillance de lésions liées au virus HPV

    Les infections virales à papillomavirus humain, peuvent être à l’origine de lésions précancéreuses au niveau du canal anal chez les patients porteurs du VIH. Le risque est ensuite relativement élevé de déclencher un cancer. Le dépistage de ces lésions joue un rôle capital pour prévenir l’apparition d’une tumeur dans cette zone. Un suivi médical proctologique régulier est donc indispensable.

    Lire la suite
  • Je comprends mon taux d'HbA1c

    Le taux d’HbA1c, c’est le témoin de l’équilibre du diabète. Ce dosage sanguin fondamental, réalisé avec une simple prise de sang (non à jeun), reflète l’équilibre global de votre diabète au cours des 2 ou 3 derniers mois. Il permet d’ajuster votre traitement si besoin.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale