Le site du Docteur Eric Dupre

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
En savoir davantage sur les différents types de lentilles de contact - Le site du Docteur Eric Dupre - Docvadis

En savoir davantage sur les différents types de lentilles de contact

Deux types de lentilles sont aujourd'hui disponibles. Leurs caractéristiques vous sont expliquées dans ce document proposé par la Société française des ophtalmologistes adaptateurs de lentilles de contact.

Quels types de lentilles sont disponibles ?

Il existe :

  • les lentilles rigides : elles ne dépassent pas le diamètre de la cornée, sont flexibles et très pauvres en eau

  • les lentilles souples : elles dépassent le diamètre de la cornée, sont molles et hydratées

A quoi sont-elles utilisées ?

Toutes deux corrigent maintenant toutes les anomalies optiques de la vision : myopies, hypermétropies, astigmatismes et même presbytie (appelées les amétropies) et permettent d’adapter tous les patients quels que soit leur âge.

  • les rigides sont plus sécurisantes du point de vue infectieux et donc plus souvent indiquées chez l’enfant surtout en bas âge. Elles sont plus destinées aux problèmes de qualité de larmes.

  • les souples sont plus confortables dès le début mais imposent encore plus une hygiène parfaite. Les larmes doivent leur fournir l’eau de leur composition, d’où d’éventuelles sensations de sécheresse en fin de journée.

De quels matériaux sont-elles composées ?

Alliant toutes deux de l’hydrogel et du silicone en proportions variables, elles permettent des taux de transfert d’oxygène proche de celui atteint sans port de lentille, d’où un fonctionnement optimal des yeux.

Les rigides, presque complètement en silicone, permettent de majorer l’oxygénation de la cornée par passage plus important de larmes sous la lentille à chaque clignement et de tolérer un port yeux fermés.

Les souples sont :

  • soit tout hydrogel (historiquement les premières apparues), avec des taux de transfert insuffisant pour tolérer un port yeux fermés longtemps (siestes ou nuit).

  • soit hydrogel et silicone (plus récentes et devenues de première intention), aux taux de transfert le plus souvent dépassant les normes admises pour tolérer un port yeux fermés.

Rigides et souples demandent une hygiène parfaite et un entretien, nettoyage et décontamination, rigoureux.

Quels types de port ?

Les rigides permettent tout type de port, du diurne (journalier) au port dit « prolongé » du nourrisson en particulier. Leur renouvellement est généralement de une à deux années.

Les souples trouvent leur utilisation en port occasionnel (jetables journalières), en port plus prolongé voire nocturne mais sur des périodes plus limitées de huit jours à un mois avec la même lentille. Leur renouvellement, du fait de leur encrassement plus rapide que pour les rigides, doit être plus fréquent : en général quinze jours ou un mois (il existe des lentilles à renouvellement trimestriel voir annuel pour des cas très précis et exceptionnels).

Fiche établie par la société française des ophtalmologistes adaptateurs de lentilles de contact.Novembre 2010.

Pour plus de renseignement consultez le site http://www.lentillesdecontact.info

Cabinet du Docteur DUPRE

1 rue du Verger ,
56870 Larmor Baden, France

Contacts

  • Fixe : 0297570423
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Dr Eric DUPRE

1 Rue du Verger,
56870 Larmor-Baden, France

Contacts

  • 0297570423 : 0297570423
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Entretenir mes lentilles : des images pour comprendre

    Lentilles souples ou semi-rigides, mensuelles ou trimestrielles, toutes les lentilles non jetables doivent être nettoyées régulièrement pour éviter tout risque d’infection. Découvrez en images les conseils d’entretien pour une utilisation sans risque.

    Lire la suite
  • J'ai une bonne hygiène de vie pour limiter le risque de cancer colorectal

    L’alimentation joue un rôle dans l’apparition du cancer colorectal. La consommation d’alcool augmente le risque d’avoir un cancer colorectal, tout comme une alimentation excessive en viandes rouges ou trop riche en charcuteries. A l’inverse, la consommation de fibres alimentaires et l’activité physique régulière, diminuent ce risque.

    Lire la suite
  • Je suis séropositif depuis 1986

    Cette vidéo est le témoignage de François qui décrit son parcours. Il a su accepter sa maladie et être observant aux traitements, puis a pu remettre sa séropositivité à la place qui est la sienne. Il raconte son couple, ses voyages, sa vie. Aujourd'hui, avant tout, il se sent lui-même.

    Lire la suite
  • Me faire tatouer, oui...en limitant les risques

    Cette vidéo vous explique que le tatouage n'est pas un geste anodin s'il n'est pas fait dans des conditions strictes d'hygiène. Le Dr Denis Ouzan décrit les risques infectieux encourus et un tatoueur montre ce qu'il faut faire et ne pas faire. Si vous avez fait un tatouage dans des conditions limites, pensez à vous faire dépister : parlez en avec votre médecin ou rendez vous dans un centre de dépistage, un Cegidd.

    Lire la suite
  • J'offre un bon sommeil à mon bébé

    Pendant son sommeil, le cerveau de bébé fabrique de l’hormone de croissance et son système nerveux achève son développement. Un bon sommeil est donc garant d’une bonne croissance.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale