Le site du Docteur Eric DHENNAIN

Médecine Générale
Carte Vitale Acceptée
J’évalue mon risque d’avoir des apnées du sommeil - Le site du Docteur Eric DHENNAIN - Docvadis

J’évalue mon risque d’avoir des apnées du sommeil

Les apnées du sommeil correspondent à des pauses respiratoires durant votre sommeil nocturne. Elles altèrent la qualité de vie et sont souvent associées à certaines maladies cardiovasculaires comme l’hypertension, les attaques cérébrales (AVC), la fibrillation auriculaire, et aggravent les maladies des artères du cœur. Elles sont plus fréquentes chez les patients hypertendus, diabétiques et en surpoids. Des tests simples vous permettent de savoir si vous êtes concernés.

Suis-je concerné par le syndrome d'apnées du sommeil ?

Le quizz sommeil ci-dessous, en 7 questions simples et rapides, permet à chacun d’entre nous de savoir s’il peut être concerné par le syndrome d’apnées du sommeil. Chaque question propose 2 réponses : oui ou non. 

Questions

Réponses

 

Oui

Non

1. Avez-vous le sentiment d’être fatigué au réveil, même après avoir dormi 8 heures ?    
2. Ronflez-vous ?    
3. Votre conjoint a-t-il remarqué que vous arrêtiez de respirer en dormant ?      
4. Vous sentez-vous somnolent pendant la journée ?      
5. Vous sentez-vous facilement irritable ?    
6. Eprouvez-vous des difficultés à vous concentrer ?    
7. Souffrez-vous d’hypertension ?    

   

Ce questionnaire peut être une première étape avant d’aller en consultation spécialisée.Si vous avez répondu par oui à plus de 2 questions sur 7, en particulier si vous avez coché les questions 3 et 4, vous êtes potentiellement concerné.

N’hésitez pas dans ce cas à vous renseigner davantage et à en parler avec votre médecin.

Comment puis-je évaluer mon degré de somnolence ?

Le score d'Epworth permet d’évaluer votre niveau de somnolence dans la journée en évaluant les chances de vous endormir lors de 8 situations différentes :

0 = pas de risque de s'assoupir ; 1 = petite chance de s'assoupir ; 2 = possibilité moyenne de s'assoupir ; 3 = grande chance de s'assoupir

   

Questions

Réponses

 

Oui

Non

1. Assis en lisant    
2. En regardant la télévision    
3. Assis inactif en public (par exemple au théâtre ou lors d'une réunion)      
4. Comme passager en voiture ou transport en commun pendant une heure sans arrêt      
5. En s'allongeant pour faire la sieste l'après-midi si les circonstances le permettent    
6. Assis et en discutant avec quelqu'un    
7. Assis tranquillement après un repas sans alcool    
8. Au volant, après quelques minutes d'arrêt lors d'un embouteillage    

   

Une note comprise entre 0 et 3 est donc appliquée à chaque situation. Le score minimal est égal à 0 et le score maximal est de 24.

Si vous avez un score supérieur à 10, cela témoigne très certainement d'une somnolence accrue, mais un score bas peut aussi bien signifier "je ne suis pas somnolent" ou "j'évalue mal ma somnolence".

Parlez-en à votre médecin afin que votre apnée du sommeil soit prise en charge.

Les apnées du sommeil concernent environ 1 adulte sur 10. Leur identification comme leur prise en charge est indispensable car elles peuvent être responsables de problèmes de santé potentiellement graves.Sachez que d’autres outils sont à la disposition des professionnels de santé pour leur permettre de faire le point sur votre situation.

CABINET MEDICAL DES DOCTEURS DHENNAIN ET GALLIOT

64 GABRIEL PERI ,
59250 HALLUIN, France

Contacts

  • Fixe : 03 20 37 18 50
  • Fax : 03 20 37 24 97
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Morphine : je discerne le vrai du faux

    La morphine est connue et utilisée depuis l’antiquité pour soulager les douleurs intenses. Sa réputation la précède avec un certain nombre d’idées reçues…absolument non justifiées.

    Lire la suite
  • Cancer colorectal : je comprends le traitement qui m'est proposé

    Les objectifs du traitement dépendent du stade de votre cancer : guérir en cas de maladie localisée ou freiner la progression en cas de cancer plus avancé. Le traitement, adapté à la situation de chaque patient, peut comporter une chirurgie, de la chimiothérapie, une thérapie dite "ciblée" et de la radiothérapie.

    Lire la suite
  • Cancer colorectal : Je comprends les modalités diagnostiques

    Le dépistage et le diagnostic précoce du cancer colorectal augmentent les chances de guérison. Fréquent chez les hommes et les femmes à partir de 50 ans, on peut le guérir quand il est détecté à temps. On peut même l'éviter, en traitant les polypes avant leur évolution vers une forme cancéreuse.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur la fibrillation auriculaire

    Des battements du cœur, rapides et irréguliers, peuvent révéler une fibrillation auriculaire. C’est un trouble du rythme cardiaque qui est fréquent notamment après 60 ans. Son traitement permet d'éviter la survenue d’accidents vasculaires graves.

    Lire la suite
  • J'ai une peau extrêmement sèche

    La xérose correspond à une peau rugueuse qui desquame (pèle) de façon anormale. Elle est synonyme de “peau sèche”. Ses causes sont multiples. Des solutions existent pour améliorer la situation.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale